La Quarlie par le versant sud-ouest

La Quarlie par le versant sud-ouest

  • Altitude départ : 1564
  • Altitude sommet : 2322
  • Dénivelé : 760
  • Temps de montée : 3h30
  • Orientation : Sud-Ouest
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

A lire
  • Ski de randonnée, 140 itinéraires en Isère par Emmanuel Cabeau et Hervé Galley. Référence : n°103 page 224 proposé par Luc
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Bourg d'Oisans > barrage du Chambon > Mizoën puis Besse.


Situation




Sortie du 22-11-2014

Pas envie de faire une rando "flocfloc" dans la neige fondue, pas envie d'aller au Lautaret pour y voir tout Grenoble et même plus. Au départ j'avais pensé aller à l'alpe d'huez mais les pistes qui sont préparées sont ouvertes ce week end... Chamrousse ne m'a même pas effleuré l'esprit vu les webcams, les aiguillettes m'ont parues à la mode. Heureusement il y a skitour ! Une sortie d'hier au pic du mas de la Grave attire mon attention, je me souviens de mes sorties dans le secteur la saison dernière et je me dis qu'il y a suffisamment de vallons pour trouver des pentes bien orientées dans ce secteur sans craindre pour les skis puisque les cailloux sont rares.
Départ des Granges du Gay à 9h00. On ne peut pas dire que ce soit très engageant toute cette herbe... Au pire je ferais de la rando sans les skis !! Un groupe de 4 part devant moi skis sur le sac... je suis.
Chaussage vers 1850 sur le flanc gauche de la combe du ruisseau de la Quarlie un peu préservé du soleil (comprendre qu'on chausse entre les touffes d'herbes quand même !!!).
La situation s'améliore rapidement au dessus de 2000m. La neige est globalement croûtée à cette heure sur cette orientation sud, on sent qu'elle devient plus légère dès qu'il y a une composante nord. Avec ce constat j'imagine assez moyenne la descente de la tête du vallon malgré les 2 jolies traces qui en descendent et j'imagine une boucle par les versant plus ombragés.
D'abord je descends la face nord de la Quarlie jusqu'au chemin à 2100 : très bonne neige mais une dizaine de trace. Du coup je fais la mienne un peu à l'écart et en dévers. Remontée en direction de la tête du vallon où je suis rejoint au sommet par le groupe de 4 que j'avais dépassé. Il y a une jolie trace qui descend vers l'agnélé, une personne sur la crête du pic du mas de la Grave. Ca ne sera pas pour moi aujourd'hui, j'ai encore le souvenir de ce laborieux sommet l'année dernière...
Je suis plutôt tenté par la face nord ouest du petit sommet à l'autre bout de la crête sommitale. Aucune trace n'y va, tant mieux ! J'ai hésité à faire une descente du côté de Morte Vieille pour remonter au point 2584 mais c'est très raviné sous la tête du vallon.
Seul au monde sur mon petit sommet face aux Rousses je ne sais pas trop ce que cache la pente qui plonge en dessous.
Je file au centre de la combe, au plus raide mais surtout là où la neige est poudreuse (un peu tassée mais pas humidifiée). La partie haute est excellente mais plus bas il faut faire attention aux ravines qui ne sont pas encore bien remplies (ça passe sans problème mais les talus sont raides). En dessous de 2200 la pente s'affaiblit et le soleil doit mieux l'atteindre, la neige s'alourdit ou bien croûte légèrement.
Pas question de rentrer, il y en a qui doivent être dans un champs de bosses au Pic Blanc du Galibier et moi j'ai un versant de poudre pour moi tout seul, j'y retourne !!
Remontée par la vaste croupe nommée la côte des pissettes jusqu'au sommet et rebelotte en grandes courbes puisque cette fois je sais où je vais.
Cette fois ça suffit, j'envisage alors le retour par le chemin qui contourne le sommet de la Quarlie à niveau. Sauf qu'il est vraiment à niveau voir légèrement montant par endroit. Après un peu de pousse bâton je jette l'éponge et remet les peaux. A la bergerie je trouve une trace qui remonte en direction des chalets, ça tombe bien cette trace à plat est un peu longuette et je suis en mode montée. Et hop c'est parti pour une petite montée jusqu'aux chalets (euuu... là j'en ai un peu marre en fait). Petite pause sur le plateau, dépeçage de ski puis je descend dans une transfo qui passe mieux que prévue jusqu'au ruisseau de la Quarlie, puis je traverse jusqu'à rejoindre l'itinéraire de montée sur l'arête. La neige y est molle mais skiante, par contre l'herbe apparait rapidement et le véritable problème c'est les taupinières qui cradent les skis.
Je stoppe à 1800m pile poil car il y a alors plus d'herbe que de neige, les âmes sensibles se seront arrêtées avant.
A noter que malgré un peu de ski sur herbe il n'y a aucune touchette sur les semelles dans ces gras pâturages.
Le reste se descend à pieds, il fait chaud, c'est le printemps...

Sympa pour une reprise mais la neige fond à vue d'oeil sous 2000m en sud.

d+ 1700m
d 17km

photos : http://montagne-a-vaches.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=724:la-quarlie-et-alentours&catid=221:la-quarlie-tete-du-vallon&Itemid=7


  • Horaire : 3h30
  • Dénivelé : 1700 m
  • Altitude chaussage : 1564 m
  • Altitude déchaussage : 1564 m
  • Risque avalanche : 2/5
  • Participants : un groupe de 4 puis du monde au loin

Autres sorties

Date Titre Auteur
30-12-2004

Neige cartonnée à toutes les altitudes suite au fort vent des jours...

5 Pascal Vassy

Identification

( ) bivouak.net

Social Media