Cloches de Barles en boucle depuis Le Forest


Cloches de Barles en boucle depuis Le Forest

  • Altitude départ : 1240
  • Altitude sommet : 1909
  • Dénivelé : 960
  • Temps de montée : 2h50
  • Temps de descente : 1h40
  • Orientation : Toutes
  • Balisage : Marques jaunes au retour depuis la cabane du Jasset jusqu'au Forest
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

L’itinéraire "classique" mène du Forest au Col des Cloches, via la cabane du Jasset. Balisé en jaune jusqu’au col, il prévoit en principe deux allers-retours successifs : du col à la Grande Cloche à l’Est, puis du col à la Petite (appelée aussi "Sommet de Nibles") à l’Ouest, avec retour au Forest par le même itinéraire. Sur IGN, il est partiellement tracé (en pointillés).
La boucle complète ci-dessous propose une autre approche et pour chaque cloche un itinéraire de descente différent de celui de la montée.

Du parking du Forest, poursuivre sur le même chemin (SE puis S), et passer ainsi aux lieux-dits La Sorbière puis Haute Bloude. Au carrefour de chemins juste après le panneau "Haute Bloude", ne pas continuer sur la route encore goudronnée qui vire en épingle à gauche vers la Gorge ou, plus loin, les Sauvans, mais prendre le chemin privé à droite (W) qui mène à une ferme toute proche : passer à droite du garage, puis entre la maison et la grange ; tourner à gauche derrière la maison puis tirer à droite en montant, passer entre 2 arbres et repérer là, vers la gauche, le début d’un chemin assez large, qu’il faut suivre dorénavant un bon moment (le petit sentier tracé sur IGN qui descend au sud avant le garage puis se dirige vers le ruisseau du Gros n’existe plus, une propriété privée s’étant assise dessus…).
Plus loin, plus haut, repérer un cairn bien visible en face : il marque le début d’un sentier qu’il faut prendre, et qui mène, à flanc, vers le ruisseau du Gros, qu’il franchit avant de remonter sur la pente opposée (cairns), rive droite du ruisseau.
Vers 1510m, quitter la trace (qui continue vers le Col des Cloches) et virer franchement à gauche (S, ni trace ni balisage) vers le pied de l'arête Nord de la Grande Cloche. Remonter au mieux, droit dans la pente, cette arête fort raide, en préférant les bandes herbeuses aux pierriers, plus propices à la descente… Passer à droite d’une saillie rocheuse, et poursuivre la montée jusqu’au sommet (1887m, cairn), en profitant, à la fin, de l’extrémité de la trace de la voie "normale" en provenance du Col des Cloches. Du cairn sommital, on peut faire un rapide aller/retour sur la belle crête rocheuse, horizontale et aérienne (prudence) qui file vers le Sud.

Pour la descente, reprendre d’abord le bout de trace ci-dessus, puis continuer sur la voie normale (cairns, traces) qui mène au Col des Cloches, bien visible tout en bas. Au Col (1734m), poursuivre en face dans la même direction et remonter ainsi jusqu’au pied du Nibles (ou Petite Cloche) vers 1790m. Monter alors au mieux (NW, aucune trace), droit dans la pente raide, en direction du sommet rocheux de cette seconde Cloche (dite "petite", mais plus haute que la "grande" !), à 1906m.

Pour le retour, poursuivre et redescendre de ce second sommet par son arête NW, rocheuse et aérienne, mais relativement large (re-prudence). Plus bas, poursuivre en se tenant légèrement à droite de la crête rocheuse (traces). Quand elle devient quasi horizontale, obliquer hors trace à droite dans les pâturages, en direction de la Cabane des Prés bien visible sur le versant d’en face. S’y rendre directement en passant (ou non) au Col de Baran (1663m) un peu décalé vers la droite. À la cabane (2 bâtisses), tourner à droite vers l’Est (traces) en légère remontée. Redescendre ensuite en suivant scrupuleusement les marques jaunes, très visibles à partir de là. Après quelques lacets, ce chemin vire successivement à l’E, au S puis au NE. Il descend ensuite à la Cabane du Jasset (1499m), qu'on rejoint et qu’on laisse à sa gauche (ne pas prendre le sentier qui passe derrière la cabane !). On arrive ainsi, en suivant toujours le balisage jaune, jusqu’au Forest et au parking de départ.

Commentaires difficultés

pour les 2 sommets, montées très raides et hors trace ; arêtes assez aériennes.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Accès par la D 900A. En venant de Digne, direction Barles, prendre à gauche, env. 700m avant Barles (cimetière), la petite route qui monte vers Le Forest. Traverser ce petit hameau et se garer au-dessus, en bordure du chemin horizontal en-dessous du sens interdit (panneau "parking").


Situation




Sortie du 12-05-2014

Les Monges et les deux Cloches depuis Digne

Sorties du 6 et du 9 mai 2014

Pour quelques jours à Digne en ce début mai, je ne pouvais pas ne pas aller grimper sur un des nombreux sommets à proximité… mais pas trop haut quand même, vu que la neige est encore bien présente au-dessus de 2200m. Un peu saturé de Cousson et de Bigue, j’ai assez vite opté pour les deux Cloches de Barles, bien visibles de la ville, et que je n’avais visitées qu’une seule fois, il y a des lustres, lors d’une longue virée dans les Monges où j’avais pas mal bataillé au retour, après la Grande Cloche, dans des ronces et des rochers improbables, étant sorti sans le vouloir de l’itinéraire prévu au départ !

Il faut faire court, me dis-je, pour ce qui doit rester une "rando de la matinée". Donc va pour les deux Cloches, sans englober cette fois-ci le sommet de Chine et encore moins ceux des Monges et de Coste-Belle plus au nord. La météo est idéale, fraiche et ensoleillée, il y a des fleurs partout, quelques ânes et chèvres dans les prés, la vie est belle !

Le début est vite trouvé, c’est un peu après, au dit carrefour de Haute Bloude, que ça se gâte. Je ne trouve pas le passage d’IGN et pour cause, je descends trop bas, remonte à travers prés, pénètre dans une propriété privée, en ressort, y rerentre, tant et si bien que, persuadé d’être dans la bonne direction (et je l’étais !), je force le passage dans un sous-bois inextricable, boussole à la main, franchis un ruisseau au fond d’un ravin abrupt (et en effet il fallait le franchir, mais pas ici !), remonte des pentes ultra-raides, et finis par me trouver sur un sentier parallèle au ruisseau… que je finis par repérer sur ma carte. Sentier qui me mène en fin de compte à un bon chemin forestier … tiens, c’est inattendu, je le vois pas sur la carte, que fait-il là, il vient d’où ? Ni une ni deux, je le descends juste pour savoir d’où il vient. Eh bien, il vient de ma propriété privée (décidément !). Il faut donc bien la traverser (mais pas comme je l'avais fait) pour pouvoir bénéficier du chemin forestier… que je remonte en sens inverse et qui va me mener sans encombre dans la bonne direction…ouf !
La suite est plus sereine. Je trouve enfin sans mal mes repères étudiés la veille y compris sur ma carte Didier-Richard au 1/50000ème qui m'a donné l'idée de la boucle. La raide montée hors trace à la Grande Cloche me ravit, tout comme, un peu plus tard celle du Nibles, plus brève mais quasiment aussi raide. La vue est magnifique des 2 sommets, avec la neige qui pare encore tous les hauts sommets proches ou lointains, donnant par exemple à la chaine de la Blanche jusqu’à l’Estrop des allures d’Aravis !

Peu de monde tout au long du parcours, juste un groupe de 3 plus tout jeunes avec un accompagnateur, montés à la grande Cloche depuis le col, et un groupe plus nombreux mais pas plus jeune stagnant au Col des Cloches ("C’est nous les cloches", hahaha !), et qui visiblement ne montera pas plus haut.

Le retour enfin, au tracé évident, lui, fut un pur enchantement : de la très belle descente de l’arête NW du Nibles à la vue extraordinaire dont on bénéficie une fois encore vers la cabane du Jasset sur tous les sommets des Préalpes de Digne, en passant, tout du long, par la fabuleuse palette de fleurs qui explosent en cette saison de part et d’autre du sentier.
Vexé de ne pas pouvoir les identifier (en fait, pas vraiment pour ça…), je suis revenu le surlendemain, avec ma femme et sa tante dignoise de 88 ans (!), du Forest jusqu’à la cabane du Jasset (en aller-retour, R1), et ladite tante nous a détaillé avec une précision et une passion de véritable botaniste (autodidacte…) les noms et les propriétés de chacune des 1001 variétés rencontrées dans ce véritable paradis des fleurs. Inouï et inoubliable ! Certes j'ai déjà tout oublié ou presque mais ça ne fait rien: je lui enverrai les photos par mail et elle me les retournera avec tous les noms !

Photos de la sortie


  • Horaire : 2h50
  • Dénivelé : 960 m

Identification

( ) bivouak.net

Social Media