Cabane de Jusson en huit depuis les Grollets
(St Joseph de Rivière)

Cabane de Jusson en huit depuis les Grollets
(St Joseph de Rivière)

  • Altitude départ : 510
  • Altitude sommet : 1640
  • Dénivelé : 1200
  • Temps de montée : 3h15
  • Temps de descente : 3h
  • Orientation : Ouest
  • Balisage : Traits bleus et cairns pour le portail de Chorolant. Points rouges pour la descente des rochers de la Pierre Taillée vers la Sambuis. Très peu de balisage ailleurs.
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

L'itinéraire effectue un huit, avec une partie commune entre la montée et la descente, entre les altitudes 785 et 880. Contrairement à ce que la carte peut laisser penser, le franchissement de la première barre rocheuse n'est pas possible juste à côté de la cascade. Un franchissement existe cependant sur chaque rive, celui sur la rive gauche (donc à droite en montant) étant le plus sûr. Toutefois, les abords de la cascade sont glissants.

L'itinéraire du portail de Chorolant est mieux tracé et plus joli que celui des rochers de la Pierre Taillée. Tous deux traversent par endroits des pentes raides en forêt.

Du parking des Mollards (altitude 510), monter à la cascade de la Pisserotte (altitude 610). Du bas de la cascade, monter sur la droite (donc en rive gauche) le long d'un ruisseau venant d'une cascade secondaire. On rejoint un sentier (qu'on aurait peu prendre sur la droite à l'altitude 540m, en évitant la cascade et ses passages glissants) qui passe au pied des barres rocheuses avant de les franchir aisément en un point faible.

Alors qu'on pourrait être tenté de revenir vers le ruisseau du Grand Moulin, les cairns incitent à s'en éloigner. On débouche sur une piste caillouteuse et mal tracée qui suit approximativement la limite de communes et monte parallèlement au ruisseau des Grands Moulins. Cette piste rejoint une piste herbeuse (altitude 785) que l'on prend en montée sur la droite.

Cette piste effectue une épingle à gauche (dans le prolongement de laquelle part une autre piste qu'on ignore), une à droite, une à gauche, jusqu'à débouche (altitude 880) sur une route empierrée et carrossable, qui prolonge une route forestière venant de St Laurent du Pont. On traverse la route pour suivre en face un petit sentier balisé par des cairns et des traits de peinture bleue : le sentier de Chorolant.

Ce sentier bien balisé traverse de nombreuses pistes forestières et s'élève en lacets doux au départ, puis plus raides au fur et à mesure que la pente du terrain s'accentue. Il finit par rejoindre de belles falaises et par les longer jusqu'à les franchir aisément aisément en un point faible : le portail de Chorolant (altitude 1520).

Il continue alors en pentes douces vers le Sud, à travers alpages, bandes de forêt et pierriers, en offrant de belles vues sur les Crêtes de la Grande Sure à l'Est, sur le Voironnais à l'Ouest. Bien que le cheminement soit facile, il faut garder à l'esprit que le sentier passe au-dessus de falaises.

Après avoir atteint la cote maximale (altitude 1640), le sentier redescend doucement vers l'alpage de Jusson. Entre la source et la cabane, on trouve un sentier se dirigeant vers la hétraie et balisé en bleu. Ce sentier commence par descendre doucement puis il bifurque (altitude 1485, mais point côté 794 sur la carte !)

Quitter la trace principale allant vers le Sud (les Trois Fontaines via les Pierres Droites) pour prendre une trace moins marquée allant vers le Nord-Ouest. Cette trace traverse une clairière avant de descendre dans une hétraie. L'avant-poste côté 1417 sur les rochers de la Pierre Taillée mérite un crochet pour la vue, mais prudence.

Le sentier, balisé de points rouges cette fois, descend en lacets raides dans un couloir agrémenté de quelques orties, puis tourne à gauche pour passer sous les barres rocheuses (deux mini-grottes sans intérêt), puis reprend les lacets raides à proximité de la croupe descendant vers la Sambuis.

Il traverse une piste forestière (altitude 1070) et continue en lacets raides jusqu'à retomber plus bas sur cette même piste (altitude 990) qu'on descend sur la gauche, jusqu'au croisement de pistes du petit col côté 973. On prend à droite la piste argileuse, voire très boueuse, dont l'état finit heureusement par s'améliorer au bout de 500m environ, non loin d'une cabane de chasseurs.

En passant en rive droite, cette piste se transforme en une route empierrée carrossable, qui remonte très légèrement avant le carrefour où l'on retrouve l'itinéraire de montée (cairns et balisage bleu). Descendre alors à gauche la piste herbeuse par laquelle on était arrivé en montée.

Après une épingle à droite, puis à gauche, on trouve un premier embranchement (altitude 805) où l'on ignore la piste qui descend sur la gauche pour effectuer une épingle à droite, puis un deuxième embranchement (altitude 785) : à gauche part la piste pierreuse qu'on avait suivie en montée. Si on la prend, il faudra guetter sur la droite le cairn indiquant le sentier permettant de franchir la derrière barre rocheuse.

Il est possible aussi de prendre à droite la piste presque horizontale pour passer en rive droite. Après une bonne centaine de mètres, on trouve une autre piste qui descend sur la gauche, puis fait une épingle à droite, direction Nord-Ouest, s'éloignant du ruisseau. On l'emprunte, en coupant éventuellement l'épingle comme on peut (on trouve des restes de l'ancien sentier).

La piste devient une sente qui s'avance sur une croupe herbeuse et raide. Elle se met à effectuer de nombreux lacets très serrés, pour éviter les falaises d'un côté comme de l'autre. En raison de l'exposition, la vigilance est nécessaire, car sente est étroite mais heureusement bien tracée. Une échelle confortable permet de descendre quelques mètres en évitant de passer trop près des ravins. La pente s'adoucit un peu et la sente effectue des lacets de plus en plus longs en face Sud Ouest de la croupe. A l'altitude 560, il est enfin possible de rejoindre le ruisseau et de le traverser pour rejoindre l'itinéraire de montée.

En fait, je crois qu'il vaut mieux prendre en montée ce sentier de la rive droite. Quelques cairns vers l'altitude 560m indiquent où quitter le chemin de la cascade pour le rejoindre.

Précautions

A effectuer après une assez longue période de temps sec.


Commentaires difficultés

La recherche d'itinéraire n'est pas toujours évidente. Certains passages sont exposés. Le cheminement pour atteindre la cascade de Pisserotte est glissant par endroits. Circuit à éviter par terrain humide.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

De Grenoble ou Valence : traverser Voreppe, franchir le col de la Placette (RD 520a), puis après 4km, tourner à droite au hameau des Grollets. De Voiron : RD 520 direction Chambéry. Après le défilé de St Etienne de Crossey, tourner à droite au pont de Demay (RD 520a direction Voreppe), puis 1 km après à gauche aux Grollets. De Chambéry : RD 1006 puis RD 520 direction Voiron (St Laurent du Pont, St Joseph de Rivière). Tourner à gauche au pont de Demay (RD 520a direction Voreppe), puis 1 km après à gauche aux Grollets.


Situation




Sortie du 03-09-2016

Alpage de Jusson

En une journée chaude, monter à l'ombre jusqu'au portail de Chorolant est appréciable. Le sentier des alpages est très beau et peu fréquenté. La descente est un peu plus casse-pattes. Nous n'avons croisé qu'une personne en dehors du sentier entre le parking et la cascade.


  • Horaire : 3h15 + 3h
  • Dénivelé : 1200 m
  • Participants : sortie du CAF GO

Identification

( ) bivouak.net

Social Media