Les gorges de l\'Ebron par le lit du torrent

Situation

Les gorges de l'Ebron
  • Altitude départ : 740
  • Altitude sommet : 500
  • Dénivelé : 240
  • Distance : 2 km
  • Temps de montée : 1
  • Temps de descente : 1h 30
  • Orientation : Sud
  • Balisage : Aucun
  • Itinéraire :
    • en boucle
  • Accès : Depuis Monestier-de-Clermont : par le D34; puis par la D34A jusqu'à Lavars


Proposé le François LANNES

Itinéraire

Depuis LAVARS, prendre en direction de l'ouest, par l'un ou l'autre des chemins paysans qui descendent dans les champs.

Arrivé au fond dudit chemin, vous êtes dans un champ (cultivé ou non suivant la saison). Aller au bord le plus bas de ce champ.

Chercher, dans les sous-bois voisins, une sente de bêtes qui, majoritairement, empruntera un éperon.
Cet éperon vous permettra de descendre jusqu'au lit du torrent : en droite ligne !

Retour par le cheminement inverse.


Précautions

Dans les champs : soyez précautionneux, et longez les bordures afin de ne pas endommager les cultures. S'il faut enjamber une clôture, faites le avec délicatesse... merci pour les propriétaires ! . Dans les sous-bois : il y a beaucoup de buis, dont les troncs sont parfois très serrés : la densité de tels sous-bois est parfois un réel problème. . La fin de la descente : elle finit par être raide, voire très raide. Parfois, un glissement de terrain a provoqué une marche qu'il faudra éviter, ne serait-ce qu'en prévision du retour. . Dans le lit du torrent : les galets mouillés sont glissants, bien sûr. Prendre ses 2 bâtons de randonnée pour pouvoir maintenir son équilibre lors des traversées inévitables du cours d'eau. . Il y a des tiques dans les herbes des sous-bois et des chemins. Il faut être prudent à cause de ce danger et garder des vêtements qui protègent la peau au plus possible, ce malgré la chaleur. Une fois dans le lit du ruisseau, la situation doit s'améliorer et on peut enlever quelques couches pour pouvoir se baigner.

Difficultés

La difficulté réside dans l'absence de chemin pour accéder au torrent. Dans le lit du torrent, la difficulté tient à ne pas tomber dans l'eau.

Commentaires itinéraire

Sortie : Le méandre d'Avianne

Le méandre d’Avianne :


Au long de ses gorges, l’Ebron coule droit vers le nord, et il n’y a qu’à la fin, juste avant de se mélanger aux eaux du lac de Monteynard, qu’il oblique vers l’est. Dans cette partie « rectiligne » vers le nord, les sols de marnes relativement friables, à travers lesquels il a creusé son lit, contiennent aussi des parties dures. Ces obstacles imprévus ont obligé le torrent à quelques contorsions, en particulier au niveau d’Avianne. Là, dans un beau méandre qui fait un « S » quasi complet, l’Ebron nous présente l’un de ses plus beaux panoramas. Je m’en doutais, bien sûr, mais les images faites jusque là, lors des parcours au fond du lit, ne pouvaient rendre l’esthétique des lieux et ne pouvaient mettre en avant toute leur majesté.
Ainsi aujourd’hui voulais-je faire une photo du méandre d’Avianne dans son entier.


Depuis le parking de la D 526, où j’ai laissé la voiture, je remonte quelques distances en bordure de la route. Bifurquant sur la droite dans un champ, je finis par trouver le sentier que m’a indiqué un pêcheur. Il est assez bien tracé, et file dans la bonne direction. Tranquillement, ce sentier perd de l’altitude et en une petite demi-heure l’Ebron est rejoint. Le beau soleil du jour rend l’endroit d’une beauté incroyable, et la transparence de l’eau donne envie d’y plonger dedans, si ce n’était sa relative fraîcheur.
Les lieux me deviennent familiers maintenant : quel plaisir d’être ici !

Ayant fait le tour des angles de vue prévus, je remonte.
Quelques coups de sécateur dégagent les petites branches qui empiètent sur le passage : cela améliore le sentier. Au cours de la montée, sur la droite, d’autres points de vue se présentent, bien qu’un peu acrobatiques d’accès. C’est de là, à mon goût, que c’est le plus joli, et les clichés sont mis dans la boite.



Les deux pêcheurs rencontrés précédemment m’expliquaient qu’ils venaient là depuis 50 ans, et qu’à cette époque il y avait beaucoup de gens venant profiter ici du frais, et des poissons.
Je crois que je vais m’inscrire dans cette lignée…
.


Au bord de l'eau  1
Au bord de l'eau 2
Le méandre d'Avianne
  • Date : 12-08-2016
  • Durée : 2
  • Dénivelé : 100 m
  • Distance : 1 km

Commentaires

ced
16-08-2016 13:30:36

Bonjour François, Jolie la photo la plus aérienne du méandre, ça fait envie !


Autres sorties

Date Titre Auteur
17-08-2016

La grande boucle

François LANNES
28-07-2016

Cascade du Burlet

François LANNES
24-07-2016

La boucle aval

François LANNES
15-07-2016

Cette fois-ci, il s'agissait de finir la préparation du chemin d'acc...

François LANNES
28-08-2015

Le Riffol

François LANNES
22-08-2015

L'Ebron, l'inespéré

François LANNES
Identification

Social Media