Col du Mont depuis Arbin

Col du Mont depuis Arbin

  • Altitude départ : 290
  • Altitude sommet : 1014
  • Dénivelé : 760
  • Temps de montée : 2h
  • Temps de descente : 1h30
  • Orientation : Sud-Est
  • Balisage : Suivre les pancartes.
  • Itinéraire :
    • possible avec des enfants
    • en boucle

Itinéraire accès

D'Arbin, suivre tranquillement les pancartes. La première indique 3h de montée, ne vous fiez pas à l'horaire, Cinq cent mètres plus loin une seconde indique 1h30!
Le sentier passe par la Vierge noire, toute blanche, au milieu des Vignes. Et très vite, on quitte cette fournaise pour suivre un petit sentier emmitouflé dans les buis, les chênes. Quelques portions plates, agrémentées de bonne montées, font que ça avance sévère!

Au col du Mont, une petite prairie sur la gauche, premier plat depuis Arbin! Une belle aire de pique-nique...

On poursuit le sentier en direction "Sur le Mont" sur deux cent mètres environ où, une pancarte "Col de Marocaz / Le Lac" vous fera tourner à droite. On suit cette piste, et sente sur 500 mètres où de vastes prairies vous accueillent et là, sur la droite, entouré de barbelé, www.bivouak.net/gps/waypoint.php?id_wpt=4143&id_sport=16... à se demander s'il existait! Peut-être d'ailleurs le déco le plus méridional des Bauges?

Le tour de la propriété est vite effectué. Trois lignes de barbelés, deux biroutes, et peut-être deux cent mètres carrés de pelouse. Bein voilà, y'à plus qu'à! Et si y'a foule, vous pourrez patientez par une belle sieste dans la prairie derrière...

Itinéraire vol

. . Déco impressionnant (pour moi en ce début mai 2012!). Peu vaste et biensûr, c'est cette cassure, qui domine la vallée, qui fout le tourni! Mais comme ces herbes semblent bien aérées, il y a sans doute rarement à courrir ici... . Du plouf aux voyages, en passant par des beaux soaring au-dessus des forêts. Je pense tout est possible à ce déco. . Atterro en vallée : plutôt rurbain! Il reste encore quelques jachères sans usines en-dessous d'Arbin. Un peu plus loin vers MontMélian, de vastes atterro. A Arbin, entre les vignes, mais je ne suis pas sur cela plaise au vigneron (bien assurer l'affaire...).

Précautions

Bastion sud des Bauges. Trois vallées en-dessous qui se rejoingnent. La soufflerie doit vite s'emporter par ici. A surveiller!


Commentaires difficultés

Décollage impressionnant, une quinzaine de mètres d'une petite pelouse pour la course d'envol, entourée de barbelés, puis c'est la cassure et l'envol!
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Montmélian > Arbin. Se garer dés vous voyez une place, le village n'est pas gros. Inutile de prendre la petite route qui file dans les vignes, elle est petite...


Parcours


  • Nb points : 242
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 3.449
  • Dénivelé - : 772
  • Dénivelé + : 10
  • Taille fichier : 7 kB
  • Téléchargement


Sortie du 03-10-2015

Comment j'ai raté l'atterro

Le jour se lve sur Montmelian

Pourtant tout avait bien commencé, la sombre couverture nuageuse se retirait vers le nord pendant que le soleil, me poursuivant de ses ardeurs matinales, gagnait du terrain. La douce montée parmi les buis depuis Montmélian s'étirait lentement à travers une nature en plein réveil. Le vol se promettait gratifiant et pourquoi pas même rêver d'un thermique automnale...

C'est sous un ciel maintenant uniformément bleu que je déplie la voile, place correctement les caissons, démêle précautionneusement les suspentes groupes par groupes, gestes rituels maintes fois répétés... Le vent est parfait, une bonne brise chaude de face, condition nécessaire sur ce décollage ultra court qui n'admet pas l'approximation. Le décollage est une formalité, tendre les suspentes, temporiser la voile et prendre place dans le courant ascendant. Petite dérive à droite vers les arbres, correction, dérive encore, correction encore et finalement me voilà par-dessus la forêt de buis. Commence alors une petite promenade sur la crête au-dessus de tout.

Les conditions de vol sont calmes et reposantes, cela tient à peine mais ne brasse absolument pas. Moments exquis où la lassitude n'existe plus. Pourtant le thermique joue les filles de l'air. Peu importe, la descente est douce et ralentie par la brise favorable. Au niveau des vignes les plus hautes, l'air est encore chaud et monte tranquillement. Quand soudain, alors que je rêvasse, un détail attire mon attention, mais pourquoi les peupliers en bas sont-il tendus comme des arcs ? Punaise, un puissant vent de vallée anime déjà les coteaux, soulevant haut les premières feuilles mortes. Bon sang, il vaut mieux rejoindre rapidement l'atterrissage, pour avoir de la marge. Le vent est exactement face à ma trajectoire, bientôt j'entre dans le lit du courant, je n'avance plus un caramel, il ne faut pas longtemps pour comprendre que jamais je n'atteindrai l'atterro au milieu de la zone industrielle. Le seul problème, c'est qu'il n'y a rien d'autre que des vignes, des forêts et tout en bas des usines entourées de barbelés... Il va falloir faire preuve d'imagination... Le toit plat d'une usine, pas commode pour descendre de là-haut, un jardinet minuscule cerné de grands arbres, pas assez habile pour effectuer l'approche en parachutage, un entrepôt de tuyaux en bétons... Bof

Finalement la route me semble la meilleure option possible. Maintenant c'est sur, je n'atteindrai jamais le terrain prévu, je n'avance plus du tout et descends lentement dans de grandes oscillations étranges mais heureusement pas turbulentes du tout.
La route étant presque dans l'axe du vent, il suffit de garder le cap précisément, c'est que de grands arbres bordent le côté sous le vent de la puissante brise. Alors que je pensais m'écraser comme un hérisson sur un goudron trop dur, un dernière rafale me retient quelques centimètres au-dessus de la route pour finalement me déposer délicatement sans aucune secousse. Par un coup de bol insensé, il n'y a pas de circulation à ce moment là.

Tout est bien qui finit bien, déjà le ciel est moins clair, la perturbation arrive par le sud, il ne reste plus qu'à plier difficilement la voile dans ce vent maintenant vif et inhospitalier.

Photos de la sortie


  • Horaire : 2h
  • Dénivelé : 760 m
  • Temps de vol : 20 m
  • Plafond max : 1100 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
19-01-2019

Thermiques de glace

11 Michel Pila
20-03-2016

Boucle autour du Rocher de Manettaz

Michel Pila
28-09-2014

Comme nous avons dépensé hier bon nombre de points essence, aujouid...

9 Michel Pila
06-04-2013

Devant l'incertitude du temps, j'opte pour une balade pédestre que je...

7 Michel Pila
10-05-2012

Bon diou! j'ai l'impression d'être dans le seul coin venté des Alpes...

8 Luc

Identification

( ) bivouak.net

Social Media