Suc de Sara par l'arête Ouest, en A/R ou
en boucle

Suc de Sara par l'arête Ouest, en A/R ou
en boucle

  • Altitude départ : 1399
  • Altitude sommet : 1521
  • Dénivelé : 615
  • Distance : env. 10 km
  • Temps de montée : 2h45
  • Temps de descente : 1h45
  • Orientation : Sud-Ouest
  • Balisage : à peu près rien, sauf au tout début (marques blanc-jaune). Mais de nombreux cairns sur l'essentiel de l'itinéraire.
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Un enchantement ! L’arête Ouest de ce roi des sucs se mérite, mais ses quelque 450m de montée ne s’oublient pas, tant pour la raideur inhabituelle de ses pentes que pour la splendeur des paysages qu’elles dévoilent à chaque instant, de l’accès rapide au fil de l’arête jusqu’au sommet. Quant au retour (conseillé) par le début de l’arête Est et la traversée du pierrier géant, c’est un autre régal…


Montée : Du parking de Montouse, suivre à gauche (NE) le chemin (nombreux lacets) en direction de la Borée (m.b.j.). On devine bientôt l’important rocher des Pradoux à gauche, voire le Suc de Sara en face. Vers 1360m, croisement de 3 chemins, laisser les m.b.j. et prendre la voie la plus à gauche (N), en descente. Vers 1310m, nouveau croisement, suivre la voie de gauche en épingle (on reviendra au retour par celle de droite). La descente se poursuit, en nombreux lacets, jusqu’à un pont sur l’Eysse (1075m) : le gros piton rocheux en face marque le début de la montée de l’arête. Passer ce pont en face, et juste après le virage à gauche du chemin, prendre à droite (cairn) le sentier très raide qui grimpe en forêt.


Remonter ce sentier rocheux et caillouteux, qui contourne d’abord le gros piton par la droite. Vers 1200m, la belle arête rocheuse est bien visible à gauche, juste au-dessus du sentier. Peu après, ce dernier se fait un peu moins raide et rejoint le fil de l’arête.  Vers 1270m (panneau à gauche, "A/R le Suc de Sara, 1,7km"), ne pas continuer en face dans le pierrier, poursuivre à gauche sur le fil de l’arête. De toute façon, rester toujours le plus à gauche possible, sur le fil (ignorer les sentiers venant de droite). De même, vers 1425m, (cairn, Gerbier au fond à droite), ne pas poursuivre sur le pierrier en face, monter à gauche dans la lande. Le sentier, moins raide, débouche ainsi au sommet du suc, d’où la vue est grandiose en tous sens, avec notamment tout près au NE le Suc de Touron, le Gouleyou et les roches de Borée (et beaucoup plus loin, avec beaucoup de chance, les Alpes), le Mézenc au NW, "les 5 sucs" au SW, le Gerbier de Jonc au S…


Descente : Soit par l'itinéraire de montée, soit par une boucle. Dans ce cas, il faudra continuer après le sommet sur l’arête Est, en descente progressive sur le sentier facile et caillouteux bien visible dans les genêts et autres genévriers. Vers 1390m, bien repérer sur la droite (pas évident, mais il y a un bon cairn à cet endroit) le départ d’un sentier en épingle. C’est là qu’il faut quitter l’arête pour s’engager (à droite du cairn, SW) dans la superbe traversée, dans le versant S du Suc, de l’immense pierrier qui le recouvre. Parfaitement tracé, cet itinéraire en descente douce va alterner avec bonheur la traversée de 7 ou 8 pierriers (un seul en fait, mais fragmenté par autant de mini-bosquets bienvenus !). En face, le Gerbier de Jonc trône (du moins au début). Quelques troncs déracinés se sont mis en travers ici ou là, histoire de pimenter encore un peu plus l’aventure. Vers 1280m, le sentier rejoint (une grande marche) un large chemin herbo-caillouteux qu’il faudra descendre à gauche, jusqu’à ce qu’il rejoigne, peu après (pt 1232) une bonne piste d’abord quasi horizontale puis en montée douce (m.b.j.). Il reste à la suivre à droite (WNW). Après un crochet à gauche vers 1280m, elle s’oriente au SW puis va rejoindre, au croisement à 1310m, l’épingle de la voie de montée : prendre cette dernière à gauche et rejoindre facilement le parking.


Précautions

Avoir de solides chaussures de randonnée. Carte IGN 2836 OT (ou GPS) conseillée, même si le sentier de descente (dans le grand pierrier) n'y figure pas !


Commentaires difficultés

On peut hésiter entre un gros R2 ou un petit R3... La principale difficulté réside dans la raideur inhabituelle du sentier rocheux au départ de l'arête et dans la première moitié de la montée. Si on fait la boucle, attention à bien repérer l'endroit où il faut quitter l'arête Est pour s'engager à droite dans la traversée des pierriers du flanc Sud.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

A partir des Estables, au pied du Mézenc, suivre la D36 puis la D 378 en direction du Gerbier de Jonc (panneaux). Laisser à gauche la route vers la Borée puis à droite celle vers Le Béage. Après la ferme des Pradoux, arriver à un vaste replat où un bon chemin croise la route (panneau à droite : "Parking de Montoise / La Borée 9,1km". Se garer à gauche sur la zone bien dégagée.


Situation




Sortie du 18-07

Sara, deuxième !

Piton et arête Ouest en vue

Ou comment faire profiter un copain de ma découverte récente d’un beau sommet ardéchois qu’il ne connaissait pas encore…

Nous partons vers 10h du parking de Montoise. La météo est impeccable, juste quelques nuages flottant par ci par là dans le bleu du ciel. Il fait idéalement frais, il est vrai qu’on va vaquer toute la journée largement au-dessus de 1000m.  

Fort de ma première exploration, un peu erratique, de l’an passé à la même période, c’est sans faute que je vais mener aujourd’hui mon copain jusqu’au sommet du suc de Sara, puis de là sur la voie du retour jusqu’au point de départ. Vers 11h30, au pied du piton qui marque le départ de la grimpette sur l’arête ouest, Jean-Yves découvre un bout de sente un peu moins pentue qui permet d’éviter l’ultra-raide début de montée droit dans la pente sur laquelle je m’apprêtais à l’entraîner. Ça alors, je suis presque déçu...

Nous atteignons le sommet du suc vers 12h45, heure idéale pour sortir nos provisions de nos sacs face au Gerbier de Jonc, ou au Mézenc, ou aux "Cinq sucs"…, au choix. Seuls dans un tel cadre, enveloppés de la douce chaleur que nous prodiguent de concert le soleil et la brise à cette altitude, on se régale…

Nous repartons une demi-heure plus tard en poursuivant vers l’Est en descente sur notre belle arête. Cette fois, zéro faute, je trouve bel et bien du premier coup le cairn qui nous indique l’épingle du début de la traversée de l’immense pierrier de la face Sud. Descente paisible et sans histoire au cours de laquelle nous croiserons enfin trois personnes en tout et pour tout, avant de retrouver notre voiture vers 15h30. De quoi rentrer paisiblement dans nos foyers ligériens respectifs, par ces agréables routes que je commence à bien connaître à force de les sillonner à la recherche des plus beaux sucs de ce fascinant bout de France qu’est la Haute-Loire. (nb : les photos sont de Jean-Yves)

Photos de la sortie


  • Horaire : 5h
  • Dénivelé : 615 m
  • Participants : Jean-Yves

Autres sorties

Date Titre Auteur
10-07-2019

Saraventures

16 Geoffroy Rémi

Identification

( ) bivouak.net

Social Media