Col de combe oursière En boucle

Col de combe oursière En boucle

  • Altitude départ : 1216
  • Altitude sommet : 2458
  • Dénivelé : 1250
  • Distance : 11 km
  • Temps de montée : 3h30
  • Temps de descente : 2h
  • Orientation : Nord
  • Balisage : Quelque cairns hors sentiers
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Itinéraire décrit dans le sens Est > Ouest. Il est préférable de le faire dans le sens Ouest > Est pour faire la partie la plus délicate à la montée.

Du parking de Vaunoire, suivre la direction de plancol. Après le replat vers 1600m, le sentier monte en lacets. Après ces lacets, redescendre un peu pour gagner le replat traversé par les ruisseaux vers 1700m. Tirer en direction des rochers au pied du versant sous le col de combe oursière (plein ouest). A la traversée du dernier ruisseau (donc avant d'attaquer les rochers) repérer un cairn discret sur un rocher poli. Un petit sentier tout aussi discret et cairné au départ monte dans les dalles humides et herbeuses. La pente diminue, la trace se suit facilement (traces de moutons, cairns) jusqu'à buter sur des pentes rocheuses plus raides qu'on contourne par le sud (on rejoint pratiquement le plat sous le glacier. On remonte ensuite à proximité du pied des falaises de la Grisonnière dont le pied est occupé par un couloir rocailleux et des névés dans un terrain comparable au précédent. Vers 2300 la végétation disparait presque et laisse place à des pierriers dans lesquels on trouve quelques traces qui facilitent la progression. On débouche sur la crête Nord Ouest du Grand Armet qu'on peut continuer vers le nord pour arriver à un beau belvédère.
Pour la descente : du col viser le gros cairn bien visible en contrebas au niveau d'un petit collet qui sépare une tour rocheuse du versant (les bouts de trace font une épingle pour y arriver). Une fois le cairn rejoint, suivre la trace qui traverse vers le nord puis plong dans la pente par un petit sentier en lacet la plupart du temps bien marqué et balisé de petits cairns. Attention cette partie est parfois raide et exposée (passage au dessus de barres, terrain parfois caillouteux). Au pied du versant le sentier fait une traversée qui rejoint l'arête au milieu de la combe. De là, descendre à droite (Est) de l'arête pour regagner les pierriers du pied de la face qu'on vient de descendre. Il semblerait que la trace suivent plus ou moins le fond de la combe ensuite jusqu'à la cabane de l'Oursière (perso j'ai pris les pierriers mais fait un peu le sanglier à la fin). Si tout va bien on arrive à la petite cabane. De là la descente est évidente car elle se déroule sur un bon sentier avec panneaux aux intersections.

Précautions

Itinéraire à proscrire par temps de pluie, neige (danger versant Ouest) ou verglas (dalles humides versant Est).


Commentaires difficultés

R2+ ! Pas de difficulté technique particulière mais il faudra un peu de lecture de terrain pour arriver à recoler les bribes de sentier. Le versant Ouest nécessite un peu d'attention, le sentier est parfois exposé. Mauvaises conditions (pluie, neige) à proscrire.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Alpe du Grand Serre > Moulin Vieux > parking de Vaunoire au bout de la route (attention, route fermée des premières neiges au 15 mai selon le panneau)


Situation




Sortie du 26-10-2013

Au départ j'avais tracé une boucle qui partait de Lavaldens (Le Pay) pour monter au col de la Petite Montagne, passait par le col de combe oursière et redescendait par la forêt de Peychagny.C'est en cherchant des infos sur l'accès au col de combe oursière versant ouest que j'ai découvert un topo du Grand Armet qui faisait cette boucle... avec le Grand Armet en plus ! Au revoir donc le long retour à l'ombre dans la forêt de Peychagny avantageusement remplacé par la combe de vaunoire. Mon itinéraire initial étant resté dans les cartons pour cause de patous sur la Petite Montagne en été, je l'avais gardé pour l'automne. Et avec les températures douces et un ciel que j'imaginais plus voilé, l'occasion me semblait pas mal pour aller visiter un versant nord à l'ombre !

Au départ de Vaunoire il y a quelques voitures donc 2 sont facilement attribuables à des chasseurs. Je monte en direction de Plancol dans ce fond de vallon à l'ombre où le froid s'accumule. Contrairement à la semaine dernière ici les couleurs d'automne sont presque terminées ! Exposition et configuration du terrain doivent y être pour quelque chose, les aulnes n'ont déjà plus de feuilles, il ne reste que les grappes de fruits sur les sorbiers. Le fond du vallon sous Plancol est sympa mais à cette heure ci il est toujours à l'ombre et le ciel est légèrement voilé. Bref je m'éternise pas. Ne sachant pas plus que ça d'où part le sentier pour monter au col je quitte le chemin trop tôt et suis obligé de regrimper sous les lacets par des traces de moutons en espérant trouver un départ plus haut vers 1700m. C'est en suivant mon feeling que je tombe sur un petit cairn à la traversée du ruisseau issu du glacier ce qui me rassure pour la suite ! (j'avais pas envie d'errer dans un labyrinthe de dalles rocheuses et de vernes !) Je découvre une petite trace assez facile à suivre et je passe enfin au soleil. Derrière moi s'ouvre la vue sur le Rochail dans l'encoche de Plancol, plus au nord les Rousses dépassent également et les couleurs sont moins ternes. Hésitation ensuite quand je perds la trace entre 2000 et 2100m et tire droit vers le glacier pour contourner une partie raide. Je ne retrouverai en fait pas le sentier (quoique je crois avoir vu un cairn) mais ça passe presque partout au-dessus. En débouchant au col c'est une vue à 320° qui s'étale du sud vercors jusqu'à la Muzelle avec en face le versant sud du Taillefer. Je continue jusqu'au bout de la crête au nord et fait détaler une vingtaine de chamois que je vois malheureusement au dernier moment donc pas de photos. Je les regarderai un moment plus bas, il s'agit de chèvre avec leur cabri de l'année déjà grand maintenant.Bonne pause là haut malgré un petit vend de sud.

La descente fait également appel à un peu de lecture de terrain. Heureusement que le gros cairn a attiré mon attention car en regardant sur la carte je pensais que le passage pour descendre les barres se situait tout au fond du vallon sous la tête Barbalon (tiret noir). Mais les pentes qui avaient l'air de plonger encore plus m'ont fait privilégier la trace qui partait au nord du cairn et dont l'itinéraire me semblait plus probable vu d'en haut.
La trace est facile à suivre (petits cairns nombreux et sentier globalement bien marqué) mais il faut pas s'en mettre une par endroit, une pierre que j'ai fait partir a dévalé jusqu'en bas. La trace se perd par contre quand on arrive dans les rhodos. J'ai préféré prendre dans les pierriers au soleil mais ça m'a valu de recouper ensuite à travers forêt pour rejoindre la cabane. C'est là que je suis retombé sur la trace qui devait suivre le fond de la combe (ruisseau sur l'ign). Je pensais pouvoir visiter la cabane mais il y avait en fait deux chasseurs devant. Ils me suivaient à la jumelle depuis le haut et on bien vu les chamois que j'ai fait partir... du mauvais côté pour eux ! Bah de toute manière ils ne seraient pas descendus et eux ne seraient pas montés... La descente est ensuite d'une simplicité agréable mais à l'ombre. Il y a quelques beaux hêtres colorés en forêt.

Bon finalement la météo a été meilleure et j'aurais pu faire mieux que cette sortie vite bouclée malgré la pause sommitale.
d+ 1250m
d 11km
t 3h+2h

Photos ici : http://montagne-a-vaches.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=659:col-de-combe-oursiere-en-boucle&catid=106:plancol&Itemid=6


  • Horaire : 3h30
  • Dénivelé : 1250 m
  • Participants : Une vingtaine de chamois, 2 chasseurs à la cabane. Absolument personne sinon.

Identification

( ) bivouak.net

Social Media