Pointe Feuillette par le sentier Amigoni
depuis Tréminis

Pointe Feuillette par le sentier Amigoni
depuis Tréminis

  • Altitude départ : 900
  • Altitude sommet : 1882
  • Dénivelé : 1000
  • Temps de montée : 2h30
  • Temps de descente : 15mn de vol
  • Orientation : Nord-Est
  • Balisage : Traits jaunes
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire accès

Du bord de la route commencer la balade par la piste perpendiculairement au goudron, peu de temps après soyez attentif, le petit sentier démarre à gauche. A partir delà c'est assez facile, le petit sentier quoique confidentiel est bien tracé. On passe devant la stèle Amigoni. et le sentier grimpe jusqu'à la sortie de la forêt, parfois entre des blocs de calcaire et même sur une échelle métallique. Dans la prairie, prendre à droite à l'horizontal pour aller chercher la croupe suivante. quant on re-rentre dans le bois, piquer à gauche en pleine pente et monter jusqu'à la ligne de crête au mieux. Vous pouvez allez vraiment au sommet du Pic de Feuillette mais le décollage se fera sur la crête en dessous... Si le vent est bien nord allez au sommet qui est au dessus du col de Jajène.

Itinéraire vol

Décollage : En Nord-Est sur la longue crête qui s'étend entre les deux sommets c'est parfait (appelé sur la carte Montagne de France) on y est à l'aise même avec une légion complète de parapentistes. Si le vent est vraiment nord et sans la présence de thermiques, le sommet plus à l'ouest, au dessus du col de Jajène, est parfait. Vol RAS Attérro : Présence d'un vaste champ en très légère pente au bord de la route, 1km en dessous du parking. Remonter à la voiture en un petit quart d'heure.

Précautions

Trouver le début du sentier est bien la seule difficulté du parcours. Notons la présence d'une belle petite échelle métallique simplifiant le passage d'un ressaut.


Commentaires difficultés

La Pointe feuillette est un sommet excentré de la longue crête qui joint le Dévoluy au Vercors, on ira pour la randonnée mais pour le vol, le décollage se fera de la Montagne de France, ou vers le col de Jajène. Le sentier porte le nom d'un maquisard (explication dans le CR de la sortie du 8 aout 2012). L'exposition plutôt Nord-Est, favorise la naissance de thermiques matinaux. En cas d'instabilité, vous les trouverez dans ce cas sur la combe de Barret exposée carrément à l'Est.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Route nationale du col de la Croix haute > 5km avant le col tourner à gauche > Lalley > Direction Tréminis > 1km après la sortie de Château Bas, prendre à droite juste avant un pont > Continuer la route à peu près goudronnée sur 3km et stopper avant un tout petit pont à l'altitude 1020


Situation




Sortie du 08-08-2012

la plaque du souvenir Amigoni

Nous avions d'autres projets mais le vent qui devait être sud, est ce matin annoncé nord. Changement de programme, ce qui n'est pas sans exciter ma curiosité, pourquoi ne pas aller sur cette montagne ronde et hospitalière sous l'austère face Ouest du Grand Ferrand qui se découpe en ombre chinoise dans un ciel limpide. Le passage devant la stèle en souvenir du maquisard Amigoni nous interpelle... ce n'est pas tant la présence de la plaque, utile pour se souvenir des horreurs du siècle passé, non c'est plutôt la tournure de la phrase : Jean Amigoni* de Saint Egrève assassiné par les boches...

Nous poursuivons sur ce sentier du souvenir fort bien tracé, il passe sur les flancs escarpés d'un coteau couvert d'une épaisse forêt, en une pente régulière et variée par la présence ici et là d'un bloc rocheux, A la sortie de la forêt on n'est pas rendu, il reste une longue prairie à traverser mais la petite brise nous pousse fraichement vers le sommet... les alpages sont splendides et surtout immenses, je ne m'attendais pas à un tel espace. Au loin à gauche un gros troupeau de vaches se délectent dans les pâturages, vers le col de la croix. Tous les sommets sont reconnaissables avec au loin le Chamechaude et la Dent de Crolles à peine troublés par la brume. Visibilité exceptionnelle. Deux ou trois rapaces tournent déjà dans le ciel, il suffit de grimper droit dans la pente avant de rejoindre la crête sommitale.

Une délicieuse petite brise de Nord-Est nous accueille, les conditions sont idéales, la vue magnifique sur la barre du dévoluy est impressionnante bien qu'a contre jour, elle se découpe, sombre et lugubre dans un ciel bleu foncé. Bénéficiant d'une petite brise rafraichissante et bien orientée, nous en profitons pour réviser le gonflage face voile. Mais la brise n'est pas assez forte, alors finalement nous décollons à l'ancienne école. La première partie du vol est sans histoire, c'est quand nous sommes arrivé au niveau de la Combe de Barret que nous avons été brassé par un beau thermique. Nous avons repris 300m de gain à tour de rôle, comme au manège, chacun son tour. Et puis direction le vaste champ où l'agriculteur fini de ramasser les énormes balles de foin.

Encore une superbe sortie dans de très bonnes conditions (pas seulement aérologiques)


* Le 19 octobre 1943, à l'aube, les forces Allemandes attaquent les 2 camps du Maquis de Tréminis sur dénonciation d'un traître introduit dans la résistance. Jean Amigoni blessé réussira à se sauver mais, sera rattrapé et achevé à l'endroit où se trouve la plaque commémorant son souvenir. 15 personnes seront arrêtées, 5 seront exécutées, 2 s'évaderont, 1 sera libérée, 7 seront déportées et 4 n'en reviendront pas.

Photos de la sortie


  • Horaire : 2h30
  • Dénivelé : 1000 m
  • Temps de vol : 35 m
  • Plafond max : 1850 m
  • Participants : Bruno

Identification

( ) bivouak.net

Social Media