Mont d'Ambin par la voie normale de l'arête
S.

Mont d'Ambin par la voie normale de l'arête
S.

  • Altitude départ : 2000
  • Altitude sommet : 3378
  • Dénivelé : 1400
  • Distance : 15 km
  • Temps de montée : 4h30
  • Temps de descente : 3h45
  • Orientation : Nord
  • Balisage : - Du refuge à la bifurcation du col de l’Agnel : jaune/rouge - De la bifurcation au col de l’Agnel : jaune
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Du parking, aller jusqu’au refuge d’Ambin.
Du refuge, continuer à remonter le vallon en direction du lac d’Ambin.
Environ 1 Km après la passerelle qui mène au lac Noir, on arrive à une bifurcation. Prendre à gauche la direction du col de l’Agnel.
Remonter le sentier en direction du col de l’Agnel. Ce sentier n’est pas très marqué et disparaît souvent. Nombreux cairns et marques jaunes.
Environ 50 mètre sous le col, quitter le sentier pour remonter à gauche, nord, un raide pierrier qui aboutit dans un vallon suspendu.
Ne pas remonter ce vallon, mais prendre à droite, le plus tôt possible, pour gagner l’arête par une courte, mais raide, pente dans un éboulis désagréable.
Suivre l’arête, qui va buter sur un important ressaut rocheux. Redescendre, trace, cairns, le contourner en versant ouest puis, remonter sur l’arête.
L’arête vient buter sur une grande tour rocheuse. Descendre de nouveau, pour la contourner également en versant ouest et aboutir au pied d’une petite cheminée.
Remonter cette cheminée, pas de I et de II , situé entre la tour rocheuse et l’antécime. On rejoint de nouveau l’arête.
Une barre rocheuse se contourne par la droite, est, en versant italien.
Le sommet s’atteint par une petite escalade facile, que l’on peut éviter par de vires à l’ouest, avant de revenir vers le sommet.
Descente
Redescendre par le même itinéraire jusque sous la tour rocheuse.
A la fin de la traversée sous la tour, une trace remonte sur l’arête par un pierrier de couleur rouille. C’est l’itinéraire emprunté à l’aller. A mi-chemin, dans cette remontée, une trace part sur la droite et traverse le pierrier de niveau.
Suivre cette trace, qui arrive sur une petite arête horizontale, direction ouest. Suivre cette arête jusqu’à un cairn.
Descendre alors pleine pente jusqu’au fond du vallon.
Suivre le vallon jusqu’à son origine, où l’on retrouve des traces qui ramènent sur le sentier du col de l’Agnel.
Ensuite, reprendre le même itinéraire qu’à l’aller jusqu’au parking.
A voir sur le web

Commentaires difficultés

Randonnée alpine, sans difficultés majeures s’il n’y a plus de neige. Un névé peut persister tard en saison, en versant ouest dans la traversée sous la tour rocheuse. Cette traversée n’est pas visible de la vallée et on ne peut pas savoir si le névé est présent ou non. Dans le doute, il faut emmener un piolet.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

A Bramans, prendre à droite la petite route (D100) qui monte jusqu’au refuge du Suffet. Traverser le ruisseau d’Ambin et continuer sur la piste jusqu’au parking terminal de Maroqua (2000m).


Situation




Sortie du 10-10-2012

Ascension du 20/08/2012

Magnifique ascension dans le sauvage vallon d'Ambin. Sommet peu fréquenté.

Départ au lever du jour à 6h15. Rien ne sert de partir trop tôt, ce vallon est si encaissé que le Soleil ne va pas trop chauffer l'amateur de sommets.

Montée au refuge en 1h00. Puis, c'est le long vallon d'Ambin jusqu'à la bifurcation avec le vallon de l'Agnel. Le sentier était bien tracé, mais, après la bifurcation, tout va changer. Il faut être très attentif pour ne pas perdre le balisage jaune et les cairns qui ne sont pas toujours visibles. des pierres dans un univers minéral.

Vers 3040m, sous le col de l'Agnel, je bifurque à gauche, pour prendre un vallon suspendu.

Tout de suite après je monte sur la crête par un éboulis court, mais glissant (vers l'arrière).

Une fois sur la crête, l'ascension devient moins pénible. Il faut pourtant redescendre un peu pour contourner un ressaut rocheux par le versant nord puis, remonter sur la crête.

J'arrive enfin vers la fameuse tour rocheuse. Il faut également redescendre un peu en versant nord pour la contourner. Le passage est sec et j'arrive au pied de la petite cheminée qui s'escalade facilement.

La fin de l'ascension s'effectue sans difficulté pour atteindre le sommet bien aérien.

Le fantastique panorama va être un peu occulté par une atmosphère un peu jaune, chargée en sable venant du Sahara.

A la descente, après la traversée sous la tour rocheuse, je ne vais pas remonter sur la crête, mais tirer de niveau vers la droite. J'arrive sur une petite crête dominant le vallon suspendu et descendre directement, dans des éboulis que je n'aurais pas aimé remonter. C'est une bonne variante si cette pente est enneigée.

Grand soleil au sommet et quelques tout petits nuages au moment de descendre. Ceux-ci, vont gonfler à une vitesse stupéfiante, me faisant renoncer au détour par le lac d'Ambin.

Au refuge, le ciel est couvert. Plus loin, la pluie va s’inviter.

Commentaires

Yann Bretonniere
08-07-2014 18:46:15

Fait début Août 2013. L'accès à la cheminée sommitale et toute la partie basse étaient barrées par un névé qu'il fallait franchir. Piolet plus qu'indispensable pour tailler les marches et glissade interdite. Pour le reste beaucoup plus simple d'aller directement au Col Agnel depuis le refuge en remontant la combe (faut aimer les blocs), puis un peu au dessous du col l'immense tas de cailloux (couvert de neige en Août 2013! Crampons bienvenus) à gauche. Le reste était sec, pas de problème particulier mais des cailloux des cailloux des cailloux jusqu'à plus soif! Descente hyper rapide en comparaison de la montée.


  • Horaire : 4h30
  • Dénivelé : 1400 m

Identification

( ) bivouak.net

Social Media