Tête du Vet par la face Ouest depuis Entraigues


Tête du Vet par la face Ouest depuis Entraigues

  • Altitude départ : 810
  • Altitude sommet : 2184
  • Dénivelé : 1350
  • Temps de montée : 3h30
  • Temps de descente : 15mn
  • Orientation : Ouest
  • Balisage : Un panneau en bas et un à 1940 point à la ligne. Cependant la beauté du chemin rend caduque la peinture.
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Le cheminement n’est pas des plus difficiles tant le sentier est bien fait. A la sortie du village vers la Chapelle en Valjouffrey un panneau indique le Sommet en 4h30! mais pourquoi pas, on n’est pas pressé. Le sentier part à gauche donc, remonte un champ sous une ligne, puis un lit de rivière défoncé. Il fait ensuite une grande traversée vers le sud-est, après la première épingle, impossible de se perdre, la plateforme est toujours superbe et la pente régulière, pourtant nous traverserons des ravins insondables. Trois petites heures plus tard, le sentier émerge des pentes abruptes et des bois pour traverser des prairies. C’est à ce moment que l’on croise un chemin horizontal au nord (1940m), prendre à droite vers le Sud par ce sentier ascendant, jusqu'à une arête sud-est qui descend directement du sommet. Quitter le sentier sur le promontoire et suivre cette arête débonnaire jusqu’au sommet de la Tête du Vet, le vrai sommet est un plus à l'est.

Si cela ne vole pas et pour varier, il est intéressant de redescendre par le versant nord via le Jas des agneaux (voir le www.bivouak.net/topos/course.php?id_course=1692&id_sport=2)

Précautions

Une grosse ligne électrique descend du col d'Ornon, elle ne reste pas dans le vallon mais fait une incursion sur le flanc du Vet, il convient de la repérer pour l'approche dans la vallée, une fois repérée, il reste de la place.


Commentaires difficultés

Si le sentier est magnifique par sa construction et son cheminement dans les barres, il devient néanmoins inexistant sur les 250 derniers mètres avant la cime.

Commentaires

Bipbip
29-06-2010 18:41:53

pour info : attero "officiel" FFVL derriere le tennis :terrain immense, flame en bordure , il faut juste faire attention a la ligne HT un peu plus loin :wink:

0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

La Mure > Valbonnais > se garer sur la place du village de Entraigues


Parcours


  • Nb points : 5
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 4.852
  • Dénivelé - : 1346
  • Dénivelé + : 0
  • Taille fichier : 12 kB
  • Description : très beau sentier sur un flanc raide et giboyeux
  • Téléchargement


Sortie du 19-04-2014

Après avoir longuement étudié les différentes météos, entre le vent qui était trop fort jusqu'à 14h, et la pluie qui arrivait à 17h, sans compter les nuages à 1300m presque toute la journée selon les endroits, il apparait une possibilité comme un miracle : la Tête du Vet dans un îlot sans vent ni nuage, probablement avec très peu de neige sur le sentier.
C'est donc parti à 10h30 de Grenoble, on ne pouvait pas avant de toute façon.
Mon objectif est quand même plutôt le Jas des agneaux, histoire de changer, car j'ai déjà décollé 3 fois du Vet, et jamais mis les pieds au Jas.
Malheureusement, j'ai encore fait le mauvais choix de chaussures, et il y a juste dans la traversée finale de grandes pentes de neige , c'est exposé et suffisamment long pour y passer un temps fou en prenant beaucoup de précautions, sans compter le risque de glissade. Tant pis, ce sera pour une autre fois, nous restons côté Vet où il n'y a pas de neige, et nous installerons environ 200m sous le sommet qui est pris dans la brume.
Si la majeure partie de la montée s'est faite sous un beau soleil, c'est maintenant tout couvert, avec un vent glacial, et la préparation est assez désagréable, car il faut enlever les gants pour diverses manips, et je m'apprête à décoller avec les doigts déjà congelés. L'envol se fait face à de petites fusées de pluie/neige, c'est très joli ...!
Dès que je quitte le pré et me retrouve au dessus des pentes raides, je suis littéralement aspirée vers le haut, bien que de manière très douce et progressive. Au tout début je me dit que c'est bien chouette ce bel ascenseur, mais je déchante vite, car le plafond qui bouche tout le ciel n'est finalement pas si haut au dessus, et s'agit de ne pas y renter ...
Vite, les oreilles ! ça monte encore ... L'accélérateur en plus alors !
ça monte encore ... Deuxième barreau ! ça monte encore ...
Je commence à trouver la plaisanterie de mauvais goût, et me faudra finalement les grandes oreilles accélérées pour stabiliser le déplacement vertical et commencer à descendre un peu. Arrivée au dessus de la plaine, hors de portée des arêtes rocheuses, j'aurais pu faire des 360 comme Pascal qui aura décollé quelques instants après moi après une petite hésitation, mais au bout d'un moment, on peut tout lâcher sans problème.
Jusqu'à la prochaine emm... , car à 300m du sol, je sens que le vent est bien fort, et il faut prendre de la marge bien en amont du terrain. Heureusement, ça ne forcit pas en se rapprochant du sol, et à aucun moment je ne recule, je peux même rester en léger frein. Par contre les 5 dernières minutes de vol demandent une concentration toute particulière car il y a de grosses rafales dans tous les sens, et je suis ballotée comme un fêtu de paille , entre les lignes électriques, avec les maisons qui font des bulles, heureusement qu'il y a tout de même de la place, parce qu'il ne semblait plus y avoir de pilote dans l'avion !
Le temps de faire revenir mes mains pleines de douleur, Pascal se pose en évitant de peu une frontale à 20m du sol, et nous iront plier sur le joli gazon près du jardin d'enfants, à l'abri du vent.
Promis Luc, le prochain vol j'essaye de faire un truc plus tranquille, parce que ça va un moment toutes ces conneries !

Commentaires

kaiser38
20-04-2014 23:41:30

Salut, Tiens l'autre jour on se faisait la réflexion avec un copain qui vole depuis très longue date. A savoir si le fait de voler uniquement en vol rando dans des conditions généralement "plouffesques" était moins risqué que de faire du vol en ascendance en local ou du cross. Et mon copain qui me disait que le fait de ne pas vouloir renoncer au vol une fois que l'on est monté à pied était finalement tout aussi accidentogène... Notamment quand il y a du vent météo ! (sans vent, c'est vrai que le risque baisse notablement). Car finalement, voler avec des conditions de vent moyen à fort, qui plus est rafaleux, c'est à peu près la même problématique que voler en thermique, avec les mêmes réactions de l'aile (tangage, modification de l'incidence et risque de fermeture si mal pilotée). Sans compter sur le fait qu'en montagne, par rapport à un site FFVL notoire, on peut vite être amené à se retrouver sous le vent (d'un relief, d'un obstacle...) pendant le vol ou à l'attéro, si mal choisi. D'autant que les "fusibles" sont bien moins nombreux en l'air pour se faire une idée avant de décoller ! En tout cas je suis content de voir un peu de sagesse dans la fin de ton message ! Bref, je pense qu'il vaut mieux s’abstenir certains jours et remiser l'aile au placard en prenant son VTT à la place... A bientôt !


  • Horaire : 3h30
  • Dénivelé : 1350 m
  • Altitude chaussage : 0 m
  • Altitude déchaussage : 0 m
  • Risque avalanche : 0/5
  • Participants : Pascal

Autres sorties

Date Titre Auteur
05-10-2019

De justesse et mouvementé

3 Michel Pila
03-06-2017

un peu de vent SW prévu aujourd'hui , j'en profite pour une petite ba...

13 Bipbip
13-10-2012

Rentré chez moi dans la nuit ( apres une semaine de boulot de folie p...

10 Bipbip
21-08-2011

Se contenter d'une journée 100% baignade dans la torpeur d'un été e...

7 Michel Pila
13-08-2011

enfin une journée sans vent (et sans pluie) qui tombe un WE . Départ...

3 Bipbip
05-09-2010

il parait qu'il y a des sommets où on trouve un vent de face de tous...

loulou38
21-08-2010

previsions hier soir : vent faible N en altitude ; bingo , cap sur l'...

4 Bipbip
21-08-2010

et bien nous aurions pu rencontrer bip Bip...toute l'équipe de belled...

Anny
27-06-2010

encore un nouveau sommet ( bon , j'aurais bien continué jusqu'a l'Arc...

4 Bipbip
19-06-2008

Voila un vol qui efface à lui seul toutes les déconvenues passées ...

6 Michel Pila

Identification

( ) bivouak.net

Social Media