Montagne de Sumiou, sommet est depuis les
Richaud par le Pas de Sumiou

Montagne de Sumiou, sommet est depuis les
Richaud par le Pas de Sumiou

  • Altitude départ : 540
  • Altitude sommet : 1266
  • Dénivelé : 725
  • Distance : 3 km
  • Temps de montée : 1h30
  • Temps de descente : 1h30
  • Orientation : Nord-Est
  • Balisage : P&R (sentier jaune)
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Départ depuis l'Eglise à l'entrée de Valbelle, emprunter la route jusqu'à une ancienne maison retapée (Brunel). De là, suivre l'indication "tour de Sumiou", balisé en jaune qui part direction sud-est. Raide au début, il continue enfin en lacet, et est évident jusqu'au Pas de Sumiou. Du pas, il faut alors suivre un sentier qui part vers l'Ouest (carrossable) et qui monte tranquillement. Il est possible de couper les épingles à travers la garrigue, parfois clairsemée. On prend alors pied sur la montagne de Sumiou, assez pelée.

Précautions

Site potentiellement très tonique durant les heures chaudes de la journée. Mieux prévoir d'y voler tôt le matin ou très tard le soir. L'aérologie du cirque de Valbelle est quand même particulière...


Commentaires difficultés

Ancien site FFVL, conditions type Alpes du Sud, potentiellement très thermique.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Sisteron > Vallée du Jabron > Valbelle / Les Richauds


Situation




Sortie du 06-03-2014

Ca fait un sacré bout de temps que j'ai reperé ce vieux décollage FFVL de Sumiou, il faut le dire, bien à l'abandon. J'y étais monté en piéton il y a quelques temps et j'avais trouvé que le profil semblait vraiment idéal pour voler.

Nous montons donc à pied depuis Valbelle. Il nous faut une petite heure et demi pour avaler les 700m de dénivelé. Le chemin est très raide au début et la montée particulièrement efficace.

Nous atteignons le déco et sommes à vrai dire un peu circonspects. En effet, il est 16h15, le soleil est derrière nous, du coté du Sommet de Lure, en bas, Valbelle est déjà dans l'ombre. Et pourtant il y a un vent de face parfois fort (+ 20 km/h)... Ce ne semble pas du météo car ailleurs, il n'y a pas de vent. Etonnant que ce soit du thermique, avec le soleil à l'opposé...
Bref, la décision de décoller est tout de même prise vers 17h00 voyant ce flux relativement laminaire se calmer.
Christelle décolle la première et se fait satelliser 100m au dessus... Pfiou ca dépote. Je me dépèche de me préparer et me jette en l'air. J'avais bien fait d'allumer le vario car il bippe tout le long de la crête jusqu'à +2m/s... Du bon dynamique, heureusement très sain et agréable.
Christelle ayant posé, je me mets en direction de l'attéro, il faut alors sortir de la zone de la longue falaise qui s'etend vers l'est, vers la Chapelle Saint Pons, car sinon, ca monte tout le temps. Je me met alors au milieu de la vallée, à l'aplomb du village. Et là, ben je vais passer comme qui dirait un sale 1/4 d'heure. Ca dégueule à -4m/s par moment, je me prend des boulets qui déclenchent de je ne sais où... 600m de descente à serrer les fesses et à tenir l'aile (du vrai pilotage pour le coup) et un attéro qui thermique bien en entrée de terrain. Pourtant, je vous l'ai dis, toute la vallée est dans l'ombre depuis plus d'une heure...

Bref, les Alpes du Sud, c'est une aérologie "sérieuse", où personnellement je n'ai pas compris grand chose aujourd'hui. Ca me servira de leçon, un début mars, même à 17h30 du soir, y'a moyen de se faire propremment dézinguer...

En tout cas, c'est un bon moyen de concilier vol rando et vol thermique. La vue du sommet et sur Sisteron est superbe.
On imagine un site pareil autour de Grenoble, ce serait un must où s'agglutineraient tous les parapentistes. Ici, le déco est quasi désert toute l'année et même quasi abandonné (même plus de manche à air)...
Drole de pays ce 04...

(photos suivront)


  • Horaire : 1h30
  • Dénivelé : 725 m
  • Altitude chaussage : 0 m
  • Altitude déchaussage : 0 m
  • Risque avalanche : 0/5
  • Participants : Christelle

Identification

( ) bivouak.net

Social Media