Trou de l'Aigle voie normale

Trou de l'Aigle voie normale

  • Altitude départ : 2100
  • Altitude sommet : 2961
  • Dénivelé : 900
  • Distance : 5 km
  • Temps de montée : 4
  • Temps de descente : 2h30
  • Orientation : Toutes
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Du parking du lac d'Allos, suivre les panneaux (ou la foule!) comme si l'on montait au Mont Pelat (qui peut d'ailleurs constituer un bon échauffement) et obliquer à droite (chemin) à la côte 2650m vers le lac du Trou de l'Aigle. Admirer la tranquillité de l'endroit alors que la foule se presse au Mont Pelat, puis rejoindre le pas de la Grand-Barre (2782 m) au fond à gauche du Cirque par un sentier encore convenable. Faire une pause, bien respirer car les difficultés commencent. Aucun sentier, aucun cairn à suivre.
Traverser le pierrier vers la droite (vers l'Est), à altitude constante (les bâtons de marche sont bien utiles, car le pierrier est très instable), pour rejoindre au mieux un système de vires caillouteuses assez faciles, en rocher pas trop mauvais et pas trop exposées ! la remontée au mieux de ces vires conduit à l'arête Est du cirque.
On respire car les 100 m à suivre sur cette arête (vers le Nord) sont faciles et en bon rocher. On se retrouve alors devant un grand gendarme qui parait bien malaisé à contourner et peu engageant à escalader. Poser les bâtons, il ne servent plus à rien!
Le mieux semble alors de descendre sur le flanc droit (Est) de l'arête pendant une dizaine de mètres, sur des vires caillouteuses qui vont devenir exposées. Le plus dur commence : traverser au mieux sur 200m, à flanc de montagne, quasiment toujours à altitude constante et au-dessus de grandes barres rocheuses, ce système de vires caillouteuses en mauvais rocher, avec deci-delà quelques passages "foireux". Le bon côté de la chose est qu'on se perd difficilement, car les meilleurs passages sont vraiment toujours à altitude constante à quelques mètres près, donc même si le brouillard arrive, on devrait s'en sortir!
Après 200m environ, les vires se resserrent et on devine un goulet (un précédent goulet long et raide a été dépassé) qui semble mener à la crête sommitale. Des passages en rocher conduisent à un véritable pas d'escalade facile (II) mais en rocher péteux (faire très attention, surtout à la personne d'en-dessous) : on prendra garde à ne pas tirer sur les prises mais à simplement s'appuyer de haut den bas en se collant bien à la paroi. Ce n'est pas difficile mais simplement délicat.
Ensuite, quelques mètres faciles conduisent à la crête sommitale, large et non exposée, que l'on suit pendant 50 m plein Ouest jusqu'au sommet (cairn, enfin !).

Descente par le même itinéraire. Attention dans le pas de désescalade.

Cette voie est-elle la voie normale ? l'Auteur l'a parcourue, faute d'autre indication, et après avoir envisager toutes les possibilités!

Notons que cette ascension peut se faire aussi en partant du Col de la Cayolle, en aller/retour voire même en boucle.

Précautions

Eviter par temps humide ou de brouillard, avec des personnes peu expérimentées ou sujettes au vertige, ou si le temps presse


Commentaires difficultés

les difficultés se trouvent dans les 200 derniers mètres : traversée de pierrier, systèmes de vires plus ou moins stables et exposées, aucun sentier ni cairn, un pas d'escalade facile (II) mais en mauvais rocher. Un corde ne sert à rien, tant le rocher est mauvais.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

route jusqu'au parking du Lac d'Allos, au sud de Barcelonnette.


Situation




Identification

( ) bivouak.net

Social Media