Crêt de la Perdrix : tous les crêts, grande
boucle depuis Doizieux par le Chaux de Toureyre

Crêt de la Perdrix : tous les crêts, grande
boucle depuis Doizieux par le Chaux de Toureyre

  • Altitude départ : 580
  • Altitude sommet : 1432
  • Dénivelé : 1050
  • Distance : 18 Km km
  • Temps de montée : 2h20
  • Temps de descente : 3h00
  • Orientation : Toutes
  • Balisage : Du départ à la Jasserie : marron/blanc. - La Route des Crêtes est évidente. - Du Crêt de l’Œillon au Collet de Doizieux : balisage blanc/jaune - Du Collet de Doizieux au village :balisage blanc/jaune et poteaux indicateurs.
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

DOIZIEUX >>>> CRET DE LA PERDRIX
Du parking, se diriger vers le centre du village. Une petite rue, la rue de la Tour, se dirige vers... la Tour.
Un panneau est apposé sur un mur et indique la Jasserie à 6,5 Km, en fait 5,5 Km.
On passe sous l’église et peu après, on tourne à gauche. Un chemin permet de rejoindre une petite route. Prendre à droite, et suivre la petite route sur quelques mètres.
Prendre à gauche, un chemin qui va rejoindre la même petite route à la cote 700. Prendre à droite et remonter cette petite route, qui fait un virage, sur 150m. Prendre à droite un chemin qui va de nouveau rejoindre cette petite route vers 755m d’altitude.
Suivre la petite route sur 200m, et prendre à droite le chemin qui va rejoindre une autre petite route, et atteindre le hameau de la Roche. On dépasse les habitations, pour arriver à la cote 942.
A la cote 942, prendre à gauche, sur 125m. Quitter la petite route, en prenant à droite un chemin qui atteint la Jasserie.
Traverser le parking de la Jasserie, direction sud, et prendre le chemin qui traverse les prairies. Il traverse la route de la Jasserie, monte dans les prairies et atteint la grande coursière, la "Route des Crêtes".
Traverser la coursière et prendre le chemin évident qui se dirige vers le Crêt de la Perdrix et sa table d’orientation.

CRET DE LA PERDRIX >>>> CRET DE L'ŒILLON
Revenir sur la coursière, par le chemin direct ou par le chemin balisé, qui part plein est, puis qui tourne au nord, pour ramener sur la coursière
Suivre la coursière vers l’est, jusqu’au Collet de l’Œillon. On peut aussi passer par tous les crêts ou seulement quelques-uns. Si le temps est lumineux, il faut absolument passer par les Crêts.
Du Collet de l’Œillon, prendre le chemin évident qui monte au Crêt de l’Œillon.

CRET DE L'ŒILLON >>>> COLLET DE DOIZIEUX
Descendre au nord, puis le sentier traverse le chirat sommital vers l’est, avant de reprendre une direction plein nord.
On va suivre la ligne de crête, alternant les passages en forêt et les passages à découvert. Par endroits, souches et troncs couchés, nous rappellent la grande tempête de décembre 1999.
On traverse le Chaux d’Egallet, une éminence peu individualisée, on descend à la Tréve du Loup à 1219m, avant de remonter au Chaux de Toureyre à 1292m.
Pour la descente finale, on peut suivre le balisage blanc/jaune, un parcours assez sinueux, ou rester sur la crête, parcourue par une sente raide et étroite. Celle-ci, très directe, arrive sur une piste. Prendre à droite, sur quelques mètres, puis à gauche, un raide chemin caillouteux jusqu’au Collet de Doizieux.

COLLET DE DOIZIEUX >>>> DOIZIEUX
Traverser la route, passer devant l’auberge et prendre la piste de gauche, panneaux "Doizieux" (photo). Descendre le large chemin qui arrive sur une petite route, à la cote 761.
Prendre à gauche, suivre la petite route sur 115m, puis prendre à droite (photo), un chemin qui va rejoindre la route reliant la Terrasse-sur-Dorlay au Collet de Doizieux.
Traverser cette route assez fréquentée, pour prendre un chemin qui regagne le village.
A voir sur le web

Commentaires difficultés

Aucune, simplement la longueur.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

De la Grand-Croix, village de la Vallée du Gier, on remonte la petite vallée du Dorlay. On passe à St-Paul-en-Jarez et on continue jusqu’à la Terrasse-sur-Dorlay. Dans le village, prendre une route droite en direction de Doizieux et de la Croix du Collet (panneau). On passe sous la digue du Barrage du Dorlay. Au niveau du barrage, prendre tout droit, la direction de Doizieux. A l’entrée du village, prendre à gauche une rue qui descend vers le Dorlay. Un pont sur la rivière donne accès au parking.


Situation




Sortie du 11-12-2015

le cercle de crêts pilatien

Mont Blanc

Où aller, quand une après-midi de plein soleil se libère en ce mois de décembre frais mais toujours pas vraiment hivernal ? Aller découvrir le Grand Felletin, pas bien loin au sud de Saint-Etienne ? J’y ai renoncé le matin même (tout petit dénivelé + perspective d’une nouvelle tombée de la nuit en terre inconnue…. mouais…). J’ai finalement trouvé plus excitant de refaire la grande boucle de l’intégrale des crêts du Pilat à partir de Doizieux (bon dénivelé cumulé, c’est à deux pas, et puis c’est tellement beau, et puis la nuit peut bien tomber quand elle veut, je suis chez moi ou presque). Certes je connais bien, mais pas forcément dans ces conditions météo : go !

Une fois à Doizieux, restait à déterminer le sens de la boucle. D’habitude je monte à la Perdrix comme la plupart par le sentier J.J.Rousseau, moi je préfère maintenant ma variante par le Bois du Boeuf, mais l’idée de la refaire aujourd’hui encore une fois ne m’emballe pas : donc ce sera la boucle en sens inverse (rarement faite dans ce sens, finalement !).

Et ce sera une vraie redécouverte ! Il a beau être 12h15 au départ de Doizieux, il y fait froid, vite que ça monte, à la recherche du soleil. Le chemin d’abord un peu raide puis en pente douce qui mène au collet de Doizieux me réchauffe. J’y arrive une heure plus tard, sans avoir rencontré personne, et c’est sur un bête banc face à la vallée du Rhône et au Mont Blanc bien visible au loin que je pique-nique. Juste le temps de me refroidir à nouveau : je repars rapidement, toujours à la recherche du soleil. Heureusement la montée dans les cailloux sur la crête nord est bien raide au départ, et la chaleur revient vite. Je regrette juste que la voie d’origine qui grimpait plein sud jusqu’à l’Oeillon ait été interrompue depuis la tempête de 1999, remplacée en son milieu par une large piste assez ennuyeuse. Plus haut, à découvert, je retrouve le vieux sentier et je débouche enfin en plein soleil, et les vues arrière sur la vallée du Gier, et avant sur Chaux de Toureyre et les 3 crêts Est de la grande crête (Oeillon, Botte, Rachat) m’enchantent ! La suite sera une succession de plaisirs, de crêt en crêt, avec à intervalles réguliers de belles vues lointaines sur le Rhône, les Alpes enneigées, et le soleil toujours en face qui m’inonde d’une douce chaleur. A mon grand étonnement je suis aujourd’hui quasiment seul sur ce superbe parcours, sans doute le plus beau du Pilat, d’ordinaire ultra fréquenté (je croiserai en tout et pour tout 2 puis 1 randonneurs, qui font les crêts dans l’autre sens). Je pensais éviter le crêt de la Chèvre, un peu excentré, mais à force de presser le pas pour gagner du temps sur la nuit qui tombe tout doucement je finis par m’y retrouver sans l’avoir voulu… et donc par arriver au Crêt de la Perdrix encore un peu plus tard que prévu !

Il est presque 16h40, je repars aussitôt pour la descente finale sur la Jasserie puis vers Doizieux par la voie normale balisée, plus sécurisante a priori que l’étroit et sombre vallon du Bois du Bœuf. J’ai bien fait de me dépêcher, car je constate que des forestiers ont sérieusement bouleversé cette partie en sous-bois, et je me félicite d’y voir encore un peu dans la pénombre pour arriver à déjouer les pièges d’un tel chamboulement (des tonnes de branches partout, de nouveaux chemins tracés par ci par là, etc.). Et quand je sors enfin de la forêt pour la dernière partie du trajet, il fait nuit, mais je ne crains plus rien, je connais par cœur, et c’est à la frontale que je me dirige vers Doizieux, où j’arrive sans encombre vers 18h10. Encore une superbe journée et un bel exercice pour me redonner la pêche avant l’entrée dans l’hiver, cette fois-ci il ne devrait plus être bien loin ?

Photos de la sortie


  • Horaire : 5h20
  • Dénivelé : 1050 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
22-05-2015

Après l’échappée alsacienne, un petit retour rando au "pays" s’...

1 Geoffroy Rémi
17-02-2013

On avait prévu d'aller à raquettes au Grand Manti dans la Chartreuse...

11 Geoffroy Rémi
29-04-2012

C’est peut-être la randonnée la plus variée du Pilat. On part...

Alain Bellon

Identification

( ) bivouak.net

Social Media