Mont Valier en boucle depuis le col de Pause


Mont Valier en boucle depuis le col de Pause

  • Altitude départ : 1527
  • Altitude sommet : 2838
  • Dénivelé : 1850
  • Temps de montée : 6h
  • Temps de descente : 4h30
  • Orientation : Toutes
  • Balisage : Tout le long : GR jusqu'au port d'Aula, puis jaune/orangé jusqu'au sommet. Rouge dans Peyre Blanc puis jaune pour revenir au point de départ.
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Suivre le GR10 jusqu'au port d'Aula. Repérer vers le NE une sentier qui part à plat avec un balisage orangé (récent) et/ou jaune (ancien). Il chemine en balcon sous les Cuns d'Aula, à 2300m +/- 50m pendant 1h30-2h.

Arrivé sous le pic de la Pale de la Clauère, repérer un grand pierrier qui descend d'une brèche bien visible : c'est par là qu'il faut monter. Le balisage est assez discret sur le départ, donc si vous le perdez pas de panique, il refait surface dans le sommet du pierrier (le passage balisé serait plutôt sur la gauche du pierrier, côté ouest).

A partir de la brèche, les choses délicates commencent. Toujours en suivant SCRUPULEUSEMENT le balisage jaune (de nouveau abondant) traverser des pentes bien peu accueillantes vers le nord, en posant les mains dans de nombreux endroits. L'exposition est importante, surtout lors de la descente d'une cheminée avec peu de prises.

Après avoir atteint le col de Peyre Blanc, continuer par le petit Valier, puis le col Faustin (passage câblé dans la descente) jusqu'au sommet du Mont Valier (2838m).

Retourner au col de Peyre Blanc par le même itinéraire qu'à la montée. De là, repérer le balisage rouge qui plonge dans le couloir. Aucune crainte à avoir : c'est un pierrer facile dans lequel on se laisse glisser. Ensuite, bien suivre le balisage rouge (en regardant loin devant, pour éviter des droite-gauche parfois énervant!). En 2 bonnes heures, atteindre la cabane d'Aula.

De là, ne pas suivre le GR10 (montée en épingles bien visibles en descendant sur la cabane d'Aula) mais partir au NE à flanc pour rejoindre une croupe herbeuse (+300m, contre +450 par le GR10). Redescendre sur l'autre versant vers la cabane d'Areau que l'on a dépassé à la montée. Retour par la piste/GR10 jusqu'au col de Pause.

Précautions

A ne pas faire par temps humide (risque important de glissade). Ne pas se lancer dans le couloir de Peyre Blanc par temps de brouillard (impossible de trouver le passage). Ce même passage est quasiment introuvable dans le sens montant depuis la cabane d'Aula : préférer donc le circuit dans ce sens.


Commentaires difficultés

Beaucoup de passages délicats, dans des pentes vertigineuses (rocailleuses ou herbeuses). Le passage entre le col de la Pale de la Clauère et le col de Peyre Blanc est particulièrement délicat : cheminées sans trop de prises, passages de désescalade,...

Commentaires

norbert.tognet@orange.fr
31-10-2017 07:40:42

Ce topo très bien décrit se situe dans le département de l ARIEGE -  Pyrénéees Ariègeoises et non dans les Pyrénées orientales 

Norbert TOGNET 

0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Saint Girons, D618 direction station de Guzet, Oust-Seix, Couflens, route du Port d'Aula (fléchée). Les derniers km sont non goudronnés mais sans problème pour un véhicule classique.


Situation




Sortie du 25-09-2011

lacets du port d'aula

Départ bien frais à 8h30. La montée ne reçoit pas encore le soleil. Il n'y a pas un chat, mais pas mal de vaches et de chevaux, trop occupés à manger pour s'intéresser à moi! J'ai le temps de regarder les faces nord des Cuns d'Aula. J'avais vu un topo pour traverser les arêtes : uniquement pour ceux qui courent sur les parcours comme le néron ou le roc d'enfer!

Le soleil arrive un peu avant le port d'Aula. Le sentier en balcon est là. Le paysage sur les pyrénées espagnoles est superbe. Puis après une bonne heure, je dois faire plus attention à mon équilibre qu'à la vue! Les averses de la veille ont laissé les pierres glissantes...

Arrivé sous le pierrier, je perds le balisage. Après vérification à la boussole que je vais bien dans la bonne direction, je taille tout droit. Ca passe sans problème. J'aperçois un bref instant un bob blanc à la bèche. Curieux, car je n'avais aperçu personne sur le sentier en balcon.

Quand je débouche, les deux randonneurs attaquent déjà le petit Valier. Le Mont Valier pointe juste derrière. Je m'y vois déjà mais je suis rappelé à la réalité du terrain par une traversée bien glissante. Gloups... Un peu plus loin, je suis bien content d'être un grand gabarit pour descendre la cheminée d'une dizaine de mètres.

Ouf, voilà le col de Peyre Blanc. Je repère rapidement le balisage rouge de descente. Plutôt inquiétant quand on est au-dessus... Je me dépêche pour rejoindre le sommet avant les nuages. Mais trop tard : le panorama sera seulement à 180° vers le SO. Déjà magnifiques, les 360° doivent l'être encore plus!

Les deux randonneurs que j'avais vu à la montée mangent aussi au sommet. Dans la descente vers le col Faustin, quelques mots nous font comprendre que nous venons du même endroit : nous finirons donc ensemble!

Retour au col de Peyre Blanc. C'est raide mais c'est parti!! Et finalement, onn trouve rapidement un pierrier qui glisse tout seul! C'est même agréable. Un groupe d'isards nos observe : on ne peut pas ignorer qu'on est là vu le bruit que ça fait! Ensuite, on cherche attentivement le balisage. Heureusement qu'il est là, sinon c'est mission impossible de trouver la sortie si on ne connaît pas. Le passage est très sauvage, un des plus beaux passages de montagnes que j'aie faits.

On arrive au port de la Clauère : on surplombe la cabane d'Aula, 300m plus bas. On en profite pour voir par où on va remonter pour passer de l'autre côté. Mes deux compagnons du jour ne sentent pas trop où j'ai prévu de passer et sont tentés de remonter le GR10. Mais après relecture du topo qu'ils ont avec eux, il s'avère qu'il faut passer par le sentier! On ira bien jusqu'au bout ensemble!

Durant cette dernière montée, on a une superbe vue d'ensemble sur l'itinéraire col de Peyre Blanc - cabane d'Aula. Pour ceux qui seraient tentés de faire le circuit dans l'autre sens, c'est à ce moment qu'il faut passer du temps pour voir le cheminement (il se voit... quand on sait où chercher ^^).

Retour ensuite tranquille jusqu'à la voiture. Une superbe rando, très longue, variée, et peu fréquentée. Les montagnes ariégeoises valent vraiment le détour! Merci à Patrick et André pour cette descente fort sympathique en leur compagnie!

Photos de la sortie


  • Horaire : 8h40
  • Dénivelé : 1850 m

Identification

( ) bivouak.net

Social Media