Sommet du Cheval Blanc en boucle depuis Château-Garnier


Sommet du Cheval Blanc en boucle depuis Château-Garnier

  • Altitude départ : 1100
  • Altitude sommet : 2323
  • Dénivelé : 1350
  • Distance : 22 km
  • Temps de montée : 4h
  • Temps de descente : 3h30
  • Orientation : Est
  • Balisage : Jaune à la montée, rares cairns en début de descente, plus rien ensuite jusqu'au col de Séoune (hors trace). Marques jaune-rouge sur le GTPA à partir de ce col.
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Cette somptueuse chevauchée en plein ciel d'une immense croupe, tantôt caillouteuse tantôt herbeuse, se mérite. Quel qu'en soit l'accès, il faudra compter un minimum de 7 à 8 h. de marche. Mais alors, quel plaisir !


MONTÉE : Depuis la chapelle, s'engager sur la trace d'abord horizontale qui traverse vers le SW les champs du plan de Saint-Thomas. Après 600m env., prendre le chemin à droite (panneau, marques jaunes) et poursuivre désormais, toujours NW, en suivant les panneaux "Cabane du Cheval Blanc". Ce chemin sort du bois vers 1600m. Au croisement de sentiers à 1700m (panneau "Bois de Favier"), prendre celui de droite (NW).
Mais un peu plus loin, vers 1750m, ce sentier qui menait tout droit à la cabane du Cheval Blanc a été débalisé (marque X jaune). Repérer alors une trace qui part vers la droite (N, rares marques jaunes). La suivre, malgré un balisage insuffisant et une trace pas toujours évidente. Rejoindre ainsi (poteau et panneau visibles en face, plus haut, en lisière du bois) l'autre sentier d'accès à la cabane du Cheval Blanc, qui passe ici après avoir remonté le ravin de Favier. Suivre alors ce dernier en montée vers la gauche, en direction de la cabane (marques jaunes). Il monte en sous-bois d'abord vers le N, puis oblique au SW pour rejoindre la cabane du Cheval Blanc.
De cette cabane (1850m), suivre le superbe sentier à découvert qui monte à flanc, progressivement, en longs lacets, vers le N, dans les pentes dénudées du versant E du Cheval Blanc. Il va franchir deux ravins. Puis vers 2150m, à l'aplomb du sommet, il reste à rejoindre ce dernier, bien visible, en remontant droit dans la pente (cairns) une dernière crête plein W.
Au sommet, le panorama circulaire est extraordinaire, non seulement sur les Préalpes de Digne, mais aussi sur l'Ubaye, les Écrins, le Mercantour... Une table d'orientation y complèterait avantageusement la station météo "Éole" et l'observatoire astronomique circulaire "Galatée" ; visible de loin, cet observatoire automatique est piloté à distance via internet (voir le lien ci-dessous : étonnant !).


DESCENTE : Du sommet, suivre la longue arête Sud. Elle offre une succession de montées et de descentes modérées, avec notamment le sommet des Croquets (2270m) puis le sommet sans nom 2282. Après la descente qui suit ce dernier, repérer au point 2174 un cairn qui marque à gauche le départ d'un sentier (tracé sur IGN) qui quitte la crête et va suivre une croupe plein Est. C'est là une facile variante de descente (possible échappatoire), balisée par des cairns ; elle rejoint vers 1700m notre itinéraire de montée.
Mais il existe une autre possibilité, plus stimulante et plus exigeante, et qui effectue, elle, une boucle complète : c'est de poursuivre la descente de notre arête (qui coiffe ici la Montagne de Tournon) vers le Sud puis le Sud-est, jusqu'au col de Séoune à 1387m.
La trace sur la crête, d'abord bien marquée, va s'effacer progressivement. Lorsqu'après le replat à 2045m, l'itinéraire, de Sud, va obliquer au Sud-Est, il faudra veiller à bien respecter ce dernier cap (GPS ou boussole quasi indispensable). On évolue alors d'abord en lisière d'un bois sur la gauche, mais il ne faudra pas la suivre lorsqu'elle descendra à gauche en contrebas de la crête.
Vers 1700m, deux possibilités :


- soit poursuivre la descente toujours dans la même direction (Sud-Est). Mais à partir de là, la raideur de la pente va encore s'accentuer. Pour accéder au Col de Séoune, il faudra alors descendre au mieux 300m de D- très raides (niveau R3), en s'aidant le cas échéant de la végétation (genêts, troncs...). Après avoir coupé une piste forestière, on atteint enfin le Col de Séoune.


- soit réorienter sa trajectoire de descente vers la gauche (Est), toujours hors trace bien sûr, mais dans des pentes herbo-caillouteuses moins raides. On aperçoit bientôt, en-dessous, les lacets d'une piste forestière, qu'on rejoint. S'engager alors à droite sur cette large piste et la suivre jusqu'au Col de Séoune (plus long mais plus cool...).


Au Col (1387m), ignorer les pistes et prendre au Nord-est le bon chemin balisé jaune-rouge de la Grande Traversée des Préalpes (GTPA). Le suivre en descente jusqu'au Plan de Saint-Thomas (et de là à la Chapelle), en veillant, lors de deux traversées de pistes, à bien repérer le balisage en face.


n.b. : merci à Christian pour m'avoir signalé le très intéressant lien web (ci-dessous) concernant l'observatoire du Cheval Blanc.

A voir sur le web

Précautions

GPS ou Carte IGN 3541OT+boussole+altimètre fortement conseillés, surtout pour la descente


Commentaires difficultés

Randonnée assez longue. Fin de descente hors trace, raide, voire très raide à partir de 1700m jusqu'au Col de Séoune (petit R3).
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Se rendre à Château-Garnier par la N202 ou la D955. Prendre ensuite la D2 vers Thorame-Basse. Passer La Bâtie et en arrivant à proximité de Château-Garnier, prendre à gauche la direction de La Chapelle Saint-Thomas, où on se gare.


Sortie du 25-08

Crête sud de la montagne du Cheval Blanc en direction du sommet des Croquets au fond à gauche

Partis à 8h45 de la chapelle Saint-Thomas, nous montons par l'agréable sentier balisé en sous-bois vers la cabane du Cheval Blanc.
Arrivés à proximité de celle-ci, nous voyons que le sentier est détourné vers la droite. Mais le nouveau sentier n'est ni bien tracé, ni bien balisé, et il finit par disparaître... Nous remontons hors sentier vers la droite de la cabane en nous aidant du GPS et nous retrouvons un peu plus haut le sentier initial. C'est évidemment normal d'éviter que les randonneurs passent à proximité des cabanes de bergers, en raison notamment de la présence des chiens de protection, mais encore serait-il souhaitable que les itinéraires de contournement soient correctement tracés !
Après un magnifique parcours en balcon sur le sauvage versant est de la montagne du Cheval Blanc, nous arrivons à son sommet à 13h10.
La tour ronde que nous avions vue au sommet et qui nous avait intrigués est un 'observatoire astronomique automatique piloté à distance via internet'. Tous renseignements sur le fonctionnement de cet observatoire à la page Web 'www.galatee-observatory.org'.
Nous repartons une heure plus tard et nous descendons sur la très longue crête sud.
Nous avions prévu de la parcourir en entier jusqu'au col de Séoune.
Nous ignorions comment se passerait la fin de la descente. Arrivés vers 1850m, nous serrons légèrement à gauche en suivant la lisière de la forêt. Puis, vers 1700m, Joël continue tout droit dans la pente, tandis que Geoffroy et moi, qui progressons plus lentement, préférons obliquer de nouveau à gauche vers des endroits où la pente nous apparaît moins forte (Cf la trace GPS) ; et, effectivement, nous descendons facilement jusqu'à rejoindre vers 1580m la large piste forestière située en-dessous.
La suite ne nous pose plus aucun problème : il n'y a plus qu'à suivre la piste jusqu'au col de Séoune, puis le GRP jusqu'à la chapelle St-Thomas, où nous arrivons tranquillement à 18h05.
Ce fut un magnifique et majestueux circuit, en balcon à l'aller et de crête au retour. Ce circuit est apparemment peu fréquenté, sans doute en raison de sa longueur, car nous n'y avons rencontré personne !

Photos de la sortie


  • Horaire : 7h40
  • Dénivelé : 1350 m
  • Altitude chaussage : 0 m
  • Altitude déchaussage : 0 m
  • Risque avalanche : 0/5
  • Participants : Joël
    Geoffroy Rémi

Parcours



  • Nb points : 1396
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 21.619
  • Dénivelé - : 1380
  • Dénivelé + : 1396
  • Taille fichier : 1 kB
  • Téléchargement


Identification

( ) bivouak.net

Social Media