Col du Vay en circuit par le ruisseau du
Maître, Périoule et le Praillet

Col du Vay en circuit par le ruisseau du
Maître, Périoule et le Praillet

  • Altitude départ : 1190
  • Altitude sommet : 2297
  • Dénivelé : 1700
  • Distance : 21 km
  • Temps de montée : 3h
  • Temps de descente : 5h1/4
  • Orientation : Toutes
  • Balisage : Balisage jaune (Conseil général) ou jaune et rouge sur les parties classiques. Marques rouges pour la montée au chalet du Vay. Quelques cairns ailleurs.
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Première montée (3h pour 1210m de dénivelé).
De Gleyzin (1090m), suivre la direction du refuge de l'Oule pendant une bonne heure. Après avoir effectué quelques lacets, le chemin arrive au pied d'une barre rocheuse (1580m). Un nouveau poteau indique à gauche la direction du chalet du Vay et à droite celle du refuge de l'Oule. Prendre à gauche, et suivre les nouvelles marques rouges (l'ancien balisage bleu a presque disparu). Le sentier, qui vient d'être dégagé dans la partie basse, alterne traversées légèrement ascendantes et montées droit dans la pente parallèlement à des ravines ou à des couloirs d'avalanche. Attention à l'exposition, même si la végétation masque les barres rocheuses. Le sentier traverses quelques ruisseaux pour rejoindre le couloir du ruisseau du Maître, qu'il remonte un moment avant de rejoindre la croupe qui le domine sur la gauche en montant. La pente s'adoucit un peu mais reste soutenue, et l'on devine le replat où se niche la cabane du Vay. Les passages exposés sont derrière. En une bonne heure après l'embranchement, on atteint enfin la cabane du Vay (2040m). Un sentier (exposé lui aussi) arrive de la gauche depuis L'Aup Bernard, un sentier peu marqué et balisé uniquement par quelques cairns continue vers la droite avant de monter en direction du col du Vay (2297m), que l'on atteint en trois quart d'heure. Avec cette première montée, on a déjà effectué 1210 m de dénivelé positif.

Première descente (2h1/2 pour 1010m de dénivelé négatif).
Cette descente est beaucoup plus longue qu'on pourrait le croire.
En une demi-heure, on atteint à vue le lac de Morétan supérieur (entouré de rochers, 2055m)). Il est conseillé de rester en rive gauche du ruisseau qui en descend pour rejoindre le lac de Morétan inférieur (entouré d'herbe). Le cheminement, qui était mal commode en raison des nombreux cailloux irréguliers, devient plus roulant, et quasiment plat dans l'alpage de Périoule. La fontaine de la cabane de Périoule permet de se ravitailler en eau. Le chemin poursuit encore un quart d'heure avant de franchir le Veyton par un pont (1744m). Cela fait près d'une heure qu'on a quitté le lac Morétan supérieur. Il reste une heure de descente plus soutenue pour atteindre l'embranchement du plan de l'Ours (1290m) en passant par l'étang de Périoule (lac de barrage) et Tirequeue.

Deuxième montée (1h1/4 pour 450m de dénivelé positif).
A l'embranchement du plan de l'Ours, on tombe sur une piste forestière carossable dans la partie basse, qu'on prend vers la gauche. Elle traverse à nouveau le Veyton et monte régulièrement. Durant cette deuxième montée (1h1/4 pour 450m de dénivelé positif), on apprécie la pente modérée, l'exposition (Nord-Est) et l'ombre. La piste offre quelques points de vue sur l'autre versant (station du Collet d'Allevard, petit et grand Charnier). Il y a un embranchement lorsque au moment La piste forestière atteint la crête (altitude 1703m). Il faut prendre à gauche la piste qui monte encore un peu jusqu'au Praillet, où elle débouche sur de jolis prés, un pré étroit, suivi d'un pré large. Dans ce deuxième pré, le cheminement se perd. Il faut quitter la crête et rester à peu près à niveau (1740m) pour trouver le sentier qui rentre dans les bois à mi-hauteur.

On aborde alors la deuxième descente (1h1/2 pour 650m de dénivelé négatif).
La descente comporte une portion raide assez un peu désagréable en dessous de l'Aup Bernard, avant de s'assagir à l'approche de Glezin. On traverse le hameau du Cohard, 100m au-dessus du départ. Le balisage invite entrer dans un pré et descendre droit dans la pente. S'il y a des moutons, les patous ne sont pas très loin, et il peut être prudent d'emprunter le sentier non-balisé qui descend en direction de la Bourgeat Blanche. Ce sentier devient une rue en cul de sac d'où il est facile de rejoindre le départ.

Avec les inévitables petites remontées et redescentes, les 1700m de dénivelé sont atteints.

Précautions

A éviter absolument par terrain humide, l'accès au Chalet du Vay est exposé quel que soit l'itinéraire.


Commentaires difficultés

La montée au chalet du Vay est raide est exposée dans la partie basse. Le début de la descente est hors sentier. La principale difficulté reste la longueur.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Allevard - Pinsot. Au centre de Pinsot prendre sur la gauche la petite route qui monte jusque Gleyzin. Se garer au parking de la Bourgeat Noire


Situation




Sortie du 12-07-2015

Soleil implacable, heureusement les montées sont effectuées en bonne partie à l'ombre. Les effets de la sécheresse commencent à se voir : chemins poussiéreux, petits lacs et petits rus à sec.

A côté du parking de Gleyzin, une buvette est tenue par un couple sympathique. Le choix de boissons est un peu limité mais les tarifs sont plus que raisonnables.


  • Horaire : 8h1/4
  • Dénivelé : 1700 m
  • Participants : CAF Grenoble Oisans

Identification

( ) bivouak.net

Social Media