Grand Arc , en traversée depuis le chalet
de la Tuile

Grand Arc , en traversée depuis le chalet
de la Tuile

  • Altitude départ : 1760
  • Altitude sommet : 2484
  • Dénivelé : 960
  • Distance : 10 km
  • Temps de montée : 3h
  • Temps de descente : 2h30
  • Orientation : Toutes
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Suivre le sentier qui part au dessus du chalet en direction du lac de Fontaine Claire, puis continuer par un bon sentier assez raide jusqu'à l'arête de la Tuile que l'on rejoint vers 2240m; continuer vers le sud en évitant le sommet de la Tuile (2294m) puis poursuivre par l'arête jusqu'au pied du ressaut final de l'arête nord du Grand Arc.
De là , soit gravir le fil de l'arête (non testé), soit suivre des traces à gauche qui contournent le ressaut par l'est pour remonter des passages de caillasses (cairns) qui mènent à l'arête sous le sommet. Quelques passages aériens par moment, mais l'ensemble n'est pas trop difficile...
On peut également continuer vers le sud pour rejoindre l'arête sud-est que l'on suit jusqu'au sommet.
Descendre le sentier de la voie normale et aller au sommet du Petit Arc. Suivre les traces qui partent au nord-ouest sur l'arête que l'on descend sans difficultés (traces de balisage orange). Vers 2200m on rejoint le sentier qui vient du Lac Noir.
Continuer le sentier de l'arête jusqu'au petit sommet qui est juste à l'est du point côté 2020m. Prendre une trace qui part vers le nord, puis rejoindre à droite une trace qui suit le fond d'un long vallon. Le suivre (en gros direction nord-est), par une bonne trace, on trouve des cairns. Vers 1900m on trouve des traces qui partent vers la gauche qui conduisent au chalet du Marret. Ne pas les suivre, mais continuer vers la droite, dans un vallon qui est juste à gauche (ouest) du petit lac côté 1879m.
Attention: ne pas suivre les traces qui continuent en suivant le ruisseau, elles ne débouchent pas!
Partir à droite (est) par une trace qui finit par rejoindre le sentier qui est sur la carte et qui rejoint le sentier qui vient du Chalet du Marret. Le suivre à droite jusqu'à la cabane des Michelettes (non marquée sur la carte) refaite récemment.
Toute cette section est très belle mais peu évidente au niveau orientation: on peut l'éviter en rejoignant le chalet du Marret et en rejoignant en dessous le sentier qui traverse en balcon tout le cirque.
De la cabane continuer le sentier qui descend vers un ruisseau (1664m) puis un pré: attention, ne pas suivre les traces qui mènent à un sentier qui descend en balcon (non marqué sur la carte...), mais remonter à droite dans le pré pour rejoindre une trace qui traverse en remontant légèrement, vers l'arête nord-oust de la Tuile. Suivre ce bon sentier (bon raidillon après...) jusqu'au chalet de la Tuile.

Commentaires difficultés

Montée finale raide et parfois aérienne, mais sans grosses difficultés. Orientation difficile par endroits.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

A Notre Dame des Millières, prendre la route qui monte à Pommarey, puis continuer jusqu'à une bifurcation: prendre, vers 1300m, un chemin de terre qui part à droite, direction La Thuile.


Situation




Sortie du 19-08-2010

Lac de Fontaine Claire

Nous avions parcouru l'an dernier, avec Gérard, l'arête qui va du sommet de la Grande Lanche à la Tuile (en passant par la belle dent du Corbeau). Continuer pour atteindre le sommet du Grand Arc était un objectif logique qui figurait dans nos projets depuis.
Nous partons donc du chalet de la Thuile (ou la Tuile, au choix...) pour effectuer une boucle par le Petit Arc, avec la descente de l'arête ouest de ce dernier.
Pas de problème pour la montée jusque la Tuile par le bon chemin emprunté l'année dernière à la descente. Nous continuons par l'arête sans difficultés jusqu'au ressaut final. Au passage nous observons un troupeau énorme de chamois qui détale dans les pentes raides à l'ouest dans le cirque sauvage du Grand Arc. Le paysage, malgré le temps un peu bouché, est magnifique: aérien, insolite parfois! Nous continuons en contournant l'arête nord par la gauche, par des sentes puis des pentes rocheuses plus faciles que prévues. Nous sommes frappés par l'odeur forte de bouc qui règne sur ces pentes, ça doit être un dortoir à chamois... Le sommet est désert, la foule n'est pas encore arrivée...Nous observons un groupe qui nous suit depuis le départ: leur attitude nous fait deviner qu'il s'agit de chasseurs en repérage...Ils finissent par arriver en montant par l'arête sud-est. Nous entamons la discussion: il y a bien un chasseur et nous parlons des chamois. Il y a soixante-dix têtes dans le troupeau qu'on a observé! Ils n'en ont jamais vu autant. Le jeune chasseur nous affirme ensuite être propriétaire du sommet du Grand Arc (!) et entretenir les sentiers de Bonvillard. Nous en profitons pour soutirer des renseignements sur la descente...Ils projettent de traverser comme nous sur le Petit Arc en passant par le chalet du Marret.

Il fait plutôt frais et nous partons avant l'arrivée de la troupe de randonneurs: ça monte en masse depuis Tieulever. Nous en croisons de tous les styles, bien équipés, en basket, des trailers et même un barbu vêtu uniquement d'un short et pieds nus! Original...
Nous mangeons sous le Petit Arc en observant le groupe du chasseur descendant par l'arête. Nous descendons à notre tour et décidons de suivre des traces qui partent dans le cirque, en direction de petits lacs. La navigation commence à être intéressante: nous trouvons des sentes, quelques cairns dans un cirque sauvage sous le Grand Arc. Nous envisageons de court-circuiter les chalet du Marret en rejoignant un sentier présent sur la carte. Une erreur d'itinéraire nous oblige à remonter: nous avons suivi des traces le long d'un ruisseau qui nous amènent dans une jungle infranchissable. Nous finissons, grâce au GPS, à retrouver le sentier, bien humide et envahi par les fougères mais praticable, qui finit par rejoindre le sentier qui vient du chalet du Marret: on peut préférer d'ailleurs envisager un passage par ce dernier, l'itinéraire doit être plus facile à trouver...
Nous arrivons au chalet des Michelettes, tout neuf et non marqué sur la carte: il est ouvert et bien équipé, on peut y dormir sans problème. Nous retrouvons le « groupe du chasseur » et nous bavardons un bon moment encore. Il nous indique une bifurcation peu évidente ensuite: peu après dans une clairière, il y a un chemin qui part à gauche, non marqué sur la carte, et beaucoup de randonneurs se trompent...
Grâce à leurs indications, nous trouvons le bon chemin à droite qui remonte à le Tuile. La boucle est bouclée...
En tout cas, c'est encore un itinéraire splendide et logique, à l'écart de la foule (à part le sommet et le début de la descente). A faire pour profiter de la vue et de l'ambiance sauvage du coin!

Photos de la sortie


  • Horaire : 4h
  • Dénivelé : 1030 m
  • Participants :
    geba

Identification

( ) bivouak.net

Social Media