L'aqueduc romain de la Brévenne et le Crêt
des Fayes (ou des Fées) par Duerne et la Thue des Sarrazins

L'aqueduc romain de la Brévenne et le Crêt
des Fayes (ou des Fées) par Duerne et la Thue des Sarrazins

  • Altitude départ : 780
  • Altitude sommet : 876
  • Dénivelé : 500
  • Distance : 13 Km km
  • Temps de montée : 4h00
  • Orientation : Toutes
  • Balisage : Traits jaune assez anciens. Panneaux à la plupart des croisements. A partir du Chervolin et jusqu’au retour à Duerne, on trouve des panneaux représentant un aqueduc.
  • Itinéraire :
    • possible avec des enfants
    • en boucle

Itinéraire

Suivre vers l’ouest, la rue principale du village, jusqu’au carrefour de quatre routes, et suivre la D34 en direction d’Aveize, sur 130 mètres. Puis, après la dernière bâtisse, prendre un chemin à droite, qui descend en lisière de bois.

Au croisement de la cote 721, prendre à droite, le chemin qui descend pour traverser le ruisseau d’Orjolle et qui remonte sur la D 489.

Remonter la D 489 E, sur 300 mètres. Route très fréquentée.

Prendre à gauche, à la cote 731, une petite route en direction du Charret que l’on dépasse. La route, devient un chemin, pour arriver au carrefour de la cote 783.

Prendre à droite, E, un sentier longeant un bois à droite. Le bois laisse place à une prairie, que l’on remonte en bordure. On arrive au sommet de la prairie. Prendre à droite dans le bois, pour gagner le sommet du Crêt des Fayes ou Crêt es Fées.

Revenir à la cote 783. Prendre le chemin N, panneau Le Chervolin. On passe à la cote 748 où l’on trouve le balisage du circuit de l’aqueduc.

On traverse le Chervolin, où l’on trouve une petite route que l’on descend. Elle effectue deux virages. A droite, une première voie va desservir une ferme. Prendre 180 mètres plus loin, une piste balisée qui part également sur la droite. Cette piste remonte, et devient un sentier en pénétrant dans les bois.

Le sentier est sinueux. On traverse un premier ruisseau, puis un second. On laisse un sentier qui part sur la droite, pour continuer la descente.

Un peu plus loin, alors que le sentier balisé en jaune continue dans la même direction, une sente avec le balisage de l’aqueduc part sur la gauche.

Suivre cette sente, très raide au départ. On arrive vers une table de pique-nique.

Un chemin large suit le vallon, mais il faut suivre la sente bordée tout du long par une main courante en corde. Cette sente suit l’aqueduc, qui passe sous terre. de temps en temps, celui-ci est visible. Plus loin, un effondrement plus important laisse voir une partie plus importante, plus loin encore, c’est un regard de visite.

Alors que l’aqueduc disparaît sous terre, on rejoint le sentier balisé en jaune, que l’on suit jusqu’au Moulin de la Grande Goutte.

On peut faire l’aller-retour jusqu’au village de Montromant, distant de 900m et qui permet d’aller voir une reconstitution de l’aqueduc, ainsi que trois panneaux informatifs.

Du moulin, descendre la petite route en direction du village. Une cinquante de mètres avant la jonction avec la D 25, prendre à droite, un chemin qui amène au village. prendre la direction de la Mairie. En face, à droite, on trouve les panneaux et une portion d’aqueduc reconstituée.

Revenir au moulin par le même itinéraire.

Du moulin, prendre le chemin qui remonte en suivant le ruisseau. Il est balisé en jaune, mais aussi avec le balisage de l’aqueduc. Certaines section sont pavées : c’était une voie romaine.

On traverse le ruisseau, on effectue deux lacets, puis on arrive au lieu-dit la Forêt, où l’on trouve une petite route desservant les habitations.

Suivre cette petite route. A la cote 744, un chemin balisé part sur la gauche. C’est un raccourci. On retrouve la petite route plus haut, puis on arrive sur la D 489.

Prendre à droite pour revenir au centre de Duerne

A voir sur le web

Commentaires difficultés

Départ à 780m, mais point bas à Montromant : 530m.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Village de Duerne, accessible depuis Ste-Foy-l’Argentière, St-martin-en-Haut, Chazelles-sur-Lyon, Yzeron, Mornant. Nombreux parkings dans le village. - OU Village de Montromant, situé en rive droite de la Vallée de la Brévenne, en aval de Sainte-Foy-L’Argentièr


Situation




Sortie du 08-04-2012

En étudiant ma carte IGN, j'avais vu ce sentier avec une grosse étoile rouge : "La Thue des Sarrazins", aqueduc romain. Et en interrogeant le net, aucune réponse pour Thue des Sarrazins. Il ne me restait donc plus qu'à me rendre sur place.

Je me suis donc concocté un itinéraire au départ de Duerne, village des Monts du Lyonnais.

Aux abords du bachat, bien connu des cyclistes pour son eau fraîche et pure toute l'année, je fais un court aller-Retour au Crêt Sain-Jean (823m) qui offre un panorama dégagé sur les Monts du Lyonnais et jusqu'aux Alpes.

Ensuite, c'est la plongée dans le vallon de l'Orjolle. Plongée interrompue par un aller-retour au Crêt des Fayes ou encore, en langage moderne, au Crêt des Fées. Pour mémoire, je rappelle que l'un des crêts proches de Duerne, se nomme le Crêt des Etoiles.

Le Crêt des Fayes est perdu dans un bois et il n'offre pas de panorama (le panorama, on l'a avant de pénétrer dans le bois) et il est occupé par un gros tas de pierre qui est un oppidum.

Après le crêt, je replonge dan la profondeur du bois et j'arrive enfin vers l'aqueduc. Le sentier, presque plat, va le suivre sur 300m.

Pour les Lyonnais, dont je suis, les aqueducs romains, ce sont ces constructions aériennes, avec de nombreuses arches. Ici, en plein bois, c'est un conduit enterré. Par endroits, la voûte s'est effondrée est on peut voir le canal.

La Thue des Sarrazins est en fait un regard de visite pour l’entretien de l'aqueduc. Très bien conservé.

Je fais ensuite un aller-retour jusqu'au village de Montromant, pour aller voir une reconstitution d'un morceau de cet aqueduc. Plusieurs panneaux informatifs sont bien intéressants.

On parle beaucoup des Romains qui ont construits les aqueducs alimentant Lyon ou plutôt Lugdunum. Pas un mot sur les esclaves, qui eux, ont fait le travail.

Ensuite, remontée sur Duerne par un chemin agréable, en plein bois, pas trop raide, pavé par endroits : c'est une ancienne voie romaine.




  • Horaire : 4h00
  • Dénivelé : 500 m

Identification

( ) bivouak.net

Social Media