Sortie : In Pétéram we trust

In Pétéram we trust

Données de la sortie

Météo GIF
  • Date : 06-08-2023
  • Durée : 03:00
  • Dénivelé : 500 m
  • Distance : 4 km
  • Temps de vol : 15' m
  • Plafond max : 1500 m

Hier soir nous avons le plaisir de recevoir Pierre, Diane et leur fille Victoria pour partager un bon repas à la location et accessoirement y dormir. Hélas au réveil c'est la déconvenue, le ciel est morne et les sommets noyés dans une épaisse masse nuageuse grise et humide, toutefois nous avons rendez-vous à Cier de Luchon alors nous y allons sans trop d'espoir. Nous y retrouvons Charles, Virginie et JP le Pyrénéen, galvanisés, le moral absolument pas entamé par les conditions météorologiques, il fera beau à Oô !

Effectivement dépassé la vallée de la Pique, un ciel variable et contrasté nous accueille, aux portes du Larboust. Oh ce n'est pas le grand beau néanmoins de belles trouées dans la mer de nuages laissent espérer une fenêtre pour un vol plaisant. Nous voilà tous les cinq partis en direction de la Coume de Herère dont JP est justement le détenteur du record de nombre vols sur le site international de Syride. Au fur et à mesure de la marche mon moral retombe dans les chaussettes, les sombres nuées venues des quatre horizons déboulent en bouchant progressivement le paysage pourtant si plaisant à cette heure du jour. 

Nous arrivons à l'antécime de l'Homme de Pierre, décollage intermédiaire en cas mauvais temps, dans un brouillard à couper au couteau. Ça sent le but à plein nez, alors nous posons les sacs dans l'attente d'une éclaircie providentielle. Celle-ci arrivera quelques minutes plus tard nous laissant entrevoir un panorama superbe où les reliefs apparaissent entre d'immenses masses cotonneuses aux contours ciselés. Un fort vent d'est pousse les nuages entre lesquels se devine par moment le fond de la vallée avec son terrain d'atterrissage. Sans plus attendre, JP décide de déplier la voile malgré l'incertaine visibilité, rapidement son enthousiasme communicatif nous gagne et bientôt cinq petites voiles colorées évoluent entre les monstrueux cumulus flottant au gré du vent. L'Arak de Virginie sera la dernière à se poser après avoir longuement surfé sur la brise montante de Luchon. 

Nous voulions atterrir plus tard pour montrer à la petite Victoria, que ses parents ont emmenée ce matin, les bases de notre sport favori mais c'est raté, notre vol trop matinal se termine dix minutes avant qu'ils n'arrivent. Qu'à cela ne tienne, ils ont raté l'atterrissage, ils verront le décollage, nous leur proposons en effet de nous suivre au 600, un site FFVL juste au-dessus de Oô. 

Quand on arrive sur l'aire d'envol, la brise est déjà bien établie mais les nuages n'accrochent plus que les plus hauts sommets. Nous nous envolons tous sous les hourras de la petite dont nous apercevons les yeux émerveillés à chaque passage devant le décollage. Encore une fois, Virginie montre sa grande maîtrise avec l'Arak en allant tutoyer les plus hautes nuées pendant que je radasse lamentablement avec ma Masala dans les basses couches. J'aurais au moins le plaisir d'être parmi les premiers à siroter la bierrasse alors que l'Arak est toujours au firmament. 

C'est donc à la table de l'Auberge des Spigeoles que nous nous retrouvons tous, juste à côté du terrain d'atterrissage pour un fameux déjeuner chez le spécialiste du Pétéram, un plat à base de panse de brebis dont le slogan n'est pas usurpé "in Pétéram we trust !"

Creative Commons licence
In Pétéram we trust
In Pétéram we trust
In Pétéram we trust
In Pétéram we trust
In Pétéram we trust
In Pétéram we trust
In Pétéram we trust
In Pétéram we trust
In Pétéram we trust
In Pétéram we trust
In Pétéram we trust
In Pétéram we trust
In Pétéram we trust

© 2024 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient être tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables...


Identification

Social Media