Mont Saint Honorat depuis le Col du Fa

Mont Saint Honorat depuis le Col du Fa

  • Altitude départ : 1320
  • Altitude sommet : 2520
  • Dénivelé : 1700
  • Distance : 18 km
  • Temps de montée : 5h30
  • Temps de descente : 4h30
  • Orientation : Sud
  • Balisage : jaune au départ. Cairns intermittents ensuite.
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

C’est au terme d’un immense et somptueux parcours de crêtes, jalonné de 5 sommets successifs, pas moins, que le randonneur ébahi atteint enfin les gros blocs qui défendent l’accès au raide « piton » sommital rocheux du Mont Saint-Honorat !
Eh oui, 6 beaux sommets pour le prix d’une seule randonnée, de près de 10 h (aller/retour) il est vrai, qui dit mieux ?
Pour le détail on se reportera au bel ouvrage de Bernard Ranc, Les plus belles randonnées des Alpes du Sud (éd. Gap, 2009, p. 60-61) qui m’a donné l’envie de tenter cette aventure hors normes…
En voici juste les 6 étapes successives, d’autant plus évidentes qu’à partir du Col du Fa il suffit de caler sa boussole (ou d’orienter sa carte) sur le nord-est (au départ) puis (au pied du Mourre Frey) sur le nord, et de garder grosso modo cette même direction du pied du 1er sommet (Mourre Frey) jusqu’au 5ème (Cime Fourchias). Arrivé là, on vire au sud-est et hop, on arrive droit au 6ème et dernier sommet : le Mont Saint-Honorat ! Donc :
1 : du Col du Fa (1320m) au Mourre Frey (2027m). De loin le plus gros dénivelé (700m). Sentier balisé (jaune) en sous-bois au nord-est du col, puis au sortir de la forêt longues pentes herbeuses (cairns) à remonter en gardant bien le cap. Du sommet du Mourre Frey, on restera ensuite obstinément en crête jusqu’à la Cime Fourchias
2 : du Mourre Frey à la Tête de Travers (2159m) : plutôt nord-nord-est, descente puis remontée
3 : de la Tête de Travers au Mélina (2202m) : crête quasi horizontale (ça repose)
4 : de Mélina à Pierre Grosse (2465m) : descente au Col de Mélina ; puis ça regrimpe (lacets, nord-nord-est ; un gros gendarme à contourner par la droite)
5 : de Pierre Grosse à la Cime Fourchias (2504m) : toujours en crête (un rognon rocheux à contourner plutôt par la gauche)
6 : de la Cime Fourchias au Mont Saint-Honorat (2520m) : attention, changement de direction (à droite, arête sud-est !) ; ça se corse avec l’arrivée dans les blocs rocheux, jusqu’au pied du «piton» sommital (un peu décalé à gauche de la crête d’accès), constitué de gros blocs empilés, qu’on remonte au mieux de bloc en bloc (quelques cairns).
Retour par le même itinéraire.

Précautions

Une fois sorti du sous-bois au-dessus du Col du Fa, on sera toujours sur des crêtes dénudées: prévoir de quoi se protéger du soleil, et de l'eau en quantité suffisante !


Commentaires difficultés

R2 jusqu'au Saint-Honorat, course longue avec ici ou là un peu de recherche du meilleur itinéraire. R3 pour le final rocheux.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Depuis la N202, prendre entre Entrevaux et Annot la D902 en direction de Daluis-Col de la Cayolle. Peu après, à Enriez, prendre à gauche jusqu'à Castellet-les-Sausses. De là, prendre sur 6 km une petite route jusqu'à une ferme, et continuer sur la piste qui lui fait suite jusqu'au Col du Fa.


Situation




Sortie du 09-08-2011

En route pour le Mourre Frey

Une « chevauchée fantastique » mémorable, à la fois par sa longueur inhabituelle et par son aspect « haute montagne » qui s’impose au fur et à mesure qu’on s’approche du but, et qui se termine en apothéose avec l’ascension, aussi brève qu’excitante, du stupéfiant piton sommital.
Ce jour-là, j’avais une revanche à prendre suite à une première tentative avortée, l’année dernière, par la route de Pinéa au-dessus de Daluis (je m’étais trompé de sentier tout de suite après les premiers mètres de la « piste du pylône », j’avais pris par erreur, au lieu du "vrai"sentier à peine visible sur la gauche, un beau sentier à droite, sur-cairné et sur-balisé en vert, qui s’est avéré être un sentier de bergers menant à un vague plateau beaucoup plus à l’est, et je m’étais alors bêtement acharné à vouloir retrouver le bon chemin sans revenir sur mes pas…) !
Alors aujourd’hui, tout s’est passé comme prévu, sauf que c’était encore beaucoup plus grandiose que ce que j’avais imaginé ! Après un début un peu rude (les 700m jusqu’au Mourre Frey), c’est du plaisir à l’état pur : les montées et les redescentes s’enchainent, les sommets successifs défilent les uns après les autres, toujours très différents, toujours dans un environnement spécifique, avec malgré la direction évidente toujours un peu de recherche d’itinéraire (c'est ici le vrai sommet ou pas ? on contourne par la droite ou par la gauche ? etc.), jusqu’au final extraordinaire ! Et ce jour-là, ces dix heures-là, je les ai passées tout seul, sans le moindre bipède (pas grave) ni le moindre quadrupède (dommage…) à qui parler… Mais finalement ça aussi ça fait partie de la magie de cette expédition, loin de tout, dans ce coin perdu et splendide. Faut aimer… Moi j’ai adoré (même le retour, c’est dire) !

Photos de la sortie


  • Horaire : 5h30
  • Dénivelé : 1700 m

Identification

( ) bivouak.net

Social Media