Sortie : avec Virginie

ruban tissé

Données de la sortie

Météo GIF
  • Date : 03-08-2023
  • Durée : 2h30
  • Dénivelé : 265 m
  • Distance : 7.27 km

Données de l'itinéraire


Pour emmener Sylviane au Frioul, il fallait un itinéraire plus ramassé que celui de ma récente sortie via le Gouffre d'Enfer. Proche du sommet, le village de Planfoy offre pour cela un point de départ idéal. Mais la balade en aller-retour serait alors si brève qu'une large boucle sur le versant opposé s'impose pour le retour... Aussitôt dit, aussitôt fait !

Météo ensoleillée quasi idéale ce jeudi après-midi. Une petite brise tempère juste ce qu'il faut la chaleur estivale. Une fois sortis de Planfoy, reste plus qu'à monter tout droit jusqu'au dôme sommital coiffé de son écrin boisé et bien visible droit devant. Au bord du chemin, un agriculteur juché sur son engin retourne l'herbe coupée de sa vaste prairie et nous en met plein les yeux (pas terrible) et les narines (ah la délicieuse odeur du foin bien sec !).

Une fois tout seuls en sous-bois, je profite de mon expérience précédente pour mener sans l'ombre d'une hésitation Sylviane jusqu'à la sommaire croix sommitale du Frioul – pas simple quand on ne connaît pas ! À ma grande surprise (sommet à peine marqué, sans vue et enfoui dans les arbres), elle est ravie : les odeurs subtiles des sols humides de la forêt sauvage, les chants d'oiseaux, la douceur du sous-bois lumineux et moelleux qui nous enveloppe... un vrai bonheur  ! Pour un peu, on dirait Paul et Virginie plongés, seuls et loin du reste du monde, au cœur d'une nature paradisiaque qui les enchante et les protège...

Alors nous explorons tranquillement les environs, jusqu'au point de vue partiel et plongeant sur le promontoire du Gouffre d'Enfer, avant d'entamer le trajet du retour. Retour paisible sur de bonnes pistes forestières, sous la crête du versant Nord (côté stéphanois). Là encore, personne, hormis, au sortir du bois avant Fissemagne, un bûcheron – pardon, un forestier. Il descend tout juste de son immense tracteur, à côté d'un non moins immense tas de troncs qu'il a dû couper, ébrancher et écorcer depuis ce matin (ah la délicieuse odeur du bois d'épicéa!) : on échange quelques mots, il est un peu épuisé mais content de sa longue journée de travail.

Notre rando s'achève tout aussi paisiblement avec notre retour à Planfoy vers 19 h. De retour chez moi, je retrouve un ruban tissé stéphanois qui m'a toujours évoqué, à tort ou à raison, les deux jeunes héros de Bernardin de Saint-Pierre – dont, faut-il le préciser, on a très très largement passé l'âge !!!

On peut toujours rêver...

 

 

Creative Commons licence
sommaire croix sommitale
Vue sur Rochetaillée

© 2024 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient être tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables...


Identification

Social Media