Sommet du Grand Chat depuis Bourget en Huile
via le Col de Champet

Sommet du Grand Chat depuis Bourget en Huile
via le Col de Champet

  • Altitude départ : 810
  • Altitude sommet : 1992
  • Dénivelé : 1200
  • Temps de montée : 3h
  • Temps de descente : 15mn de vol
  • Orientation : Ouest
  • Balisage : Jaune et de beau panneaux de bois "Col de Champet"
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire accès

Des Boulins prendre le sentier qui fait suite au hameau, il grimpe mollement puis piquer à gauche, on rattrape une plus grande trace bien balisée, il suffit de suivre les épingles en prenant soin de toujours prendre la direction du col de Champet et du circuit de la Richesse. A 1028m une intersection, continuer sur le même sentier jusqu'à la cabane à Michel (1266m). Poursuivre le sentier, il coupe à plusieurs reprises une large piste mais le Bourget en Huile a bien fait les choses, c'est clairement signalé. A 1461 on traverse avec difficulté une tourbière bien humide et noire de boues.

Poursuivre jusqu'au col ce Champet. Ici c'est plein sud vers le sommet par un sentier bien marqué. Atteindre une première antécime à 1977m puis par une grande traversée sur les crêtes rondes atteindre le point culminant tout au bout avant que la crête ne pique sur le col de l'Arbaretan.

Itinéraire vol

Décollages: vers l'ouest entre les deux sommets c'est du gâteau, de belles pentes. Hélas pour les matinaux, il y aura probablement la brise thermique venant de la face Est, de ce coté c'est peu raide mais avec le thermique ça peut le faire, manque de bol, on est du mauvais coté pour la rotation.... En Sud Ouest un décollage délicat au dessus de l'Arbaretan, et en nord un peu en travers. Vol : ras Atterros: à Bourget en Huile de belles prairies dont une souvent fauchée à l'entrée du village

Commentaires difficultés

Ce sommet est l'endroit le plus septentrional du massif de Belledonne pour décoller, vous ne trouverez rien plus au nord. C'est le pendant du site du [url=http://www.bivouak.net/topos/course-id_course-4973-id_sport-16.html]Mont Sec[/url], le site le plus méridional de Belledonne.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Grenoble > Poncharra >La Rochette >entrée de Bourget en Huile


Hébergement(s) associé

Situation




Sortie du 17-06-2012

Au dessus du col de Champet vers le nord

Après le www.bivouak.net/topos/course.php?id_course=5060&id_sortie=10654&id_sport=16 y faut y croire ! Un vent pareil, ce n'est pas possible qu'il tombe en si peu de temps, et pourtant, il n'a fallu qu'une nuit claire, un petit cycle nocturne pour que la face du monde soit changée.... Ainsi, fort de ces annonces météo unanimes, c'est avec le moral au top que je me lance dans cette nouvelle balade décidée au tout dernier moment.

C'est lors d'un vol sur le site des indiens de Montlambert que j'avais repéré ces sommets doux et pelés, en face, sur les derniers reliefs du massif de Belledonne qui vont mourir dans la Maurienne, mais qu'est donc que cette montagne dont j'ignore jusqu'au nom ? Après une petite étude sur Géoportail et sur la faisabilité de l'affaire, je débarque dans la vallée des huiles avec la voile. Des terrains de secours entrevus par satellite sur le net je ne retrouve rien dans la réalité... Ici un relief imprévu, là une ligne électrique mal placée. Les différentes solutions de repli s'avèrent peu exploitables. En revanche au Bourget en Huile tout va pour le mieux, les terrains sont à peu près plats et fauchés. De toute manière, avec les restes de vents du sud, les terrains de secours ne devraient être d'aucune utilité.

Le début du sentier à Boulin est un peu brouillon, mais quelques centaines de mètres plus loin tout s'arrange, le superbe sentier qui serpente dans les belles forêts de la vallée des huiles permet une promenade variée et surtout inédite. Pour moi le massif de Belledonne s’arrêtait au canal du Rognier avec son plaisant couloir de neige sur les sources du Gargoton, mais il n'en est rien. Des Kilomètres carrés de forêts habillent encore le massif, dont la couleur est résolument le vert. Vert des sapins, vert des prairies, vert des fougères, avec une eau qui suinte de toutes parts, c'est d'une beauté unique.

Alors que j'arrive au Col de Champet, par un hasard quasiment extraordinaire, un groupe de parapentistes arrivent exactement au même moment par le côté oriental. Ce sont Gégé Thom et stef qui arrivent ! des amis de longue date !!! Leur approche du parapente est différente de la mienne. Ils ont élevé leur activité à un niveau exceptionnel, un Art à part entière, alors que de mon coté, je me cantonne à des sauts de puce d'une portée insignifiante.... mais là n'est pas la question.

Ce qui est marrant cependant c'est le quiproquo, chacun est persuadé que l'autre connait parfaitement les arcanes de ce nouveau site, alors qu'en vérité l'un comme l'autre ne connaissons les éventuelles possibilités des lieux.... Alors que nous devisons dans le dernier raidillon - pendant lequel Gégé me parle de leurs derniers vols dans des conditions homériques - le paysage s'ouvre brusquement, je découvre Belledonne sous un nouvel angle, de puissantes montagnes hardies et sauvages se profilent au sud dans des contrastes saisissant de roches et de glaces, tandis qu'aux premiers plans une succession de reliefs doux occupent l'espace. Le vent est calme quoi que mal orienté mais à l'antécime nord pas de mauvaises nouvelles, le vent est toujours faible sans orientations claires autre que le thermique venant de l'est. Gégé et Thom volent en bi en compagnie de leurs enfants, ils entrevoient des possibilités multiples qui cependant demandent une petite dose de patience.... Je n'ai hélas pas le temps. Alors qu'ils s'installent face au soleil dans le thermique du matin, j'opte pour une solution radicalement différente... A la faveur d'une crête secondaire, j'installe la voile en face Ouest (du coté de la caisse) pile à l'aplomb de la facette fraichement ensoleillée. Le vent étant faible, y compris sur le crête, la tentative ne me paraît pas périlleuse.

Effectivement le décollage se passe bien, grâce aux premières bouffées chaudes. Quelques minutes plus tard je me pose au Bourget en Huile dans une brise déjà bien installée mais quasiment laminaire. Voilà une sortie que j'ai trouvée magnifique, peut-être en raison de la nouveauté, Belledonne est un terrain de jeu d'une étonnante variété si l'on en juge aux types de vols totalement différents que l'on peut y faire.

La première symphonie de Brahms résonne encore dans ma tête et notamment l'appel des cuivres du dernier mouvement, d'un romantisme exacerbé qui s'accorde parfaitement au décor minéral surplombant le site, au sud avec le pic du Frène, au nord avec un Mont Blanc massif bien que noyé dans les brumes lointaines. Version de Carlo Maria Giulini avec l'orchestre de Chicago bien sur.

Photos de la sortie


  • Horaire : 3h
  • Dénivelé : 1200 m
  • Temps de vol : 15 m
  • Plafond max : 2000 m
  • Participants : et la famille Gégé et Thom à partir du col de Champet !!!!

© 2017 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net

Social Media