Prégentil par l'arête nord

Le sommet et le déco nord

Données de la sortie

Météo GIF
  • Date : 28-06-2007
  • Durée : 2h20
  • Dénivelé : 1200 m
  • Distance : 4.694 km

Données de l'itinéraire


Comme c’est mon anniversaire aujourd’hui, je me suis dit qu’une petite matinée de montagne serait une avantageuse initiative. Pour une fois que la météo est bonne et la prévision juste ! J’ai juste eu un peu de mal à me lever ce matin, le champagne de la veille me fait encore des bulles dans la tête. Je marche d’abord au radar puis en pilotage automatique. Heureusement le chemin est bien entretenu ça roule tout seul.

L’arrivée sur le plateau sommital est toujours aussi surprenante et belle. On passe de la forêt à une verte prairie sans transition. L’air est pur et le vent du nord faible, ça devrait le faire ! Je termine la montée par le col Saint Jean puis la pente finale entre les pins maintenant espacés. Un mouton solitaire me flanque la frousse en détalant sous mes pas mais je ne sais lequel des deux a eu le plus peur. En haut c’est couvert d’orties, comme je suis en short, je cherche une piste d’envol convenablement dégagée, n’ayant pas de problème de circulation dans les jambes. Au sommet, une très légère brise de sud l’emporte sur le vent du nord, Damned, il est hors de question de se jeter dans cette face Sud beaucoup trop raide. En fait, en contrebas dans la face nord, la brise est de face. Je ne pense pas avoir affaire à un rouleau pernicieux, vu la faiblesse du Sud.
Le vol est magnifique, il est 11h15 et les thermiques, déjà entrevus à la montée, sont là. Il faut dire que la raideur et la noirceur de la face Est rend propice les déclenchements matinaux des brises ascendantes. Après avoir basculé par dessus le col de Saint Jean, je pars en traversée, à cheval sur l’arête nord et ballotté par les thermiques, je n’ai pas le loisir de faire durer, car je n’ai pris qu’une demi journée, c’est donc à regret que je m’éloigne du sommet. De toute manière il ne vaut mieux pas traîner, le vent de vallée va se lever

En bas il se passe un phénomène étrange, la rive droite de la Romanche est calme alors que la rive gauche montre une berge aux arbres secoués par de fortes rafales. Après une finale chaotique je me pose facilement dans le seul champ fauché et immense, juste a coté du propriétaire. Il est accort et sympathique, mais attention, il ne tolère les parapentistes que si l’herbe est fauchée. Nous devisons un moment sur la beauté des lieux avant qu’il ne m’indique gentiment le chemin de la sortie. Je reste dubitatif en franchissant les barrières, les barbelés et les trop nombreuses interdictions formelles de pénétrer dans la propriété privée. J’ai déjà remarqué que l’arrivée par les airs en parapente avait des vertus apaisantes sur certaines personnes qui sembleraient par ailleurs portées sur la xénophobie. Alors plus que jamais, pour vivre en harmonie, soyons compréhensif même si nous n'avons pas la même perception de la propriété.

Creative Commons licence
Kairn et Grand Renaud
Vue du décollage vers le nord
Le four à thermiques
Taillefer
Vallée et Attéro
Attéro

Commentaires

Michel Pila
29-06-2007 21:04:59

Merci :roll:

Luc
29-06-2007 17:33:07

Bein bon anniversaire... :wink:



© 2024 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient être tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables...


Identification

Social Media