Pic du Mas de la Grave en boucle par le lac
Lerié et retour par les crêtes

Pic du Mas de la Grave en boucle par le lac
Lerié et retour par les crêtes

  • Altitude départ : 1735
  • Altitude sommet : 3020
  • Dénivelé : 1500
  • Distance : 30 km
  • Temps de montée : 12h
  • Orientation : Toutes
  • Balisage : GR50/54 au départ et à l'arrivée.
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Au Chazelet, se garer au parking du téléski du plateau (cote 1735). Suivre le GR 50 / 54 jusqu'à la cote 2300. Laisser le Col du Souchet à droite pour rejoindre (balisage jaune) le Lac Lérié puis le Lac Noir. Très bel emplacement de bivouac avec vue panoramique sur la Meije... mais pas d'eau "sûre" à proximité... Voir peut-être sous le Col du Souchet...
Descendre en suivant le balisage jaune jusqu'au GR50/54. A/R possible jusqu'au chalet du Fay pour trouver de l'eau.
Au carrefour avec le GR, suivre le Rif Blanc (E/N-E) jusqu'à contourner une "bosse" et trouver une trace pas très marquée à suivre vers le N-O jusqu'au Refuge du Rif Tort (fermé). Suivre alors le Rif Tort jusqu'aux ruines du Rachas.
Très bel emplacement de bivouac pour un coucher de soleil flamboyant sur le Meije, ou les Aiguilles de la Saussaz et les Aiguilles d'Arves. Sources à proximité en remontant N juste sous l'Agnelé.
Suivre N puis N/N-E une trace évidente sur la croupe d'abord herbeuse de l'Agnelé puis dans un univers minéral où les androsaces sont reines. Quelques caïrns bien placés vous éviteront des passages plus pénibles que difficiles. Vous gagnez d'abord l'antécime sud (2979). De là, continuer en suivant une trace facile sur le versant O jusqu'à un petit col sous le sommet. Il reste quelques dizaines de mètres un tout petit peu aériens mais pas trop techniques pour arriver au sommet. Large dalles inclinées pour poser les mains.
Prendre le temps de faire trois fois le tour pour admirer les plans successifs des arêtes jusqu'au Mont Blanc, à la Vanoise, au Mont Viso et au Grand Rochebrune... Agneaux et Arsine (?), Meije, Râteau, Girose, Mont de Lans, Vercors (Grand Veymont, 2 Soeurs), Grandes Rousses.
Sans oublier l'étrange oeil sur la Basse Nord de la Recoude...
Maintenant, les choses sérieuses commencent.
La descente de l'arête jusqu'à la Basse Sud de la Recoude m'a semblé périlleuse. Mieux vaut donc retrouver le petit col et descendre versant Est dans le pierrier en s'arrêtant à la hauteur de la Basse Sud (2782), et la rejoindre pour gravir la Cime de la Recoude (2882). Une fois là haut... marche confortable d'abord Nord puis (2856) Est /Sud-Est pour rejoindre le col de l'Infernet (2656) et ses ravines désespérément noirâtres. Presque comme une lave solidifiée. Continuer sur l'arête, facilement jusqu'au point 2780. A partir de là, insister encore jusqu'à franchir un chaos dans des dolomies (?) claires.
Pour avoir insisté un peu trop sur cette arête tout en éboulis raides, je pense qu'il vaut mieux partir en traversée dès que la pente se redresse après ces roches claires. On évite le sommet Nord, noir à l'ouest, clair à l'est, en rejoignant les bancs rocheux qui nous guident tout droit sur le col entre le Sommet Nord et le Sommet Sud des Pics de la Buffe d'en Haut.
Là, on peut souffler. Un casse croûte au sommet Sud (2878m) s'impose ! Le temps de se rendre compte que des moutons montent jusque là haut, suivre plein Sud la crête maintenant très arrondie, jusqu'à la Petite Buffe (2683).
Immédiatement sous le sommet, repérer quelques caïrns, et un abri au loin près d'un reposoir à bétail. C'est là-bas qu'il faut aller. Contourner le début des ravines par le haut en suivant des drayes qui vont vous amener à une probable ancienne piste totalement recouverte d'herbe, mais encore marquée. La suivre le plus possible jusqu'à une sorte de casse au-dessus du lieu dit "les Orliers". Descendre au mieux dans l'herbe et rejoindre la piste qui vous ramène au parking par les hameaux du Rivet.
Une autre idée consisterait à rejoindre le Col de Martignare, puis le chemin en rive gauche qui passe par le Signal de la Grave et la Côte Rouge. Un peu plus long, mais évite la descente parfois pénible au dessus des Orliers.

Précautions

Attention : Le refuge du Rif Tort est totalement fermé (totalement clos le 21 août 2010). Pas d'eau à cet endroit. Présence de troupeaux, donc ne pas prendre d'eau n'importe où. Préférer les refuges ou les sources. R3 justifié par la recherche d'itinéraire dans des pierriers pentus. Attention à la météo, prévoir des issues de secours... (vallon de l'Infernet ?)


Commentaires difficultés

La traversée des arêtes depuis le Mas de la Grave jusquà la Petite Buffe justifie le R3. Sinon, le reste est du R1/R2.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

En venant de Grenoble, prendre tout de suite après la sortie d'un tunnel direction Le Chazelet


Situation




Sortie du 14-08-2014

Long certes mais tellement beau et puis cette vue sur une Meije plâtrée fut magique. Au départ il fait un froid de canard (4°) et le givre est bien présent dans les champs. La piste est longue mais s'avale quand même assez facilement d'autant que j'adopte un rythme trail assez efficace. Arrivé au bout de cette piste, je prends dré dans le pentu sur une épaule herbeuse qui débouche vers 2450 mètres d'altitude. La suite est beaucoup plus soutenu avec un décor plus minéral qui mène à l'antécime. Le final est une arête légèrement aérienne et puis enfin le sommet et son panorama à 360°.
Le retour par les crêtes est encore plus long et c'est les collines Russes le tout sur fond de hors sentier. Quoiqu'il en soit, c'est une long parcours d'altitude qui restera dans mes annales et qui est à recommander car la solitude tant recherchée y est totale ce qui n'est évidemment pas le cas du Pic du Mas de la Grave très fréquentée ?
À part les moutons et les marmottes, je n'ai pas vue de faune. Par contre, j'ai vu pas mal d'edelweiss.

Précision importante par rapport au topo : à la montée, j'ai shunté toute la partie qui passe par les lacs et le refuge du rif fort en empruntant la longue piste qui conduit d'abord aux chalets de la Buffe puis les alpages qui montent aux ruines de Rachas. Ensuite, à partir de là, j'ai respecté le topo à deux bémols près : je suis allé au sommet Nord des Pics de la Buffe d'en haut et j'ai suivi l'arête qui conduit à la Cime de la Recoude directement depuis le Pic du Mas de la Grave. Ceci étant dit, au niveau du kilométrage, on ne doit pas être bien loin du topo à 1 ou 2 km près peut-être.


  • Horaire : 9h au total
  • Dénivelé : 1500 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
21-08-2010

En réalité, ça a duré 3 jours et demi ! J'étais parti pour une t...

6beryeti

Identification

( ) bivouak.net

Social Media