Rochers de Chauchibat et de Dentillon depuis
Véranne par la chapelle Saint-Sabin (et, en option, les Trois Dents)

Rochers de Chauchibat et de Dentillon depuis
Véranne par la chapelle Saint-Sabin (et, en option, les Trois Dents)

  • Altitude départ : 560
  • Altitude sommet : 1208
  • Dénivelé : 990
  • Distance : 20 km
  • Temps de montée : 2h45
  • Temps de descente : 3h45
  • Orientation : Est
  • Balisage : alternance de marques blanc-jaune (m.b.j.), marques blanc-marron du PNR (m.b.m.), ronds orange (r.o.), et d'absence de balisage (v. topo).
  • Itinéraire :
    • possible avec des enfants
    • intéressant en raquettes
    • en boucle

Itinéraire

Assurément une des plus belles randos du Pilat ! Certes, ce n’est pas la plus spectaculaire, mais ici, dans ce versant Est doux et lumineux, on évolue presque toujours sur de magnifiques sentiers en balcon au-dessus de la vallée du Rhône, avec selon la météo toute la chaine des Alpes en toile de fond ; on traverse de superbes forêts claires aux essences multiples, avant de s’en extraire ici ou là sur d’étonnants rochers qui offrent des panoramas exceptionnels de part et d’autre.


Montée : De la place de la mairie de Véranne, on part vers l’W (à droite de la croix monumentale, m.b.j.) : la chapelle Saint-Sabin est tout de suite visible tout en haut de la montagne en face, au sommet d’un chirat. Au premier croisement (vierge), poursuivre en face. À la Serve (panneau), prendre à droite la Route de Cubusson, puis aussitôt à gauche. Laisser à droite le Chemin du Tout, puis un sentier qui descend à gauche. Traverser la Grange (panneau) puis à la sortie du hameau on quitte la route pour le chemin herbeux qui descend à gauche au milieu des cerisiers (m.b.j.). Franchir le ruisseau et remonter en face. Le chemin vire à droite puis pénètre en sous-bois (Crêt de l’Oeillon à droite). Poursuivre la montée, globalement vers l’W, en suivant les m.b.j., jusqu’à buter vers 790m sur une piste quasi horizontale qu’on va suivre à gauche (W puis S, plus de balisage). Peu après ne pas descendre à gauche, rester sur la piste principale vers le S. On passe les Fayes (ferme) puis la Terrasse (806m, route). Continuer à monter sur cette petite route jusqu’à ce qu’elle se transforme en chemin, dans la même direction (S/SW). À la bifurcation suivante poursuivre en montée à droite (ignorer les chemins descendant à gauche). On oblique au SE (m.r.o. !). Au point haut 888, quitter ce chemin et prendre à droite (W>SW, puis plein W) en légère montée (vue dégagée à gauche vers l’Ardèche). À 925m on croise un chemin herbeux, prendre à gauche, puis à la fourche suivante (belle vue sur Maclas à gauche), à droite (m.r.o.), puis presque aussitôt encore à droite (panneau Saint-Sabin, m.r.o. et m.b.m., sentier du Parc). Suivre ce sentier en lacets jusqu’à ce qu’il croise une piste (vers 1060m) qu’on suit à droite (même balisage). Obliquer à droite à la fourche suivante (1075m, m.b.m., Saint-Sabin). [À noter ici que si on veut éviter de passer par la chapelle Saint-Sabin – ce qui serait dommage ! – il suffit de prendre la branche de gauche de cette fourche, qui mène directement à la Croix de Saint-Sabin].


Par un superbe chemin de crête, on arrive ainsi à la Chapelle Saint-Sabin (1120m), un des hauts lieux emblématiques du Pilat d’où la vue plongeante sur la vallée du Rhône et la chaine des Alpes au loin est magnifique. Redescendre ensuite par le sentier à gauche de la chapelle (NW). A la fourche, préférer la branche de gauche, qui mène directement à un parking. De là on poursuit sur la petite route horizontale en face (NW toujours). Elle bute peu après sur la Croix de Saint-Sabin (1057m). Traverser alors la route et s’engager en face sur le chemin montant (N, dir. Col du Gratteau / Col de l’Oeillon, m.b.m.).


À la fourche 1140, ignorer le chemin de droite et poursuivre à gauche sur la piste caillouteuse. Au croisement suivant. v.1165m, ne pas continuer à monter en face, mais faire une vingtaine de m. vers la droite et repérer sur la gauche, avant le virage du chemin vers la gauche, le départ d’une sente (flèche vert fluo, cairn juste au-dessus). La suivre (sous-bois, plus de balisage) jusqu’à ce qu’elle débouche au Rocher de Chauchibat (1208m). Bien dégagé, ce rocher peu connu offre de très belles vues vers le N (crêts de Botte et de l’Oeillon, Col du Gratteau, 3 Dents) et l’Est (vallée du Rhône, Alpes).


Descente : La sente se poursuit vers le N et rejoint rapidement notre chemin balisé b.m. Après avoir traversé une superbe hêtraie (nombreux bouquets de hêtres à troncs multiples !), ce chemin sort du bois (nouvelle vue sur les Crêts et la suite de l’itinéraire en contrebas des 3 Dents). Juste avant qu’il rejoigne la route et l'esplanade du Col du Gratteau (1204m) (1), s’engager à droite sur le chemin dir. la Croix du Trèves (S, panneau) ; laisser la dir. Croix de St-Sabin à droite et prendre le virage en épingle à gauche (NE, m.b.m.).


De ce chemin, belle vue en contre-plongée sur les Trois Dents. Au croisement 1080 (panneau), prendre le chemin balisé qui descend à droite (SE, dir. Roisey, Véranne). Au suivant (1050, panneau), ignorer la dir. Véranne à droite, poursuivre tout droit (dir. La Chanterelle). Au troisième peu après (1045), laisser la dir. la Chanterlle à droite, continuer sur la piste en face (E puis N, pas de panneau). Quand elle rejoint une autre piste plus large, emprunter cette dernière à droite (N) : on distingue alors au sommet de la butte à droite, derrière les sapins, la cabane et le rocher de Dentillon. Avant le virage de la piste, il faut prendre le chemin qui monte à droite (panneau "arboretum"), puis à la fourche celui de gauche. On arrive ainsi au Rocher et à la Cabane de Dentillon (996m) : le panorama, splendide vers l’Ouest (les Crêts et les Trois Dents) et vers l’Est (des Monts du Lyonnais jusqu’au Vercors en passant par toute la chaîne des Alpes), n’a rien à envier à celui de la chapelle Saint-Sabin. Mais ici, en plus, il y a la cabane, où l’on peut se reposer, casser la croute et même passer la nuit (v. ce refuge), une table d’orientation et une table-banc forestière, et ce petit rocher qui permet de dominer la situation d’un peu plus haut encore…


Ensuite, on s’engage sur le sentier descendant (S) en lacets face à la cabane. Vers 905m il rejoint une piste qu’il faut suivre à droite sur une vingtaine de m., avant de prendre à droite un chemin qui descend en sous-bois (S, pas de balisage). Arrivé à une route (838m), la suivre à gauche en descente (lacets), laisser deux maisons à gauche (Les Combes) puis un chemin montant à droite (À Chevalet). Après le grand virage à gauche de la route, il faudra prendre le chemin qui descend à gauche (m.b.m). Ensuite, traverser une route, continuer en face sur l’herbe (E) puis virer à gauche, rejoindre la petite route et la suivre à droite, plein S (m.b.j., X b.m.). Dans le virage (692m, "Aux Ollagnières"), poursuivre sur le chemin montant à droite (S, panneau Sagnemorte 1,5km) : suivre les r.o. À la bifurcation 715, prendre à droite en montée (W). Aux deux suivantes, aller respectivement à gauche (sentier), puis à droite (r.o.).


On arrive au hameau de Sagnemorte (route, 790m), où il faut suivre la route à gauche vers le S (m.b.j.). À 786m, ignorer le chemin qui part à gauche, poursuivre en montée jusqu’à la Croix du Trève (809m), visible dès la sortie du hameau. À cette croix, il faudra virer à gauche, plein E, dir. Véranne (m.b.m.), en tournant le dos aux Crêts et aux Trois Dents. Suivre alors cet agréable chemin de crête en sous-bois. Après un point haut (855m), il redescend toujours vers l’E. Vers 765m, ignorer un chemin à droite et poursuivre jusqu’au croisement 731. Là, il ne reste plus qu’à prendre la piste qui descend à droite (panneau "Les Besssières") dir. Véranne, m.b.m. Au croisement avec une autre piste (663m), la prendre à gauche. Au Combeau, vers 625m, poursuivre en face en traversant la route, jusqu’à Véranne où on rejoint le parking au pied de l’église.


(1) OPTION : Du Col du Gratteau, rejoindre le Rocher de Dentillon via la traversée des Trois Dents :


Au Col du Gratteau, rejoindre l'esplanade et la longer à droite jusqu'au départ des marches d'escalier métalliques (panneau Les Trois Dents). Descendre ces marches et suivre le sentier (non marqué sur IGN, non balisé) jusqu'aux Trois Dents. Là, monter sur la crête et la parcourir au mieux sur le fil d'W en E, jusqu'au "Pic du Midi" (1213m). Il faudra parfois mettre les mains, mais cette traversée est beaucoup plus ludique que la sente qui longe les Trois Dents au pied du versant S. Redescendre ensuite de ce dernier sommet, soit en désescalade vers la droite, au mieux, jusqu'à la sente en-dessous ; soit vers la gauche (E, traces, chirat), puis obliquer franchement à droite (SW, traces) jusqu'à rejoindre, vers 1175m, la sente ci-dessus. Dans les deux cas, la suivre alors à gauche (SE : bien garder cette direction). Elle traverse une première piste vers 1105m, puis une seconde à 1O45m, qu'il faudra suivre à gauche : on est alors sur la piste du topo ci-dessus, qu'on suivra comme indiqué (E puis N) jusqu'au Rocher et à la Cabane de Dentillon.


Pour ce petit détour, compter environ 30' et 60m. de D+ supplémentaires. Difficulté R2+(si on reste strictement sur le fil des Dents).


Précautions

carte IGN du massif du Pilat (2933 ET) utile.


Commentaires difficultés

aucune difficulté notable. Seule la traversée des Trois Dents (en option) sur le fil demande de l'attention et un pied sûr.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

De la vallée du Rhône, rive droite au S de Vienne, D1086, prendre la D503 dir. Malleval>Lupé>Maclas. De Maclas, dir. Véranne. De Saint-Etienne, D8 dir. Rochetaillée>Le Bessat>Croix de Chaubouret. Puis D63, et au croisement vers l'Oeillon, D43.1, puis D34 dir. Véranne.


Hébergement(s) associé

Situation




Sortie du 12-05

Les deux Rochers, en bref

Dentillon : cabane occupée !

(Re)sortie à deux autour d’un objectif récemment découvert : le rocher et la cabane de Dentillon, mais cette fois à partir du Col du Gratteau (ce qui raccourcit énormément l’itinéraire), et avec un éventuel retour par les Trois Dents (zappées l’autre jour). Météo France avait prévu ce matin des éclaircies jusqu’en milieu d’après-midi, suivies d’un grand soleil à partir de 17h, et bien sûr du vent. Du vent, on en a eu tout le temps, surtout sur les hauteurs. Mais au lieu d’éclaircies, on a eu droit ce matin à un épais brouillard et une visibilité nulle.

Résultat des courses, suite à des ajustements successifs en cours de rando : va pour Dentillon (et sa cabane pour s’abriter le cas échéant), mais en aller/retour depuis le Gratteau (donc toujours pas de Trois Dents, trop de vent, trop violent). Et en remplacement, une petite boucle vers le rocher de Chauchibat, également à partir du Gratteau.

À Sainté, vers 11h, il faisait toujours tellement gris et pluvieux qu’on a failli renoncer. Mais on est partis quand même, sait-on jamais. Ce n’est qu’après avoir basculé côté vallée du Rhône, après Chaubouret (désert ! Un dimanche !), qu’un espoir s’est fait jour : davantage de clarté, et plus d’espace… Et au Gratteau (tout aussi désert… 2 bagnoles en tout et pour tout), dans la tourmente, on voyait même un petit bout de vallée du Rhône !

Dans la descente vers Dentillon, on n’a rien vu, les Dents étaient encore noyées dans le brouillard, et on n’a croisé personne. Mais à la cabane où on espérait se réfugier pour casser la croûte bien à l’abri du vent, il  y avait, dehors, trois pékins  en train de pique-niquer à la table en se gelant, et dedans 4 trialistes (on s’en doutait, vu les deux motos à l’extérieur) en train eux aussi de casser la croûte ! Sympas, ils se sont aussitôt poussés pour nous faire la place. Echange d’amabilités, on est allés faire un tour à l’extérieur, son rocher, son panorama (superbe, enfin bien dégagé et ensoleillé, sur toute la vallée du Rhône, mais sans les Alpes bien évidemment), le temps qu’ils terminent leur festin. Si bien qu’on a pu se croiser sans problème peu après : enfin tout seuls  dans la cabane (et dehors aussi, vu que les autres ont déguerpi rapidement) ! Bien à l’abri des rafales, on a pris tout le temps de savourer notre petit festin à nous.

Ensuite, dans notre montée de retour au Col du Gratteau, surprise : on a croisé une ancienne copine à moi (on a fait bon nombre de magnifiques courses d’alpinisme et de randos ensemble !), et on a longuement échangé sur tout ce qui nous était arrivé de part et d’autre depuis tant d’années… Puis, au Gratteau, Sylviane et moi on est reparti plein Sud, par la voie la plus à l’Est jusqu’au croisement 1165, où nous avons pris la sente qui monte au rocher de Chauchibat. Et là, re-panorama puis longue pause sieste au soleil et à l’abri du vent (merci les rochers). Puis enfin, retour au Gratteau par la voie à l’Ouest, parallèle à la précédente, histoire de se faire une petite boucle et de (re)traverser ma hêtraie magique de la dernière fois.

En fin de compte, on aura réussi un assez joli condensé de ma sortie du 1er mai dernier…

Photos de la sortie


  • Horaire : 3h30
  • Dénivelé : 305 m
  • Participants : Sylviane

Autres sorties

Date Titre Auteur
01-05

De rocher en rocher

13 Geoffroy Rémi

© 2019 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net

Social Media