Le Chapotet depuis Les Plagnes par la chapelle
de Prodin

Le Chapotet depuis Les Plagnes par la chapelle
de Prodin

  • Altitude départ : 774
  • Altitude sommet : 2076
  • Dénivelé : 1300
  • Temps de montée : 3h45
  • Temps de descente : 15mn de vol
  • Orientation : Sud-Ouest
  • Balisage : Marques jaunes
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire accès

Depuis l'atterro, traverser Les Plagnes et prendre le joli sentier qui grimpe droit dans la pente avant de faire une grande traversée très ascendante à gauche. On traverse une piste forestière et on arrive ainsi à la chapelle de Prodin et sa table d'orientation nous sommes à 1350m.
La suite est plus sauvage mais sur une piste plus large, Monter jusque sous la Pointe de Ramavoula et rejoindre en traversée un petit col à 1650m, prendre en face le sentier qui grimpe maintenant sur le flan nord jusqu’à une bifurcation à 1800m. Là c'est ni a droite ni a gauche, mais suivre la crête débonnaire jusqu'au vrai sommet qui se cache derrière les crêtes de la grande montagne de Presle.
A voir sur le web

Itinéraire vol

Décollage : Le meilleur en Sud-Ouest puis en nord, mais toutes les orientations sont à vrai dire possibles... Vol : En sud ouest on longue une crête rapidement thermique Attérro : les Plagnes, attention pas trop d'options, bien trouver le champ autorisé ou poussez à l'atterro officiel de la Rochette.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

La Rochette > Presle > 2km en direction des huiles > prendre à droite au Chapelet > Pinchinet > arret à la croix altitude 774m


Parcours


  • Nb points : 333
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 6.896
  • Dénivelé - : 50
  • Dénivelé + : 1327
  • Taille fichier : 9 kB
  • Téléchargement


Sortie du 21-09-2015

Le molosse du Chapotet est lâché !

Attaque Sultan, Rattaque !

Prendre une RRT le lundi est un exercice périlleux car il s'agit de faire confiance en une météo annoncée le vendredi.... Les erreurs d'appréciations sont courantes à si long terme surtout en ce moment d'instabilité notoire. Eh bien bravo la météo, les conditions ont été conformes aux oracles ! Temps superbe et vent idéal. De quoi faire une belle balade en montagne avec à la clé un retour par les airs.

Partir au-dessus de La Rochette demande un peu d'énergie car la dénivelée est importante, mais les sentiers sont magnifiques, la couleur verte prédomine avec des roches moussues et des arbres immenses. Il doit faire humide si l'on en juge à l'épaisse mousse qui recouvre le sol sous les sapins sombres et embaumés. Le début de la balade sera juste perturbé par la présence d'un énorme molosse au milieu du chemin, sorti tout droit de l'enfer.... Une cinquantaine de kilos, la gueule énorme et puissamment garnie de canines agressives... Une seule solution, avoir la démarche assurée et avancer droit dans ses bottes. Plus je m'approche, plus la taille de la bête est impressionnante, ses aboiements sonores ajoutent à l'ambiance, s'il me mord, j'y laisse un membre, ça c'est sur. Arrivé à sa hauteur, je n'en mène pas large mais il faut rester sur le plan initial... Son mufle est maintenant tout contre moi... C'est un molosse terrifiant. Finalement il me laisse passer mais me colle aux basques, son groin baveux en contact avec mes mollets.... Tout à coup il me double et se place devant moi... Plus possible d'avancer, que faire...

- Tout doux Medor que je lui dis d'une voix qui se veut ferme et qui ne l'est pas du tout.

C'est à ce moment que sa queue s'agite horizontalement.... C'est un signe positif, je m'approche du monstre et héroïquement avance la main vers sa gueule sombre et dégoulinante... Et voilà qu'il vient se frotter gentiment contre moi !

Ha ça, pour me flanquer la frousse, il est fort, mais finalement c'est un gros nounours qui manifeste maintenant sa gratitude en faisant des rondes autour de moi, tout en jappant joyeusement... Si j'avais eu un bâton, il me l'aurait sans doute ramené deux cents fois. Comme quoi, il ne faut jamais se fier aux apparences.

Plus tard, j'arrive à La Chapelle de Prodin en même temps que le soleil, l'endroit est idyllique, la vue sur les montagnes des Bauges insolente, les noms des sommets sont détaillés sur une table d'orientation semi-circulaire. Ce qu'il y a d'agréable en semaine, c'est que la montagne est à vous, elle est désertée et seuls les locaux s'attellent à de vagues besognes autour des bovins encore disséminés dans les alpages.

Au-dessus de Ramavoula, la forêt cède la place aux belles prairies, ce qui permet de jouir d'une vue insolente sur le Mont-Blanc, il trône au dessus de tout dans une lumière aveuglante. C'est le meilleur moment pour le voir car il est déjà tout plâtré de neige fraîche alors que les autres sommets qui l'entourent sont désespérément sombres et marron. La montagne de Presles est un immense dôme aplati, les décollages sont légion, il suffit de voir d'où vient le vent et de se placer pile en face le sommet est proche.

Aujourd'hui une brise molle vient du sud ouest, c'est idéal. A la cime règne une quiétude que rien ne trouble, il n'y a plus de nuages en bas, rien ne presse. Alors que je rêvasse, un coup de vent turbulent trouble ce calme olympien... Ou la la , y va falloir y aller... Préparation tranquille face au Grand Moulin, cela prend un peu de temps compte tenu du pliage bordélique dans les roseaux d'il y a deux jours (cf épisode précédent), c'est bientôt le moment de voler. Quel plaisir de décoller avec cette belle brise de face, un pas en avant et la voile monte progressivement, un coup d'œil pour vérifier la voûte et en avant.

La descente est une longue cavalcade sur la crête qui descend vers La Rochette, à chaque repli correctement exposé au soleil du matin, c'est l'ascenseur, la balade est une belle galopade alternant traversées et circonvolutions dans le thermique. L'atterrissage juste à côté de la voiture est une galéjade, vent de nord mâtiné d'une brise ascendante. Il fait beau, la prairie est vert tendre, le cerbère m'observe placidement depuis son terrain, la vie est belle.

Photos de la sortie

Commentaires

Marc Billat
23-09-2015 19:46:31

Merci Michel et Noëlle

Michel Pila
22-09-2015 18:40:18

C'est effectivement une gentiane Asclepiade, c'est ma copine Noëlle qui me l'a dit ! Bravo Do !


Marc Billat
22-09-2015 16:29:12

Tu as de la chance, je dois déposer, si je peux, avant le mercredi pour n'importe quel jour de la semaine suivante :roll:


  • Horaire : 3h45
  • Dénivelé : 1300 m
  • Temps de vol : 30 m
  • Plafond max : 2100 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
26-05-2012

Me revoilà après une longue absence La météo annonçait des vents...

3 Marc Billat

Identification

( ) bivouak.net

Social Media