Vimont (ou le Pic Pelé) et ND de l'Hermitage
en boucle depuis la Chamba

Vimont (ou le Pic Pelé) et ND de l'Hermitage
en boucle depuis la Chamba

  • Altitude départ : 1080
  • Altitude sommet : 1348
  • Dénivelé : 800
  • Temps de montée : 2h45
  • Temps de descente : 2h45
  • Orientation : Toutes
  • Balisage : blanc-jaune n°3 pour la montée et la descente du Vimont. Balisage GR ensuite jusqu'à l'Hermitage. Plus rien de cohérent ensuite de L'Hermitage jusqu'au retour à la Chamba.
  • Itinéraire :
    • intéressant en raquettes
    • en boucle

Itinéraire

Ce beau circuit dans la partie septentrionale des Monts du Forez permet de relier agréablement deux de ses hauts lieux célèbres : le Vimont (dit aussi le Pic Pelé, vu que son dôme sommital est totalement dénudé) au-dessus du charmant petit village de la Chamba, et l’Hermitage, plus exactement Notre-Dame de l’Hermitage, aux confins des départements de la Loire et du Puy-de-Dôme (célèbre lieu de pèlerinage mais aussi curiosité touristique dans un site exceptionnel). Les chemins qui les relient sont tantôt confortables et plaisants, tantôt caillouteux voire ravinés et donc plus sauvages, mais jamais difficiles ; tantôt en sous-bois, tantôt à découvert ; souvent en pente douce, mais parfois aussi bien raides.

Du parking du cimetière (panneau explicatif de la montée/descente du Vimont), continuer sur le chemin herbeux en montée douce, jusqu’à une route qu’on prend à droite - la montée au sommet puis la redescente sur le flanc sud-ouest sont désormais entièrement balisés blanc-jaune, n°3 (FFR). Peu après, quitter cette route et poursuivre en sous-bois sur le chemin à gauche, qui va vous mener par une succession de longs lacets faciles jusqu’à la sortie du bois, où il oblique progressivement à gauche ; un peu plus haut, repérer à gauche une trace dans la lande, qui mène droit au sommet (1348m, pylône visible). Le panorama y est exceptionnel, tant sur le sommet de Pierre-sur-Haute au sud que sur ceux des Bois Noirs et des Monts de la Madeleine vers le nord, mais aussi, plus loin, sur la chaine des Puys à l’ouest voire (rare mais possible) les Alpes et le Mont Blanc côté est…

Poursuivre un peu vers l’ouest jusqu’aux grands rochers (re-panorama !), puis par le chemin qui poursuit à droite retrouver celui, toujours balisé, qui fait le tour du sommet et qu’on emprunte cette fois pour la descente sur le flanc sud-ouest. Au grand carrefour "Sous le Vimont" (borne explicative), ne pas prendre la direction marquée "L’Hermitage 10km" ( ?!), mais continuer en face (sud-ouest) sur le chemin, d’abord totalement défoncé, mais toujours balisé blanc-jaune n°3, en légère montée puis franchement descendant, qui finit par rejoindre la route D101... et le GR3, qui l’emprunte quelques instants et qu’il ne faudra plus quitter jusqu’à l’Hermitage ! On passe le Reculon, on poursuit jusqu’au carrefour de routes suivant (pt 1148), où le GR emprunte brièvement à gauche la route de Vollore-Montagne ; après 60m environ, on la quitte à son tour pour prendre, à droite, le large chemin (toujours GR3, panneau défraichi "La Croix St Guillaume 1,8km, L’Hermitage 3 km") qui va filer nord-ouest jusqu’à la Croix St Guillaume, puis plein nord jusqu’à l’Hermitage.

A l’approche de l’Hermitage (somptueuse allée en sous-bois), rendre visite sur la droite d’abord au petit cimetière des moines fondateurs, puis un peu plus loin à la chapelle et sa "source miraculeuse" où se désaltèrent les pèlerins. A l’Hermitage (1112m), avec son église, son monastère (actuellement communauté des sœurs de ND de la Salette) et son hôtellerie (et son magasin !), ne pas manquer les 2 imposants rochers de Peyrotine en granit blanc, dont le plus haut se grimpe (escaliers de pierre) et offre une nouvelle vue panoramique (table d’orientation hélas trop limitée).

Pour le retour, prendre d’abord la route d’accès (D101-5), sud puis est, jusque vers Tavanie, au carrefour avec la D101 (le sentier-raccourci qui la coupe sur IGN semble introuvable…). Suivre la D101 vers la droite (sud, dir. La Chamba) jusqu’au carrefour avec la petite route qui mène au Petit Hermitage, qu’on prend à gauche (panneau). Parvenu à ce lieu-dit, ne pas continuer jusqu’à La Lage, mais juste après la grosse bâtisse à gauche quitter la route du même côté pour suivre (attentivement !) une série de courts chemins pierreux : d’abord un 1er nord-est, puis aussitôt un 2e à droite (est), puis peu après un 3e encore à droite (sud-est), et enfin un 4e à gauche (est) qui débouche sur un chemin forestier confortable qu’on suit à gauche (ouf). Il reste maintenant à contourner le Vimont d’abord par le nord, puis par l’est, pour enfin revenir à la Chamba...

Ce très agréable chemin forestier monte (pt 1113) puis redescend, toujours globalement vers l’est (les ruines de la Loge Dubost marquées sur IGN semblent ne plus exister). A une intersection vers 1000m, avant le ruisseau de la Font Dulac, on peut choisir l’un ou l’autre chemin (ils se rejoindront au-delà du ruisseau), mais celui de droite me semble préférable. Après avoir franchi le ruisseau à gué, poursuivre jusqu’à la jonction avec l’autre chemin (qui vient donc de la gauche). Continuer encore un peu à droite (est), puis quitter ce chemin dès qu’on en voit, à droite (vers 935m) un autre en forte montée. C’est la dernière épreuve du jour : une assez raide mais très agréable remontée sur le flanc est du Vimont vous attend ; il faut monter, sud/sud-est puis plein sud, jusqu’à la Petite Croix (1195m) (à une intersection, vers 1040m, ne pas prendre à droite mais continuer à monter tout droit). A la Petite Croix (borne explicative), continuer en face, de l’autre côté de la croix (ouest), et peu après quitter ce chemin pour prendre celui qui descend à gauche, sud-ouest (barré d’un "x"), jusqu’à la Chamba, via le Combeau. Fin du périple du jour !


Commentaires difficultés

Aucune difficulté
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

De Noirétable, D53 dir. Vollore Montagne, puis à gauche D101 dir. Vérines-la Chambonie-la Chamba. De Boën, prendre N89 dir. Thiers, puis prendre à gauche dir. Sail-sous-Couzan Chalmazel. A Sail, prendre D97 dir. Jeansagnière-Col de la Loge; au Col, continuer jusqu'à la Chamba. Là, monter vers l'église et continuer vers le cimetière, où on se gare.


Situation




Sortie du 09-03-2016

Blanc de blanc

Au départ de la Chamba

Une bien agréable visite familiale venue du grand nord (alsacien…) a déclenché une série de 4 petites sorties raquettes successives, qui seront sûrement, pour nous tous, les seules de ce triste hiver-peau-de-chagrin ! Par quel heureux hasard nos Alsaciens futés ont-ils choisi de poser leur congé juste cette semaine-ci, qui s’avérera ici la seule véritablement hivernale de la saison, pour "descendre" dans nos Monts du Forez jusqu'à Jeansagnière, avec (sait-on jamais) des raquettes à neige au fond du coffre ? Toujours est-il que, bingo, pour la première fois la neige est tombée (et restée au sol…) en abondance au-dessus de 800m juste avant leur arrivée ici, et les raquettes n’ont pas chômé… Certes on n’a pas beaucoup vu le soleil, mais à tout prendre on a préféré la neige sans le soleil au soleil sans la neige…

Après un premier tout petit tour de chauffe (si on peut dire…) le lundi 7, un aller-retour entre Jeansagnière et le col des Placiaux, les 3 jours suivants ont été consacrés à des balades un peu plus conséquentes mais toujours à la demi-journée. En fait, vus nos levers très tardifs, on est sortis plutôt entre 11h et 15 voire 16h, avec donc le repas "de midi" à domicile plutôt vers le milieu de l’aprèm (cool). D’où le fractionnement en deux de la rando de ce topo...

Ce mardi 8, ce fut donc le Vimont depuis la Chamba, dans une neige de rêve : épaisse et totalement vierge, au milieu (et parfois sous) des sapins tout blancs ployant sous le poids de la poudreuse. On a choisi de monter par les lacets tranquilles de la voie "normale", mais Funky, dopé par la neige et les espaces illimités en sous-bois, ne cessait comme à son habitude de disparaître, et il a fallu le rappeler et le siffler à maintes reprises… Mais par un miracle inexplicable (un GPS dans la tête ?) il nous a toujours retrouvés ! Puis on a débouché sur le dôme sommital, pelé comme il se doit, dans un brouillard à couper au couteau et un vent glacial. Pour la vue faudra repasser, reste l’ambiance polaire, mémorable ! Autour du pylône et de la baraque du sommet on ne s’est donc pas attardé. Pour la descente on a choisi l’aventure (relative…) d’une boucle en partie inédite (pour moi) vers l’est via la Petite Croix, puis retour sur la Chamba par Combeau. Mais c’est qu’à 2 reprises on a dû sortir la carte et la boussole, tant les branchages obstruaient totalement le passage devenu complètement invisible. Impressionnant, mais pas mortel, quand même, faut relativiser…

Le lendemain 9, l’objectif du jour fut une boucle ouest au départ de l’Hermitage, concoctée le matin-même. Du temps de midi, pas un chat au couvent, même la sonnette est restée sans effet sur les sœurs, sans doute occupées à la prière ou au repas (ou les deux à la fois ?). Bon, on verra après la balade… Vu la masse de neige au sol et l’absence de vue (toujours aussi gris…), on a renoncé à grimper au rocher de Peyrotine, et on est donc partis pour notre "grand" tour… au moment même où la neige s’est mise à tomber, de plus en plus dru, et n’a plus cessé ! On est donc montés plein sud par le GR3 , au milieu des sapins toujours aussi lourdement chargés, jusqu’à la croix St Guillaume et sa clairière, puis redescendus vers l’ouest jusqu’à proximité de la bifurcation 1068, où notre mini-groupe s’est scindé en 2 : Sylviane et moi on est remontés à l’Hermitage, pendant qu’Agnès, Jean-Louis et l’inénarrable Funky (qui à force de courir partout en tous sens a dû parcourir au moins le double de la distance de ses maîtres !) ont poursuivi la boucle vers le nord jusqu’à la croix 1021, avant de revenir plein est sur l’Hermitage, où on est tous arrivés quasi en même temps. Bon on n’a pas eu plus de soleil que la veille, mais on s’est consolés en pillant la boutique du couvent (les sœurs ayant rejoint leurs postes entretemps !) avec force élixirs, onguents et autres Arquebuses, de quoi guérir instantanément tous nos maux jusqu’à notre prochaine visite en ce lieu sacré. Quant au retour à Jeansagnière, les 4 pneus neige et les 4 roues motrices n’ont pas été de trop pour nous permettre d’arriver sans encombre à bon port…

Photos de la sortie


  • Horaire : 2h
  • Dénivelé : 250 m
  • Participants : Sylviane, Agnès, Jean-Louis et Funky le golden retriever

Autres sorties

Date Titre Auteur
11-05-2015

J’avais depuis tant d’années négligé le Vimont pourtant tout pr...

11 Geoffroy Rémi

Identification

( ) bivouak.net

Social Media