Aiguille du Goléon par le glacier Lombard


Aiguille du Goléon par le glacier Lombard

  • Altitude départ : 1782
  • Altitude sommet : 3427
  • Dénivelé : 1700
  • Temps de montée : 6 heures
  • Orientation : Nord-Est
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Remonter le vallon nord-est qui débouche au lac du Goléon. Le contourner par sa rive droite. Poursuivre nord-ouest jusqu'au cirque du Lombard entouré par les Aiguilles du Goléon et de la Saussaz. Rejoindre l'arête W entre le Goléon et le Bec de Grenier et remonter l'arête.

Hébergement : On peut couper la course en deux, refuge Caraud, se renseigner pour les clés.
...et, depuis la rédaction de ce topo : refuge du Goléon.
A lire
  • Ski de randonnée : Hautes -Alpes par E. Cabau et H. Galley. Référence : n°3 variante / p.26 proposé par Luc

Précautions

Crampons, piolet.


Commentaires difficultés


0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Grenoble > La Grave > Ventelon > Les Hières. Route carrossable jusqu'à Pré Rond (1870 m).


Situation




Sortie du 12-04-2014

Le réveil à 4h30 c'est dur. Surtout cette semaine et comme la météo était annoncée meilleure pour aujourd'hui que demain je n'aurai même pas eu le temps de récupérer.
Bref, me voila parti à l'heure ou la silhouette des montagnes commence à peine à se découper sur un fond bleu encore sombre, où les mégôts des cigarettes des camioneurs mals rasés filent comme des étoiles filantes et ou la faune fini en boucherie sanguinolante (ouvrez l'oeil bordel !).
Petit doute sur la route de valfroide quand je vois une voiture garée et deux personnes qui continuent à pied. Je tente quand même et... je me gare finalement au parking d'été, déjà occupé par 4 ou 5 voitures.
Vu du bas ça donne pas vraiment envie (sec), du coup comme le spectacle est derrière avec le lever de soleil sur la Meije je monte à reculon skis sur le sac.
Vers 2000m je me frotte les yeux. Il y a devant un groupe d'une bonne dizaine de personnes. C'est cocasse car à la voiture j'avais jeté un dernier coup d'oeil au topo de sk*tour qui disait que c'était peu fréquenté (en hiver alors je présume).
Le groupe a chaussé les skis vers 2170 une fois le ruisseau bien recouvert. Sauf qu'avec le regel (3°C au départ) ils patinent graaave. Pas envie de commettre la même erreur, je continue pépère par le sentier d'été et fini par en doubler la moitié qui finira par déchausser pour monter à pied derrière moi jusqu'à l'enneigement du chemin (2300). Montée encore un peu scabreuse du fait du relief et de l'absence de trace et puis le refuge est vite gagné. Alors que le groupe se remet de ses émotions en attendant les derniers je file tout droit et me retrouve on ne peut plus seul dans le vallon.
J'ai pas préparé mon truc et compte tirer derrière le refuge pour ne pas perdre d'altitude et couper un peu. En fait il faut tout de même redescendre un peu pour passer sous les arêtes rocheuses. La traversée est un peu longuette quand même et j'aurais mieux fait ensuite de gagner le bas du glacier plutôt que de suivre les traces et faire le tour du propriétaire (comme sur la carte IGN). Pas grand chose à dire après, j'ai rejoint l'arête comme tout le monde vers 3250 (où j'ai enfin aperçu mes poursuivants prendre pied sur le glacier).
L'arête ne m'a pas du tout rassuré au départ. J'avais pris crampons et piolet et j'étais bien content de les avoir (enfin le piolet n'était pas très utile mais ça fait pro !!). J'ai tatonné à certains moment et sur le premier ressaut je me suis aventuré un peu trop loin sur le péteux versant sud ce qui m'a mis un coup de stress. J'étais presque prêt à faire demi tour quand j'ai aperçu de vieilles traces qui finalement m'ont guidé au sommet. Le sommet est quant à lui grand luxe avec un confortable cairn sommital avec vue sur la Meije et le Viso, et pour une fois j'y arrive le premier !! Malhreuseument les nuages ont rapidement bourgeonné au nord et limité la vue. J'appréhendais la descente mais finalement elle est passée comme une lettre à la poste, cette arête est facile (Peu Difficile pour être exacte !), il faut juste s'y préparer mentalement !
Parlons ski pour la descente :
- 3250 à 3050 : 5cm de vieille poudre un peu croûtée pas désagréable
- 3050 à 2700 : bonne moquette au fond de la combe, j'ai fait l'erreur de vouloir couper à niveau 2 fois en versant NE c'était moins portant
- 2700 à 2550 : bein c'est plat. Et bien humide à 13h
- 2550 à 2570 : bein là ça remonte !!
- 2570 à 2250 : bonne moquette aux abords du refuge et dessous
- 2250 : attention au ruisseau, il commence à y avoir des trous dans le névé pour traverser rive gauche...
- Moyennant quelques passages caillouteux-terreux de quelques mètres on arrive facilement à 2080 puis en suivant le talus du ruisseau jusqu'à 1930m (3 déchaussages ou ski sur herbe). Il faut ensuite porter un peu et éventuellement rechausser pour rejoindre le pont du Pré Rond.

Bref ça passe plutôt pas mal à la descente mais ça ne va pas durer, certains passages sont maigres.
Au final une sortie de printemps sympa ou il faut aller autant faire le sommet (et avoir la vue) que pour le ski, un mixte entre alpi facile et ski...

NB : le couloir qui donne sur le glacier n'avait pas été skié, vu d'en dessous j'avais l'impression qu'il faisait un bon 3.3 dans les conditions actuelles.


http://montagne-a-vaches.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=692:aiguille-du-goleon&catid=112:lac-du-goleon&Itemid=184


  • Horaire : 6 heures
  • Dénivelé : 1700 m
  • Altitude chaussage : 1782 m
  • Altitude déchaussage : 1782 m
  • Risque avalanche : 2/5
  • Participants : 1 groupe du CAF Marseille, 1 couple, 1 marmotte enbas

Autres sorties

Date Titre Auteur
09-05-2008

Parking : au bout de la route, à 1880m. On peut chausser 20 min plus...

1 Luc
02-07-2006

larrete sommitale est completement déneigée ce qui la rend plus impr...

loic sarret
10-05-2004

Tres belle journee ensoleillee, tres bonne neige dans la pente termina...

3 benoit pascal

Identification

( ) bivouak.net

Social Media