Jumeaux de Faraut Tour par la rampe des Ailes,les
brèches de Chabournasse et Faraut

Jumeaux de Faraut Tour par la rampe des Ailes,les
brèches de Chabournasse et Faraut

  • Altitude départ : 1160
  • Altitude sommet : 2420
  • Dénivelé : 1900
  • Distance : 2420 km
  • Temps de montée : 10
  • Orientation : Toutes
  • Balisage : hors sentier la plupart du temps
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Quelques précisions par rapport au topo:

Toute la descente "Ouest" est hors sentier.
Le pointillé bleu en face Ouest p91 ne correspond pas au ravin de la Chabournasse qui est celui plus au sud .
On ne voit que trop discrètement le pointillé s'en échapper au dessus de barres.
Ensuite, Il faut descendre jusqu'à 1770m avant de remonter le long des belles falaises vers la brèche de Faraut par les 2 baumes côté droit (station de Pseudorchis albida / Orchidacea sous la première baume)

La brèche de Faraut (topo là:http://www.bivouak.net/topos/course.php?id_course=2483&id_sortie=9298&id_sport=2)
se négocie obligatoirement au niveau du gros kairn côté nord et les 100 premiers mètres sont très raides et très instables. Vers 1800m, on peut y voir des Oeillet de dieux / Caryophyllaceae (endémique du sud-ouest des Alpes).



En option, on pourra gravir les Jumeaux (cf bouquin).
A lire
  • VERTIGES D'EN HAUT Courses et randonnées insolites en Dauphiné par Pascal Sombardier. Référence : 1#16 p86-93 proposé par yougs

Commentaires difficultés

Casque, corde
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Sur la N de Grenoble à Gap, à la hauteur du pont de la Guiguette (2 km sud de Chauffayer), prendre la D57 en direction du Glaizil, que l'on quitte rapidement à gauche en direction de Pouillardencq. traverser le village et remonter une piste jusqu'à une plateforme à droite (1160 m environ)


Parcours


  • Nb points : 288
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 12.818
  • Dénivelé - : 2341
  • Dénivelé + : 2638
  • Taille fichier : 10 kB
  • Téléchargement


Sortie du 10-09

Les Jumeaux de Faraut en boucle

En sortant de la forêt

Le commentaire de Yougs sur la sortie de la Tête des Ombres a fait ressurgir ce vieux projet de  la Rampe des Ailes au Faraut . Son topo consulté, plus le topo initial de Pascal Sombardier et je me dis qu'il faut profiter de la météo et de la forme du moment : va, pour le tour des Jumeaux que je n'ai encore jamais gravi .

Départ depuis le parking, 1160 m au dessus de Pouillardencq

6H30 ; départ en même temps que les chasseurs qui font l'ouverture : espérons que les chamois ne se sont pas donné rendez vous dans la Rampe des Ailes ! Des chasseurs , en fait , je n'en revérais aucun de la journée : le rdv des chamois était de l'autre coté , en versant ouest .

Parti sans eau, pour alléger le sac , je commencais à m'inquiéter , bien que Pascal dans ' Vertige d'en Haut ' , en annonce avant la rampe . Inquiétude vaine, bien sùr ,car de l'eau, il y en avait à profusion, comme promi . Mea culpa .

En route pour la rampe qui doit permettre de monter tout là haut , à gauche des Jumeaux qui dominent de  plus de 750 m le pierrier qu'il faut remonter juste  au dessus du gros bloc qui marque la fin du sentier.

 Arrivé sous les barres , par manque d'observation , j'en étais à me demander comment monter sur la crête  qui rejoint la falaise au sud , lorsque la rampe s'est dévoilée là toute proche . Pratiquement invisible de face , pour qui ne la connait pas , cette rampe est pourtant bien là , somme toute très correcte dans la catégorie ' rando du vertige ' . Très belle avec ses deux grandes baumes , que l'on évite par la droite , elle permet de prendre pied dans le cirque qui conduit à la brêche de la Chabournasse . Le haut du cirque se fait de droite à  gauche, par des gradins assez raides qui permettent d'accéder au fond du ravin, qui vérouille tout le système . Beau coup d'oeil sur les pentes que l'on vient de gravir , grande ambiance , grand Devoluy !

Il faut maintenant se glisser dans le ravin , jusqu'à venir buter , tout au fond , sur le seul vrai problème de cette rampe : quelques mètres , seulement, pour passer à l'étage du dessus . Quelques mètres , seulement , coté 3c par P. Sombardier , mais je ne kif pas beaucoup ce genre de passage . Pas de trace du piton et de la sangle espérés ! Finalement, après pas mal de tâtonnements , le piolet me fournira la prise de main qui me manquait pour oser me lancer . Au dessus, c'est tout bon et la brèche est vite atteinte . Bonheur intense ,après la face que l'on vient de gravir avec difficultés , de contempler ce massif envoûtant de Bure à la vire du Pierroux

Il est encore tôt et je décide de pousser jusqu'au Faraut 2493 m pour la pose casse croûte /sieste . Après une courte descente de gauche à droite le cairn sur la crête est bien utile, pour repérer la descente dans le cirque qui donne accès à la vire qui part au nord et permet de rejoindre l'épaule nord du sommet 2493 . Sur la crête, le coup d'oeil sur la brèche de Faraut est impressionant . Reste à gravir le sommet par un magnifique escalier dévoluard qui débouche lui même sur un petit couloir qui sort au sommet .

Casse croûte donc et il faut songer à reprendre la boucle : la voiture est encore loin ;

Il faut rejoindre , par la crête au sud , le couloir entre les deux Farauts , puis retourner en direction de la Chabournasse . De là , descendre au mieux , sans traverser le ravin ,jusqu'à environ 1700 m . Il est alors temps de traverser sur la droite, jusqu'à contourner un rocher typique Dévoluy , genre pile d'assiettes . Ne pas monter trop tôt après , mais continuer en traversé, pour enfin voir la ligne de falaise qui va nous accompagner jusqu'à la brèche de Faraud . Cette remontée est magnifique et on oublie la fatigue . Plusieurs grande baumes sont nichées dans des rochers de couleur rouge et méritent bien la photo . La brèche de Faraud atteinte, et c'est encore une bonne surprise  : elle est très confortable, avec une herbe profonde et doit offrir une aire de bivouac 3 étoiles ( pour 4 il faut de l'eau ) .

La descente se fera sans problème,  mais il faut tout de même avoir une certaine dose d'instinct pour trouver les bons passages . Personellement,  je suis descendu directement par le couloir/escalier droit sous la brèche . Une petite vire à chamois sur la droite permet de prendre pied dans des pentes herbeuses qui descendent jusqu'au pierrier . Traverser longuement à droite, jusqu'à retrouver le gros rocher, au bout du sentier que l'on a laissé à la montée .

Rando très longue et très engagée, mais qui est vraiment très belle et , somme toute, magique , tant les passages empruntés semblent improbables vu de loin . Et pourtant ça passe .....

Photos de la sortie

Commentaires

bacalao
14-09-2018 07:13:20

Bonjour François

Petite rectif après ton intervention

La cotation de 4,5 ou 5 que je donne pour le ressaut qui barre le ravin en haut de la rampe des Ailes se voulait une cotation d'escalade que je croyais avoir lu quelque part .

Cette cotation est éronnée !

En fait , retrour aux sources , itinéraire n° 16 de " Vertiges d'en Haut" , ce n'est que du 3c .

Une foi de plus , cela montre que je ne suis pas du tout à l'aise dans ces passages de rocher pur qui me font perdre tous mes moyens . Ce passage très court m'a posé un réel problème et j'étais tout près de rebrousser chemin , faute de trouver le moyen de sécuriser ce pas d'escalade . Le piolet , fermement ancré dans une anfractuosité , me donnera le courage de me lancer . Sans doute aussi, le fait d'etre en solo dans cette configuration m'a fait flipper plus que de raison ?

Mais bon finalement tout s'est bien passé et je pense avoir fait cette ranco dans des conditions de sécurité raisonable .

Pour ce qui est de la suite des randos vertiges , je ne suis pas en soucis , tant ceux qui ont précedé ont laissé de traces sur biv ou ailleur .Tant que mes deux jambes ,et ma tête, voudront bien m'amener dans ces coin magiques ......

François LANNES
13-09-2018 21:00:37

Bonsoir Bacalao,

Je viens de lire ton très bon compte-rendu de sortie à la rampe des Ailes et aux Jumeaux.

Et bien Bravo !

C'est une grande balade que celle-là, et elle force le respect pour ceux qui l'ont faite ainsi (dont Yougs et Claire, entre autres) ! On peut constater que ta forme est tout à fait bonne, en ce septembre 2018. Car la liste de tes grandes randonnées du Vertige s'allonge à vitesse soutenue... A ce rythme, il ne te restera plus rien à faire l'année prochaine.

 

NB : une petite question. Tu donnes des chiffres pour coter le passage en haut du couloir final : 4.5 à 5. Est-ce que celà veut signifier des cotations d'escalade, ou bien des cotations de Bivouak : R4 à R5 ??



  • Horaire : 11h
  • Dénivelé : 1900 m
  • Participants : a

Autres sorties

Date Titre Auteur
20-07-2013

Depuis le temps que je voulais faire cette rampe!.
Dépa...

9 yougs

Identification

( ) bivouak.net

Social Media