Tuc du Plan de la Serre par l'arête de Couradilles
depuis Saint Mamet

Tuc du Plan de la Serre par l'arête de Couradilles
depuis Saint Mamet

  • Altitude départ : 700
  • Altitude sommet : 1977
  • Dénivelé : 1300
  • Temps de montée : 3h30
  • Temps de descente : 15 mn de vol
  • Orientation : Sud-Ouest
  • Balisage : Balisage local Jaune vieillissant N°19
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire accès

Laisser la voiture au parking de l'ancienne douane en face du début du chemin (alt 700m). Le chemin reste horizontal, jusqu'au fond du vallon que l'on traverse sur un petit pont, le gros du torrent restant à main droite, Ensuite, il faut scrupuleusement suivre les balises jaune 19, Attention elles ne suivent pas le chemin de la carte Top25, le chemin de la carte n'existe pas (et c'est pas faute de l'avoir cherché).

En gros, ça commence par 11 lacets, on rejoint une plus grande piste que l'on suit sur la droite. et puis une grande traversée dans l'autre sens. A 1200m on rejoint une piste encore plus large, c'est là qu'il y a ambiguïté.... Prendre la grande piste vers la droite sur 75m et prendre de suite à gauche, au niveau du B de Bois neuf. Le sentier monte raide toujours vers la gauche avant de tourner assez haut au dessus du point 1245m et là par une grande traversée à droite, on rejoint le chemin rouge de la carte top 25. on rejoint ainsi la crête de Saint Mamet qui devient plus haut la crête de Couradilles. Le sentier grimpe tranquillement, mais les arbres déracinés de la tempête de Février 2010 compliquent un peu le parcours.

L'immense estive est atteinte vers 1820m il ne reste plus qu'à suivre les longs lacets peu raide dans la prairie. On fini par la crête finale débonnaire. le sommet est bien marqué bien qu'il y ait une grande surface plane en contrebas.

Itinéraire vol

Décollage : facile d'est a ouest par le sud. Il existe aussi, à l'est du sommet un décollage nord est. Vol : facile, mais attention, l'attéro est à finesse 5.5 en cas de décollage vers le sud, de plus l'attéro est loin dans la vallée. En cas de vent de vallée, il est fort probable qu'il ne soit plus possible d'atterrir à l'attéro FFVL, dans ce cas viser Saint Mamet, mais c'est plutôt turbulent. Attéro donc officiel FFVL à l'aérogare (le meme que le vol de Super-Bagnères)

Précautions

Attention Vol long, avec de la finesse (5.5) et pouvant être contré par le vent de vallée.


Commentaires difficultés

beaucoup de pistes et de sentiers, il ne faut pas perdre le bon (itinéraire 19)
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Toulouse > Montréjeau > Luchon > Saint Mamet > direction Col du Portillon > Ancienne Douane alt 700


Parcours


  • Nb points : 5
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 6.674
  • Dénivelé - : 1409
  • Dénivelé + : 0
  • Taille fichier : 13 kB
  • Description : ATTENTION c'est une trace prise sur le terrain et je me suis paumé une fois, à l'altitude 1230 ne quittez surtout pas le sentier comme j'ai fais, mais suivez la piste 19, vous retrouverez la trace à 1505 sur l'arête de Couradilles
  • Téléchargement


Sortie du 18-08-2010

Le sommet vu de Superbagnres

Il est très bien tracé le sentier étrangement baptisé n°19, seulement, il ne suit pas du tout celui dessiné sur la carte ! et comme je ne suis pas censé savoir où monte le parcours 19, je m'évertue à trouver le vrai sentier de la carte, qui n'a pas l'air d'exister ! Quand, las de batailler dans les arbres abattus par Xinthia, la tempête de février, je retombe miraculeusement dessus, après 400m de dénivelé dans un champ de mines. La suite est un enchantement sur ce sentier roulant (y a même des traces de VTT).

Ce coup ci, et c'est la première fois depuis le début du séjour, je ne serai pas tout seul, un Traileur affuté me double avant que je ne perde le sentier. Je le recroiserai non loin du sommet ! j'ai la caisse ou quoi ? Après discussion, nous trouvons l'explication: il a galéré encore pire que moi dans la montée... Non je n'ai pas la super caisse, dommage!

Au sommet une toute petite brise vient du Sud-Est, ce sera donc le décollage Airbus. J'étale la voile pile au sommet, mais après une petite pente il n'y a plus rien, un vague faux plat à peine descendant, on peut toujours essayer, c'est complètement dégagé. La voile gonfle super bien, si la pente initiale continuait avec cette inclinaison, ce serait une galéjade, mais là, il n'y a plus de pente. Faut y croire, alors je lève les pieds, prêt à éventuellement sortir le train atterrissage, et ça défile à toute vitesse sous mes pieds, les asphodèles séchées tapent mes semelles, passera, passera pas... ça vole ! c'est impressionnant car on est à 35km/h en rase motte. L'aérologie étant calme, rien ne viendra perturber ce long, très long décollage.

C'est bien joli, mais Luchon est derrière moi, à une certaine distance! Alors il faut faire un gigantesque virage à 180° par dessus la crête de Couradilles, et prendre le cap de l'attéro... il est loiiiin ! Et c'est partie pour une longue glissade sans le moindre virage, tout au plus, faut il incurver la trajectoire pour éviter la zone d'approche du terrain d'aviation, et au bout d'un temps qui semble interminable (et c'est tant mieux) Atterrissage sur le terrain FFVL.

Photos de la sortie


  • Horaire : 3h30
  • Dénivelé : 1300 m
  • Temps de vol : 20 m
  • Plafond max : 1977 m

Identification

( ) bivouak.net

Social Media