Pointe Sud-Ouest du Châtelard par la face
Sud et l'Arête Ouest

Pointe Sud-Ouest du Châtelard par la face
Sud et l'Arête Ouest

  • Altitude départ : 1752
  • Altitude sommet : 3479
  • Dénivelé : 1750
  • Distance : 15 km
  • Temps de montée : 4h00
  • Temps de descente : 2h45
  • Orientation : Sud
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Emprunter le sentier bien marqué qui indique la direction du refuge de Vallonbrun et qui grimpe rapidement au milieu de résineux, genévriers et herbes folles.

Le suivre en passant près des chalets en ruine vers Le Mollard, puis rejoindre la Fesse d’en Haut et la Chapelle Saint-Antoine (alt. 2190m).

Quitter alors cet itinéraire qui rejoint le refuge pour prendre, plein nord, une sente plus ou moins marquée (attention, il y en a plusieurs). Monter dans les alpages vers le Fonvet puis le Plan du Crêt (itinéraire bleu de ski de rando) tout en visant l’immense cirque minéral au milieu duquel le col se devine aisément. Le début des hostilités commence.

Poursuivre ensuite, à vue, dans des pentes d’abord débonnaires qui se redressent progressivement, tandis que la végétation disparaît totalement pour laisser place au fameux pierrier (500m à 35-40° environ).
Franchir ENFIN le large Col du Vallonbrun marqué d’un gros cairn.

Le panorama, déjà magnifique, va devenir grandiose au fur et à mesure de la progression sur les derniers 200 m de dénivelé de l’arête finale, entre Glacier du Vallonbrun et schistes.

Après une antécime, trois pas de descente (aérien) puis une petite remontée permettent d’accéder au cairn final de la Pointe sud-ouest du Châtelard.


Précautions

Le casque est recommandé dans le pierrier.


Commentaires difficultés

Pierrier, plus ou moins fin, plus ou moins stable, plus ou moins raide... plus ou moins fatigant sur 600m de dénivelée pour accéder au Col de Vallonbrun. Du Col, l'arête est commode, mais quelques passages aériens agrémentent le parcours.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

De Modane, suivre la direction du Col de l'Iseran et Bonneval sur Arc. Après Lanslevillard et environ 2 km avant Bessans, emprunter à gauche la petite route qui conduit au Collet, joli hameau à l’habitat préservé, et se garer au parking prévu pour les randonneurs (petite fontaine et poubelles) ou juste après au bord de la route.


Situation




Sortie du 22-08-2010

La météo est sans appel : c'est le grand beau. Je décide donc de profiter de ce créneau pour faire une randonnée plutôt en haute montagne et si possible sur un sommet peu fréquenté. J'ai été servi puisque je n'ai recontré qu'une seul âme au Col de Vallonbrun (cette personne s'est arrêté là).

Tout avait mal démarré puisque le réveil n'a pas sonné et horreur la montre indique déjà 6h30 du matin quand enfin je me lève. 15mn plus tard je suis dans la voiture mais les presque 170km qui me séparent du point de départ sont longs. Je commence à marcher seulement à 9h en ayant quelques doutes sur la conquête de la cime car c'est plein sud et la châleur est déjà bien présente. Peu importe, je verrais bien.

La montée jusqu'à la chapelle Saint-Antoine est vite avalée. Je décide donc d'aller voir ce gigantesque pierrier qui barre l'accès au Col de Vallonbrun sachant qu'à partir de cet endroit, c'est hors sentier. Mais bon, le col est droit devant moi. Les alpages sont finalement agréables à remonter en zigzaguant au mieux. Au-dessus, c'est l'univers minéral et le champ de pierres tant attendu.
Je continue même si l'horaire est tardif car de toute façon pas de glacier en vue. La neige est par contre visible sur l'arête.

Je dois avouer que la montée dans le pierrier fut longue ce qui ne sera pas le cas dans la descente (droit dans le pentu comme dirait certains...ils se reconnaitront). Je suis heureux de franchir ce col qui offre une vue splendide. Du col, l'arête semble attirante et puis ce n'est pas 200m de dénivelée en plus qui vont me faire reculer. Alors feu sur l'arête qui globalement est assez facile avec quelques passages en neige mais pas gênant. L'arrivée au sommet (à 13h) est un pur moment de bonheur et je profite pleinement de cette solitude pour admirer le panorama exceptionnel qu'offre ce sommet.

Après 30mn de contemplation, je dois me résoudre à descendre. L'arête est vite avalée et la descente du pierrier aussi. les bâtons sont très appréciés (autant à la montée qu'à le descente). Que la montagne est belle, dommage de ne pas avoir partager ces moments avec d'autres passionnés.


  • Horaire : 6h45
  • Dénivelé : 1750 m

Identification

( ) bivouak.net

Social Media