Abbaye de Hautecombe par le chemin du Curé


Abbaye de Hautecombe par le chemin du Curé

  • Altitude départ : 300
  • Altitude sommet : 256
  • Dénivelé : 400
  • Temps de montée : 3h30
  • Orientation : Est
  • Balisage : Jaune, avec panneaux indicateurs.
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

De l’église de Bourdeau, descendre la petite route passant près du château du bourg et menant à la grotte de Lamartine (qui d’ailleurs mérite un coup d’œil ). Mais en amont, au niveau d’un virage, un panneau nous indique le début du « chemin du Curé », tout en balcon au-dessus du lac du Bourget.
Son départ, récemment réaménagé pour être plus agréable, est suivi d’une portion dans le buis qui l’est tout autant. Mais c’est d’assez courte durée avec la traversée de nombreux pierriers. A mi-chemin, un panneau nous avertit de ne pas suivre un clapier sans issue, où juste au-dessus nous trouvons un abri sous roche bien utile en cas d’averses.
Après avoir dominé à plus de 250m au-dessus du lac, le sentier finit par redescendre doucement avec en vue l’abbaye de Hautecombe. Arrivé près du bord du lac (court détour de 2mn à une petite plage), le balisage nous impose ensuite une légère remontée pour contourner les jardins de l’imposante propriété. On débouche sur un nouveau chemin balisé qui, descendant sur la droite, nous amène à la route d’accès de l’abbaye. Celle-ci nous amène très rapidement à l’édifice.

Pour le retour, les solutions ne manquent pas :
- Revenir par le même chemin, mais franchement je ne le conseille pas.
- Revenir www.chemin-neuf.fr/annuaire/france/savoie/abbaye-de-hautecombe/infos-pratiques/acces-et-transports ou pourquoi pas www.altituderando.com/Rando-canoe-Bourdeau-Abbaye-d.
- Avoir laissé un véhicule au préalable au parking de l’abbaye, faire du stop, ou encore appeler un taxi.
- Enfin, les randonneurs non rassasiés peuvent effectuer la boucle suivante : remonter le chemin balisé trouvé à la fin de la traversée de l’aller. Devenant une sente, elle gagne sans chichi le hameau de Communal. Traverser ensuite la D914 pour emprunter une loooongue piste forestière. Au-dessus du Grand Villard, il suffit de suivre les sentiers de la Chapelle et du Chat. Au hameau du col du Chat, des raccourcis coupent la D914 pour retrouver Bourdeau.
Ce retour est facile, très bien balisé, dure environ 3h30 avec une dénivelée supplémentaire de 650m.

Remarques :
- Il existe deux échappatoires au long sentier Bourdeau-Hautecombe, regagnant ainsi la civilisation par la D914 :
Dans son premier tiers, c’est indiqué par un cairn, une balise rouge et une discrète pancarte du genre « Chapelle par chemin du Curé (haut) ». Cet itinéraire n’est pas indiqué par la carte IGN.
Dans son deuxième tiers, un panneau signale une courte remontée au lieu-dit les Bessons.
- A proximité de l’abbaye, le tracé du chemin du Curé sur la carte IGN est faux. Sur le terrain, il passe plus vers l’ouest. A noter que le sentier grimpant à Communal n’y est pas non plus indiqué.
- L’abbaye de Hautecombe www.chemin-neuf.fr/annuaire/france/savoie/abbaye-de-hautecombe/visites sauf le mardi… mais c’est payant.
- La dénivelée de la traversée est plus ou moins approximative à cause du terrain capricieux où se dessine le sentier. Je remercie le lecteur de ne pas en porter rigueur.icon_wink.gif

Commentaires difficultés

...ou plutôt R2/R3 : la principale difficulté vient de la longueur du sentier du Curé avec ses multiples montées et descentes. Il comprend aussi de courts ressauts rocheux faciles parfois équipés de câbles.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Se garer dans le centre du village.


Situation




Sortie du 31-03-2012

Abbaye de Hautecombe

Quelques témoignages, que ce soit sur le net ou (surtout) ailleurs ont failli me dissuader d’arpenter ce fameux chemin du Curé : «trop long, avec montées et descentes interminables, etc.»
Avec un départ à 5h30 du matin de Grenoble par le train et une arrivée vers 7h au Bourget du Lac j’ai eu sans vraiment le vouloir cette judicieuse idée de découvrir l’itinéraire «à la fraiche».
C’est ainsi que j’ai commencé à arpenter ce sentier aux lueurs des premiers rayons du soleil, accompagné seulement par le bruit des mouettes pour le son et les ondulations poétiques du lac du Bourget pour l’image. Un vrai moment de bonheur…
Au cours de ce périple, malgré une route départementale 200m au-dessus et un aéroport à quelques encablures, l’impression d’être isolé de tout fut franchement palpable, stressante mais stimulante. Le côté « alpin » de la progression évite la monotonie… sauf cette fin qui se résume à un détour absurde dans une jungle de ronces heureusement taillée par des cantonniers soucieux du randonneur de passage.
N’étant pas un amateur d’audio guides et d’entrées payantes pour les églises, je me suis abstenu de visiter l’intérieur de l’abbaye. Mais j’ai bien profité de son embarcadère avec une bonne mousse à la main.
Retour enfin par les chemins du flanc est de la Charvaz. Mais après cette originale traversée au plus près du lac, ce long périple forestier paraissait un brin trop fade.

Photos de la sortie


  • Horaire : 7h
  • Dénivelé : 400 m

Identification

( ) bivouak.net

Social Media