Cime de la Recoude et Grande Traversée par
les arêtes de La Grave jusqu'à Clavans

Cime de la Recoude et Grande Traversée par
les arêtes de La Grave jusqu'à Clavans

  • Altitude départ : 1500
  • Altitude sommet : 2882
  • Dénivelé : 2300
  • Distance : 30 km
  • Temps de montée : 3j
  • Orientation : Toutes
  • Balisage : De La Grave au refuge du Goléon. Et du Col de la Valette au Lac du Chambon (jaune)
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Proposition en 3 étapes :
J1 : La Grave -> Lac du Goléon (refuge sympa) ou Cruq des Aiguilles (si bus de Grenoble), ou Serre du Vallon pour vous avancer.
J2 : -> Col de la Valette
J3 : -> Lac du Chambon ou Clavans si vous avez la chance de trouver un stop.
De La Grave au Lac du Goléon, suivre le sentier balisé qui monte vers Ventelon. Pas de souci, c'est accessible même aux enfants.

La suite est hors sentier, mais pas forcément hors trace. Passer le Cruq des Aiguilles en remontant dans les pentes faciles des "Rubans". Au Cruq regarder sous les barres du Rocher du Vallon, des traces sont bien visibles. Elles vous emmènent N/N-O au fond du Serre du Vallon. Passer rive droite pour remonter dans des pentes herbeuses jusqu'au pied du Serret Blanc qu'il faut contourner en étant attentif à un passage d'une dizaine de mètres à flanc d'une pente raide. Mais là aussi, il y a des traces de passage.
Traverser en suite un pierrier facile pour rejoindre à niveau la crête à l'est du Col de Martignare. La suivre jusqu'au pied du Sommet Nord de la Buffe d'en Haut. Il faut passer 50m sous le sommet, en cherchant à rejoindre les pentes faciles. Ne pas hésiter à perdre un peu d'altitude pour éviter une traversée pénible. Rejoindre la crête à un collet (2755). Suivre jusqu'au Col de l'Infernet (bonjour l'ambiance !). Monter à la Cime de la Recoude et ses schistes en forme de dos de stégosaure, puis obliquer Ouest pour rejoindre la Basse Sud de la Recoude.
Descendre ensuite plein Nord jusqu'en bas de ce vallon perché.
C'est là que ça se gâte vraiment. Au point 2398, bien observer le terrain, et repérer la cabane de Tire Queue. Rester rive gauche et descendre (!! c'est très raide) en s'éloignant de la cascade (la carte IGN aurait pu l'indiquer !). Tirer un peu vers l'ouest pour trouver des pentes plus faciles. Franchir les ravines en étant attentif à toutes les traces et à la nature du terrain. Ca peut être plus facile avec un sol humide. Traverser le torrent vers le point 2176. Les passages les plus difficiles sont maintenant franchis.
Remonter les pentes herbeuses en passant les ravines dans les drayes les plus évidentes. Repérer la grande ravine au Nord de la cabane, et remonter les pentes herbeuses pour passer par-dessus.
Obliquer ensuite ouest pour rejoindre le Col de Tire Queue et suivre la crête arrondie jusqu'au Col des Prés Nouveau.
J'ai suivi le début du chemin qui descend vers Besse. Ce n'est peut-être pas une bonne idée. Mieux vaut garder l'altitude du col et marcher à flanc pour passer les dernières ravines de Pré Richard et du Châteleret, sous la Montagne de la Lauze. Le Col de la Valette est en vue. Descendre tranquillement et trouver un endroit plat et pas trop humide (c'est surtout ça le problème) sur le versant sud du col. Si les moutons sont là, allez voir le berger pour lui demander de l'eau potable. Le robinet est le long de sa cabane. C'est à env. 1/4 d'heure du col.
Le lendemain, se laisser guider par le sentier balisé qui monte sous la crête des Sauvages avant de redescendre le riant vallon du Ferrand. De très bonnes passerelles sont présentes partout où c'est nécessaire.
Tenter le stop au Perron, ou à Clavans pour rejoindre le Lac du Chambon et le bus de Grenoble... ça peut marcher !

En plus des quelques photos proposées ici, vous pouvez en voir d'autres à l'adresse suivante :
https://picasaweb.google.com/100498236889039698627/LaGraveClavansParLesCretes?authuser=0&authkey=Gv1sRgCOPXnPLL6NP0wAE&feat=directlink

Précautions

Faire très attention à la météo le deuxième jour. Se méfier aussi de toutes les ravines dans les schistes. Un sol humide peut-être préférable. Ne pas chercher à passer le sommet de la Grande Buffe. Descendre jusqu'aux pentes d'herbe pour remonter vers un collet dans une roche plus claire que le reste. Notez qu'il n'y a aucun vrai sentier entre Tire Queue et La Valette ... contrairement aux indications de certaines (anciennes ?) cartes IGN.


Commentaires difficultés

Le R3 est justifié par des passages de pierriers raides, la recherche du meilleur itinéraire, et surtout par les ravines entre la Recoude et La Valette.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

De Grenoble, utiliser le car Grenoble Briançon (11h30) et descendre à la Grave. Pour le retour, prendre le car au Lac du Chambon (17h30)


Situation




Sortie du 28-07-2011

Lac du Golon

Pari gagné !
Un an après une discussion ici même et une première tentative...

Cette fois c'est passé. Et la météo ne m'a pas trop gêné.
J'ai pu trouver pas mal de traces/drayes qui aident bien à passer des pentes raides, en particulier entre le Cruq des Aiguilles et Martignare. Un vrai régal... Mais il fallait prendre le temps de bien regarder... et aussi de discuter avec le gardien très sympa du refuge du Goléon.

En revanche, "à l'autre bout", la descente du ruisseau de l'Agnelin n'est pas une partie de plaisir. La suite non plus d'ailleurs. Ce paysage de ravines n'est pas loin d'être sinistre et très impressionnant sous le ciel gris.

Pour le reste, c'est une rando quand même engagée. On peut la découper autrement pour éviter la (trop) longue deuxième journée, mais en choisissant quand même son lieu de bivouac dans un vallon d'où l'on peut descendre facilement en cas de problème météo. C'est à dire sans doute pas après Martignare.

J'ai vu pas mal de vautour, et quelques chamois très très craintifs.
Discussion intéressante avec le berger du Col de la Valette... Le mois de Juillet fut dur. Neige, pluie, brouillard. Il a souffert, ses bêtes et ses chiens aussi. Il monte depuis Besse au fur et à mesure que la saison avance. Puis passe la crête des Sauvages en fin de saison pour rejoindre le Col de Sarenne, lieu de regroupement de tous les troupeaux. Environ 2000 bêtes chacun.

Je voulais monter à la Cime de la Valette, mais c'était dans les nuages. Pas eu envie de ne rien voir. Du coup, j'ai fait un aller retour au Lac des Quirlies. Le lendemain (dimanche) même topo, alors j'ai pris mon temps pour redescendre le vallon du Ferrand.

Note :
Je vais ajouter bientôt des photos, et ajuster dénivelé et km. Ils sont pour l'instant approximatifs.

Photos de la sortie


  • Horaire : 3j
  • Dénivelé : 3000 m

Identification

( ) bivouak.net

Social Media