Pointe de la Prouveyrat versant sud depuis
Pont du Fossé

Pointe de la Prouveyrat versant sud depuis
Pont du Fossé

  • Altitude départ : 1150
  • Altitude sommet : 2467
  • Dénivelé : 1300
  • Temps de montée : 3h30
  • Temps de descente : 15 mn de vol
  • Orientation : Sud
  • Balisage : Rien.
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire accès

Laisser la voiture à l'atterrissage à côté du Drac blanc et commencer par prendre la petite route en face, elle monte au hameau des Ranguis. Pendre encore le goudron en face au dessus de la route, arrivé au terminus cent mètres plus loin, prendre un chemin qui monte à droite d'un château d'eau. On coupe plus haut la route au petit village de Saint Nicolas. Et puis dans la deuxième épingle au dessus du hameau, quitter la route pour une piste abandonnée. Monter au mieux pour arriver à droite des Richards.

Au niveau des richards, remonter la piste au fond du vallon, elle fait quelques épingles avant de traverser à gauche pour se rapprocher du ruisseau. Quitter le sentier du Palastre pour tourner à droite sur un sentier confidentiel, il monte en larges lacets jusqu'à toucher une barre, le sentier passe alors par une faiblesse naturelle pour arriver à la cabane des Beaumes. La suite est simple, c'est droit dans la pente jusqu'au sommet.

Itinéraire vol

Décollage juste sous le sommet, une courte pente permet d'étaler la voile vers le Sud ouest, mais il existe d'autres décollages plus faciles. Entre la Pointe de Prouveyrat et la Pousterle il y a de belles et gigantesques prairies exposées plein sud. Et pour finir si le vent est nord, il est possible d'étaler sous la Pointe de la Pousterle pour descendre par le Clos Lamiande. Ces deux alternatives sont D1. Vol : Ras Attérro : puisque le vol passe par dessus le site FFVL des Richards, autant profiter de la biroute au fond de la vallée. Le terrain est juste en amont de Pont du Fossé, entre la route et le Drac. Attention c'est farci de lignes mais elles ne sont pas gênantes, pourvu que vous vous aligniez dans l'axe de la vallée.

Précautions

Balade en versant baigné de soleil, la brise thermique y est vite puissante. Idem pour le vent de vallée au Pont du Fossé.


Commentaires difficultés

Belle balade sur un flanc ensoleillé des alpes du sud, les thermiques y sont généreux... Il est possible se garer au parking des Richards ce qui ramène le dénivelé à 900m si on remonte en stop. Il est à noter la présence d'un champ à proximité du parking des Richards où l'atterrissage est envisageable, cependant compte tenu de la proximité du décollage FFVL, la grande fréquentation doit avoir sensibilisé les agriculteurs, il convient donc de demander l'autorisation pour se poser là.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Brutinel > Direction Orcière > Pont du Fossé > à la sortie 1km plus loin, prendre un chemin à droite sur 50 M, c'est l'atterro FFVL du site des Richards, matérialisé par une belle manche à air.


Parcours


  • Nb points : 2331
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 8.879
  • Dénivelé - : 0
  • Dénivelé + : 0
  • Taille fichier : 61 kB
  • Téléchargement


Sortie du 01-11-2013

Drle de ciel ce matin !

Après la Savoie, voyons ce qui se passe dans les Hautes Alpes, il faut bien reconnaître que cette diversité de paysage entre le nord et le sud est une source de bien des surprises. Aux épicéas foncés se substituent de jaunes mélèzes aux sous-bois clairs, en laissant la voiture au parking je suis étonné par les contrastes chaleureux. Quant à l'architecture locale, elle n'a rien à voir avec les chalets de bois savoyards, même si certains n'ont rien trouvé de mieux que d'en implanter ici, ils sont dans ce décor comme un cheveu dans la soupe... Le sentier coupe plusieurs fois la petite route qui monte aux Richards, sur ce versant sud, les maisons sont nombreuses, elles s'égrènent tout le long du sentier. De l'église Saint Nicolas ne subsiste que le mur du clocher, et deux belles cloches de fonte bicolores, comme si la dévotion des habitants avait pris un coup dans l'aile.

Au dessus des Richards changement de décor, on pénètre dans les grandes prairies, le sentier est heureusement plus visible qu'il n'est décrit sur la carte IGN, il passe même à travers une barre par une faiblesse naturelle juste pour aboutir au jardin suspendu de la cabane des Beaumes. Le soleil jusque-là rayonnant se cache maintenant derrière des nuages d'altitude et les sommets environnant sont subitement pris d'assaut par des cumulus encore timides mais qui risquent de devenir gênants pour le décollage. Du coup j'opte pour le col entre la Pousterle et la Pointe de Prouveyrat afin d'éventuellement devancer la dégradation annoncée. Le vent est toujours faible, ce qui me surprend car ce matin un beau lenticulaire bien brossé par le vent coiffait le Vieux Chaillol qui est juste à côté. Certes ici c'est plus bas mais ma montre indique déjà 2400m. Un beau plafond se dessine maintenant, emprisonnant tous les sommets juste au dessus de moi. La Pointe de Prouveyrat n'échappe pas à l'emprise grandissante des cumulus.... Tant pis pour les 50 derniers mètres, je préfère assurer le retour par les airs, d'autant plus que le relief ici est royal pour s'envoler.

Après une rapide préparation dans une nappe de brouillard qui fluctue mollement autour de moi, je suis prêt à l'envol. Le bas est bien dégagé, ce qui m'incite à ne pas traîner trop longtemps. Une petite impulsion et hop la voile monte dans la brise bien laminaire et calme. Le sol s'éloigne lentement, il faut dire que la pente est douce, et puis au dessus de la cabane des Beaumes, le relief plonge vers la vallée, les maisons paraissent bien petites en bas, un vent d'ouest me fait dériver sans pour autant me secouer, parfait. Au dessus du site FFVL, la biroute montre clairement une ascendance, il n'est pourtant que 10h30 et le soleil est drôlement tamisé par cette couche nuageuse d'altitude. Du coup je profite un peu de ce courant favorable pour tourner au dessus de ce village des Richards, qui est bizarrement perché sur une étroite épaule au dessus de la vallée.

L'air est calme dans la vallée et le poser facile avec cette énorme manche à air. Il ne reste plus qu'à plier le matos.

Photos de la sortie

Commentaires

anonynmous
06-12-2013 20:12:07

tiens la notification était dans les spam, merci google ! Philippe Glass, j'ai vu son opéra sur Arte, sur Walt Disney, très bien. Et pourtant l'opéra, c'est pas bien ma tasse de thé ! J'irai voir ce dont tu parles ! A bientôt à ski !

Michel Pila
04-11-2013 13:40:45

Une musique ? Si bien sur, mais elle est tellement prenante que je n'ose en parler, c'est vraiment une musique d'une beauté stupéfiante, le concerto pour piano de Philip Glass, le concerto Tirol. Deux mouvements charmants basés sur un thème répété jusqu'à l'entêtement encadrent un long mouvement central qui fait toucher du doigt à l'infini, d'une profondeur abyssale incroyable. Écouter ce chef d'œuvre au sommet de la montagne est une expérience unique qui vous propulse bien au delà des crêtes qui se découpent au loin. Difficile de faire partager une telle expérience. Il reste à aller l'entendre en concert, ou se contenter du cd, introuvable aujourd'hui. Ce n'est pas vraiment une nouveauté puisque le cd date de 2005 et le concerto a été créé en 2000 mais je ne le connaissais pas, c'est mon frangin qui vient de m'en filer une copie.


kaiser38
01-11-2013 21:34:26

Bravo encore une fois Michel pour ta motivation. J'étais en effet peu enclin à faire autant de route ce matin ! Je me suis rattrapé sur un plat de lasagnes chez mes parents... On va y arriver à se faire une sortie... à bientôt ! PS : tu nous ne dis pas quel album t'as accompagné sur ta longue route. Je découvre à l'instant Warpaint, un quatuor de gonzesses, élevés avec The Cure. Très bon.



  • Horaire : 3h30
  • Dénivelé : 1300 m
  • Temps de vol : 25 m
  • Plafond max : 2400 m

Identification

( ) bivouak.net

Social Media