Monte Piano par les sentiers des Touristes
et des Pionniers

Monte Piano par les sentiers des Touristes
et des Pionniers

  • Altitude départ : 1460
  • Altitude sommet : 2300
  • Dénivelé : 850
  • Distance : 10 km
  • Temps de montée : 2h
  • Temps de descente : 2h15
  • Orientation : Ouest
  • Balisage : rouge/blanc/rouge, numéros 6A, 6, 6B
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Du parking (1460 m), suivre le sentier des Touristes (Touristenweg/sentiero dei Turisti) agréable en forêt. Il traverse un gué, puis se poursuit en face, par une montée soutenue en forêt, avec quelques traces d'ouvrages militaires. À 2000 m, bien équipé, il traverse un ravin (passerelle, escalier raide à descendre) puis poursuit au-dessus, arrivant à la Forcella dei Castrati (2260 m) sur un vaste replat herbeux. Par un parcours commémorant les vestiges des batailles de la Première Guerre Mondiale (nombreuses tranchées), on arrive à gauche au sommet indistinct du Monte Piano (on peut facilement faire le crochet, au sud, vers le Monte Piana ; rajouter 20 min aller-retour).


Descente par le sentier des Pionniers (Pionierweg/sentiero dei Pionieri) : du replat sommital, plonger dans la très raide face nors-ouest par un court passage impressionnant sur une arête très effilée (marches), puis des lacets serrés dans de raides pentes d'arbustes, avant de déboucher sur une impressionnante vire, dominée par de grandes parois verticales (casque pas inutile) et dominant un profond ravin. La suivre précautionneusement par une alternance de montées/descentes, elle est généralement assez large, mais le terrain parfois gravillonneux interdit toute chute, et il n'y a pas de câble de protection. À la fin de cette vire, descendre en forêt. On retrouve un second étage de vires plus bas vers 1900 m, moins impressionnant que le premier de par la présence de la végétation, où le sentier descend en terrain très raide avec quelques câbles pour descendre ou désescalader les passages les plus délicats. La suite n'est plus exposée, le sentier descend en lacets assez raides en forêt, puis doucement jusqu'à la jonction des sentiers en rive droite d'un ruisseau. Prendre à gauche, et remonter agréablement en pente douce, en longeant le Dürrensee/lago del Landro, puis en forêt, pour retrouver le sentier des Touristes. Reprendre à droite, traverser le gué et revenir au parking. 


Précautions

Descente escarpée, par endroits très exposée sur des vires, peu de câbles, faux pas interdit.


Commentaires difficultés

Descente sur des vires exposées.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Le parking est sur la SS48bis, environ 500 m au-dessus de Schluderbach/Carbonin (panneaux bien visibles du parc national des Tre Cime, et des départs de sentiers).


Situation




Sortie du 04-10-2017

Que faire en arrivant en début d'après-midi, un peu à l'arrache, dans le secteur de Misurina ? Impossible de se garer à Misurina ou vers les Tre Cime sans payer, c'est trop touristique... En descendant vers le val di Landro et en regardant la carte au 1/25000e du secteur, il apparaît vite que le Monte Piano est un bel objectif à la demi-journée, et le parking est beaucoup plus facile, et gratuit, au départ du sentier des Touristes. On monte extrêmement rapidement, la montée à la fois régulière et soutenue du sentier des Touristes permettant l'accès rapide au sommet, avec des témoignages émouvants des rudes combats entre Autrichiens et Italiens de la Grande Guerre, notamment de nombreuses tranchées. Comme il restait encore du temps avant la tombée de la nuit, on a pris le risque de descendre par le sentier des Pionniers, même si la carte annonce la couleur avec des passages promettant d'être très raides. De fait, le sentier franchit audacieusement une vire dolomitique typique, très impressionnante (et improbable vue du bas, on se demande comment on peut passer par là), exposée, et pas protégée. Le chemin y est bon, mais il ne faut vraiment pas tomber... Je n'ai pas été très rassuré, d'autant que j'étais en baskets et sans bâtons. On finit par passer, mais ce n'est pas fini, avec un second étage de vires plus bas, moins impressionnant mais en descente beaucoup plus raide, où on peut cette fois se sécuriser avec un câble. La fin est plus douce et permet de se remettre de ses émotions, avec un paysage très apaisant et bucolique en rive droite du lac di Landro. En bref, cette balade est un excellent début dans les Dolomites avant des objectifs plus sérieux.


  • Horaire : 4h15
  • Dénivelé : 850 m
  • Participants : Magali, Guillaume

Identification

( ) bivouak.net

Social Media