Sortie : Festival de blocs

Dans les blocs sous la falaise

Données de la sortie

Météo GIF
  • Date : 16-03-2022
  • Dénivelé : 640 m
  • Distance : 13 km

Pour ma première rando à la journée depuis le 31 décembre dans le Forez, j’aimerais bien sortir du Pilat mais sans aller trop loin. Alors, les Monts du Lyonnais ? Bof… mais en cherchant bien, peut-être ? Après moult recherches je finis par jeter mon dévolu sur le Crêt de Py Froid, un crêt apparemment bien fréquenté que je vais découvrir et que j’ai agrémenté pour l’occasion d’un accès un peu particulier…

Je démarre de la place du marché d’Yzeron à 11h. Météo France avait prévu, enfin, une grande journée de plein soleil. Elle sera toute grise de bout en bout… La météo, on l’applaudit bien fort !
Comme je ne résiste jamais à un petit plan d’eau et que je connais déjà celui de Ronzey, je me suis trouvé pour aujourd’hui le petit barrage de Thurins au sud d’Yzeron, qui se gagne au prix d’une assez brève mais très dépaysante plongée au fond d’un étroit et sauvage vallon, celui du haut Garon. Et en effet, c’est un petit joyau délicat, posé là dans un grand silence, loin, très loin de toute agitation humaine. Et pourtant, j’y découvre un humain, de dos, pique-niquant paisiblement sur un banc au bord de l’eau ! On cause un peu, il suit une boucle, un peu comme moi mais dans l’autre sens, qu’il a trouvée sur Visorando… et donc j’en profite pour l’informer sur Bivouak !
Sinon, aujourd’hui hélas ni salamandres ni ragondins dans les parages, mais quand même deux petits canards qui font des ronds dans l’eau derrière la digue… Après un tour du lac, je remonte vers les hauteurs de la vraie vie.

Ayant constaté dans mes recherches préalables que mon crêt du jour intéressait aussi les grimpeurs, j’ai décidé d’aller voir ça de plus près. Je n’ai pas eu beaucoup de mal à trouver leurs traces d’accès au sud du crêt. Et à partir de là, je me suis régalé de découvrir, dans ce bois du Colombier avec son lacis de traces souvent bien raides, tous ces gros blocs épars ici ou là, aux formes aussi variées qu’inattendues, et qui se regroupent tout en haut en une véritable falaise. J’envie tous ces grimpeurs qui ont dû s’y essayer des heures durant !
Parvenu à la clairière, j’y trouve enfin du monde : tous les randonneurs qui sont "montés au Py Froid" vont aller admirer le vaste panorama qu’on a depuis les rochers au bout de la clairière, avant de redescendre sur Yzeron ou Châteauvieux.
Mais visiblement personne ne songe à monter au sommet du Crêt, qui n’est d’ailleurs indiqué nulle part. Raison de plus pour y aller voir ! J’avise un sentier marqué d’un X jaune : ça doit être par là… Un père de famille me le confirme - peut-être y est-il allé dans ses jeunes années ? Pour moi, ce sera un second petit régal : à nouveau plein de traces bien raides en tous sens, à nouveau des blocs disséminés un peu partout, jusqu’en dessous de la crête. Le sommet, lui, ne s’offre pas immédiatement : je sais qu’il se trouve plutôt vers la gauche. Je finis par suivre une trace au milieu d’une forêt de genêts, quand j’entends soudain des voix à ma gauche. Je m’y dirige donc à tâtons, puis j’entends la voix masculine : "On va demander au monsieur qui arrive, il pourra sûrement nous renseigner !". Euh... Je m’approche, c’est un jeune couple, avec sacs à dos et crash pads. Ils cherchent "les blocs", et moi je cherche "le sommet". Ça tombe bien : le sommet, c’est là où ils sont, et les blocs, ben c’est là d’où je viens, à deux pas, mais curieusement on ne les voit pas d’ici, ils sont juste en contrebas de la crête !
Après cet échange de bons procédés, on se sépare. Je vais rester un bon moment, tout content sur mon petit point haut (enfin, à 849m…) à fouiller l’horizon dégagé vers l’Est, faire quelques photos, avant de redescendre dans le bois et les blocs.
En repassant en contrebas de la crête, je distingue mes deux jeunes en levant la tête, ils sont à leur affaire là-haut au milieu des blocs ! Mais ayant vu tout à l’heure une trace qui descendait en pleine pente du sommet, je décide (ah la curiosité !) d’y remonter pour voir où elle mène : encore plus raide, elle plonge directement sur le chemin balisé. Ma curiosité satisfaite, je suis ce chemin à gauche pour aller rejoindre la clairière. Au passage, je dépanne cette fois deux dames égarées : "On s’est déjà perdues deux fois !". Je les renseigne aisément, elles doivent me prendre pour un vieux connaisseur du coin !

La descente m’offrira d’autres petits plaisirs, mais d’une tout autre nature. Historiques voire métaphysiques d’abord, à Châteauvieux, où la plongée dans le passé est vertigineuse avec les trois vénérables tilleuls de Sully qui luttent vaillamment contre la mort tout en veillant sur la merveilleuse chapelle romane (en voie de restauration). Géographiques ensuite, avec une nouvelle, longue et très esthétique plongée au fond d’une vallée, celle de l’Yzeron cette fois-ci, suivie d’une non moins agréable remontée sur le versant opposé jusqu’au village éponyme. Au passage, la cascade, très peu fournie, n'est pas terrible, même en grimpant sur un petit rocher pour en voir un peu plus en amont.
Ce sera mon unique petite déception du jour. Une belle idée que j’ai eue là de retourner dans les Monts du Lyonnais ! Le résultat des courses, c’est qu’il ne faut jamais sous-estimer un massif, car il peut, au hasard des pérégrinations, révéler un jour ou l’autre quelques trésors cachés…

Creative Commons licence
Lac de Thurins depuis la digue
Le même du fond vers la digue
La falaise sous la clairière
Belle vue du haut de la falaise
Vers la fond de la clairière et le sommet du Crêt
Blocs sous l'arête sommitale du Crêt
Au sommet (avec sa borne)
Au sommet (2)
Les 3 tilleuls de Sully et la chapelle
de plus près
Intérieur de la chapelle
Descente dans la vallée de l'Yzeron
Vieil arbre éclaté... avec un tronc tout neuf !
Le même de profil
L'Yzeron depuis la passerelle
Dans la remontée vers Yzeron
Cascade

© 2024 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient être tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables...


Identification

Social Media