Vélodrome et Lame de Facibelle via Le Vieil
Esclangon depuis la vallée du Bès

Vélodrome et Lame de Facibelle via Le Vieil
Esclangon depuis la vallée du Bès

  • Altitude départ : 809
  • Altitude sommet : 1243
  • Dénivelé : 800
  • Temps de montée : 2h15
  • Temps de descente : 2h00
  • Orientation : Toutes
  • Balisage : Marques jaunes, panneaux, quelques cairns.
  • Itinéraire :
    • possible avec des enfants
    • en boucle

Itinéraire

L’extraordinaire site géologique du Vélodrome, immense amphithéâtre rocheux au fond duquel se dresse la stupéfiante et très esthétique Lame de Facibelle, est parcouru par un itinéraire de randonnée bien connu et parfaitement balisé. Il effectue une boucle qui, partant de la rive droite du Bès au fond du vallon, remonte jusqu’au pied de la Lame de Facibelle, grimpe ensuite dans les strates rocheuses des pentes du Vélodrome jusqu’à l’étonnante chapelle orthodoxe de St Jean-du-Désert, point haut de la rando à 1243m (avec son fameux ermite qui loge tout à côté…). Il redescend ensuite en versant Nord et rejoint le Bès avant un pont, situé sur la route environ 1,5km après le point de départ de la rando (voir le détail sur le topo (lien) correspondant de bivouak). On peut d’ailleurs tout aussi bien effectuer cette rando en sens inverse, ce qui permet alors de bénéficier à la descente de vues plongeantes sur la Lame de Facibelle (pour bien faire il faudrait l’effectuer dans les deux sens !).

Mais surtout, il me parait indispensable de faire précéder ce circuit par un aller/retour sur les hauteurs juste en face du Vélodrome, rive gauche du Bès. Ce prélude mène, au prix d’une marche d’1h30 au total et de 350m de dénivelé, au village ruiné du Vieil Esclangon, surmonté d’un belvédère, d’où la vue sur le Vélodrome et sa célèbre Lame est tout simplement fabuleuse.

Du parking, à 809m d’altitude, le départ est bien marqué (panneau à droite de la route en venant de Digne) et l’amorce du sentier bien visible. Il grimpe en lacets, assez raide et caillouteux (marques jaunes), dans des roches de couleur rouge. Plus haut, il entre brièvement en sous-bois pour déboucher sur un plateau herbeux, autour duquel on distingue les ruines du hameau du Vieil Esclangon. Toutefois une seule maison (à droite en arrivant) a été restaurée et abrite une "œuvre d’art" en forme de serpentin… De là, poursuivre en face sur le sentier qui monte au sommet du dôme rocheux (1151m), avec sa vue panoramique imprenable sur le Vélodrome en face. La Lame de Facibelle, vue de profil, est une merveille de finesse.

Redescendre par le même itinéraire et continuer la rando sur l’autre rive en réalisant donc la boucle :
- soit depuis l’aval (redescendre d’environ 1km sur la route vers Digne et repérer à droite (alt. 800m) le panneau fléché "Facibelle", départ de la boucle qui commence par la descente d’un escalier puis une belle passerelle suspendue sur le Bès) ;
- soit depuis l’amont, en remontant d’env. 500m sur la route vers Barles, passer le tunnel de la Clue du Pérouré et repérer, juste après le pont suivant sur le Bès, à gauche (alt. 830m), une série de boites aux lettres : c’est l’autre extrémité de la boucle, point de départ de la boucle (ou d’arrivée selon l’option choisie). On passe ainsi successivement au collet de Roche Rousse, aux ruines de la Maison forestière éponyme et à la Chapelle St Jean (précédée à droite de l’Ermitage, habité mais bien barricadé…), avant d’entreprendre la descente dans le Vélodrome et le passage sous la Lame de Facibelle.

Nb : les données indiquées sur ce topo concernent la totalité de la rando, soit l’aller/retour au Vieil Esclangon + la boucle du Vélodrome culminant à la chapelle St Jean (qui, contrairement à ce que dit IGN, n'est pas du tout ruinée, mais a été parfaitement restaurée). Deux voitures peuvent être utiles le cas échéant si on préfère éviter la marche (limitée il est vrai) sur la route entre les départs. Mais seule la marche à pied permet ici d’apprécier pleinement la somptueuse beauté de ces clues...

Commentaires difficultés

La montée (ou la descente) des zones rocheuses du Vélodrome demande parfois un peu d'attention.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Depuis Digne-les-Bains, prendre la D900A direction Barles. Le départ de la rando se trouve à droite de cette route (parking sur la gauche) 1,3 km après le village d'Esclangon.


Situation




Sortie du 08-08-2015

Une fine lame

Au Vieil Esclangon

Sorties des 26 et 28 juillet 2015

Apparemment, le site du Vélodrome avec sa Lame de Facibelle est aussi populaire chez les Dignois que le Cousson, le Couard, la Barre des Dourbes ou les Cloches de Barles (bien visibles, eux, de la ville). Mais curieusement je n’y avais encore jamais mis les pieds (pas bien haut… pas un vrai sommet … ?). Cet été donc - effet de l’âge, de la canicule, ou de la raréfaction de hauts sommets encore à découvrir pas trop loin ? – il se trouve que je traîne mes guêtres plutôt dans les environs immédiats de Digne, que j’ai presque toujours négligés jusque là. Donc va pour le Vélodrome… Et en effet, c’est une superbe découverte !

Pour des raisons familiales, j’ai fait le parcours en 2 fois : d’abord l’aller-retour au Vieil Esclangon (en famille), et 2 jours après, le circuit du Vélodrome proprement dit (tout seul). Mais il me parait évident qu’il faut les enchainer le même jour, c’est pas long et c’est facile !

A chaque fois, la chaleur était au rendez-vous, malgré tout encore supportable sur la montée largement à découvert au Vieil Esclangon. En sortant de la voiture, je m’aperçois que j’ai oublié mes chaussures de marche à Digne ! Vu la configuration du sentier, il vaut mieux les avoir aux pieds, donc : aller-retour fissa à Digne (seul bien sûr). Pendant que mon trio familial commence à monter (je leur dis qu’il suffit de suivre les marque jaunes…), je file en voiture chercher mes godasses. De retour, je monte à grands pas, je les rattraperai juste avant le village ruiné, en train de chercher leur chemin dans le sous-bois (le sentier avait été masqué par un débroussaillage mal maitrisé). Il y a un peu de monde, mais au belvédère, on sera seuls, et on s’attardera longuement, pour cause ! La descente sera suivie d’un pique-nique puis d’une sieste sur les rives du Bès, elle-même suivie d’un excellent bain dans de délicieuses vasques, un peu plus haut vers Barles.

Quant au circuit du Vélodrome, 2 jours après, j’ai fini par me décider à le faire depuis l’amont et le point 830 après le pont, pensant me réserver ainsi le meilleur pour la fin. Une balade très agréable, où je n’ai rencontré à peu près personne. En haut de la montée, avant d’accéder à la chapelle, j’ai fait un petit crochet vers l’Ermitage, j’ai entraperçu le repaire du moine entre les branches, mais je me suis gardé de braver l’interdiction réitérée de forcer le passage, cet homme mérite le respect comme tout un chacun… La chapelle, elle, est toute pimpante sous le petit bulbe de son clocher. Ensuite, la descente dans le Vélodrome offre quelques étonnantes vues plongeantes sur la Lame, mais j’aurais aimé l’approcher encore davantage, la contourner… Peut-être n’ai-je pas trouvé le moyen d’y aller voir de plus près ? Peut-être aussi aurais-je dû me retourner plus souvent, pour la découvrir de profil et en contre-plongée ? Faudra là aussi que je revienne, et je ferai cette fois-ci la boucle dans l’autre sens. Encore une rando à refaire !

Photos de la sortie


  • Horaire : 2h15
  • Dénivelé : 800 m
  • Participants : Sylviane, Marie-Christine, Jean-Louis

Identification

( ) bivouak.net

Social Media