Coiro par le vallon de la Tessonnière depuis
Oris-en-Rattier

Coiro par le vallon de la Tessonnière depuis
Oris-en-Rattier

  • Altitude départ : 1100
  • Altitude sommet : 2607
  • Dénivelé : 1450
  • Temps de montée : 3h15
  • Temps de descente : 20min
  • Orientation : Toutes
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Parking à Oris en Rattier soit à l'entrée du village sur la D114a, soit si l'enneigement est insuffisant à Plan Collet au niveau de la passerelle dans une épingle (panneaux parking).
Dans tous les cas remonter les prés en rive gauche du ruisseau de la Teissonnière puis l'ancienne piste qui amène au col de Plan Collet. De là on suit la crête en traversée ascendante versant ouest (plus ou moins le sentier d'été) jusqu'au replat à 1650m. De là traverser à l'horizontale pour rentrer dans la combe au niveau du plat vers 1800m au dessus du verrou.
Remonter ensuite la combe Sud Ouest (goulets, croupes) où la pente se raidit. En haut la sortie est à gauche toute pour le vrai sommet (plus raide !) sinon on finit par une petite traversée vers la droite pour rejoindre le col noté 2537 ou passe le sentier d'été. Descente par le même itinéraire.

Précautions

Attention à ne pas prendre les herbes hautes pour des piquets de slalom sur la partie basse, il y a beaucoup de ronces !!!


Commentaires difficultés

Belle pente régulière sur la fin, vaut mieux pas s'y gaufrer sur neige dure
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

venant de Grenoble : Nantes en Rattier > La Valette > Oris en Ratier > Après le pont à l'entrée du village, prendre la 1ère à droite, et prendre la piste qui s'élève jusqu'aux fonds plaines. Se garer à l'épingle cotée 1682. ATTENTION cette piste juste carrossable est interdite entre le 15 novembre et le 15 avril.


Sortie du 08-03-2015

Coiro par le vallon de Teissonnière

J'hésitais avec un tour au Grand Galbert et puis j'avoue une sortie d'hier au Coiro m'a refait pensé que ça faisait déjà 2 saisons que je manquais l'occasion de visiter ce coin en hiver.
Ca commence par quelques détours sur la route pour arriver à trouver le parking. D'ailleurs j'aurais su, je me serais garé à l'entrée du patelin car ça doit encore passer jusqu'en bas.
Au départ le versant paraît bien sec, heureusement les anciennes pistes de skis gardent pas mal la neige (mais ça ne va pas durer). Sur la crête le soleil et là et il fait rapidement chaud, les genévriers dépassent un peu partout, il faut slalomer entre la végétation. Depuis le début de la saison ma chaussure gauche me fait mal au niveau de la malléole. Je pensais que les re-réglages avaient résolu le problème mais les 500m de dénivelée en dahu et sans conversions auront eu raison de ma cheville. Les couteaux étaient rassurant pour traverser l'entonnoir après la "baraque du chazalet" et entrer dans le vallon proprement dit. Là enfin j'ai pu changer de pied mais j'ai surtout aussi rapidement souffert du chaleur étouffante, sans un poil de vent.
Les pattes coupées j'avance à 2 à l'heure mais je fini par rattraper le groupe de 4 qui arrivera juste après moi en haut. La montée est éprouvante dans la rôtissoire et la neige s'humidifie en profondeur sur les contrepentes orientée Est, ça zippe parfois. Une purge est ancienne est descendue dans la partie centrale jusque vers 2400. Un tout petit peu de carton (neige rapportée) annonce la sortie sur la crête. J'avais pris les crampons (pensant trouver de la neige dure en haut en cas de soleil voilé, ah le naze !) mais je me suis arrêté au col comme tout le monde.
Descente express en 25 min (y compris la remontée dans le champs en bas jusqu'à la passerelle que j'avais dépassé). Neige humidifiée en haut mais en restant dans l'ancienne coulée c'est tip top bien damé et lisse, juste revenu en surface. De 2400 à 2100 il y a quelques pièges mous par endroit mais en grandes courbes ça passe bien. En dessous c'est de la bonne moquette en jouant avec les orientations dans le goulet, et en dessous de 1900 c'est moquette top moumoute jusqu'en bas. Ca manque un peu de neige entre 1500 et 1400 mais ça passe encore bien. Juste une partie encore un peu béton en bas de la piste avant de rejoindre les champs qui font oublier de tourner à la passerelle...

Globalement une bonne descente, par contre avec la chaleur qu'il fait ces versant sud déplumés vont vite verdir !!!

d+ 1450m (j'ai cru en faire 200 de plus avec le cagnard)
d 10km


  • Horaire : 3h15
  • Dénivelé : 1450 m
  • Altitude chaussage : 1100 m
  • Altitude déchaussage : 1100 m
  • Risque avalanche : 2/5
  • Participants : Un groupe de 2 et un groupe de 4

Parcours


  • Nb points : 1255
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 10.448
  • Dénivelé - : 1467
  • Dénivelé + : 1478
  • Taille fichier : 32 kB
  • Téléchargement


Identification

( ) bivouak.net

Social Media