Pic des Scies de St Anne par le col de la
Vaurze

Pic des Scies de St Anne par le col de la
Vaurze

  • Altitude départ : 1252
  • Altitude sommet : 2730
  • Dénivelé : 1500
  • Distance : ** km
  • Temps de montée : 3 h 50
  • Temps de descente : 2h30
  • Orientation : Toutes
  • Balisage : Jaune et blanc rouge à partir du replat 1885. Plus rien ensuite pour le pic.
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Monter dans le village jusqu'à un beau bassin, suivre à droite la rue descendante jusqu'à joindre avec un (PI) sur un mur. Se diriger vers le pont sur la Bonne (PI) notre Gr.54 balisé ici de jaune passe entre 2 tas de pierres le long d'une prairie. A la base d'un pierrier, suivre à gauche la trace bien visible qui revient au dessus par un large coude. Notre sentier progresse en rive droite du ruisseau de l'Echarenne, et en remonte sa combe. Il va joindre la cote 1607, à partir d'ici il dessine une multitude de lacets pour remonter la croupe parmi les rhododendrons et génipérus jusqu'à prendre pied sur un replat ou se blottit une cabane de berger (moraine). On entame alors une longue traversée vers le Sud, en suivant une ligne de cairn et de nombreux balisage. Après avoir traversé 2 ruisseaux et une combe avec un névé qui y persiste, on joindra le bas d'une arête herbeuse que l'on remonte en son centre jusqu'à son terme. Elle sera remplacée par un éboulis marneux, ou si dessine de nombreux lacets on joindra alors le col de la Vaurze.

Saisir une trace à main droite, (petit panneau en bois signalant la direction de colombeugne) par une traversée à niveau vers le Sud, elle gagnera une selle. Continuer par une traversée dans le vallon des Fournets en restant à niveau, la trace se perd, le terrain est raviné ici. On atteint une combe ou persiste un névé, passé sur sa rive droite et remontez une trace d'animaux. On se dirige vers un carré de verdure proche du point coté 2624, plus au Nord peut être. On prend pied sur la crête, la Tête de Clotonnet est toute proche. Suivez l'arête sur le fil au début, s'en écartée un peu, déchiquetée ici, on joindra le sommet.

Pour la descente:
Poursuivre l'arête vers le Nord, en restant sur son flanc Est. En peu de temps, on prendra pied sur une large arête qui s'oriente Est, on gagne un mamelon. Peu avant le mamelon, dévalez Sud Est le vallon raide qui se poursuit dans le lit même d'un ruisseau asséché jusqu'au névé persistant.

Retrouvez la trace vers la selle, et le col de la Vaurze.

Précautions

Attention, hors sentier pour gagner le pic des Scies de St Anne, vallon raide arête déchiquetée terrain peu stable. Choisir quand même un temps sûre et dégagé.


Commentaires difficultés

Aucune jusqu'au col de la Vaurze, sentier bien tracé et balisé. Bon d'accord un bon dénivelé tout de même. La difficulté, c'est plutôt le pic des Scies de St Anne, on perd la trace dans le vallon des Fournets bien raviné. Raide montée hors sentier, crête un peu déchiquetée. 4 heures, c'est le temps donné pour le col de la Vaurze sur un (PI) au village, chacun adoptera sa cadence, moi c'est le temps que j'ai mis en prenant des photos.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

De Grenoble, se rendre à Vizille et monter la Côte de Laffrey par la Rn.85. Passer la Mure, prenez la direction de Valbonnais par la D.26 et la D.526 et poursuivre jusqu'à Entraigues. Prenez à droite pour entrer dans la vallée de la Bonne, et prolonger dans cette vallée jusqu'à gagner Le Désert en Valjouffrey. Se garer avant le village sur un vaste parking aménagé.


Situation




Sortie du 19-07-2010

Valjouffrey

Parti ce matin pour faire une traversée de la brèche de l'Homme Mort, j'ai lu sur Ski Tour que cette course est praticable en ski, moi j'ai envie de tente l'été. D'après eux il faut remonté le Gr.54 jusqu'au point coté 1607 et descendre en contre bas pour traversé le torrent. Je m'aperçois une fois à cette côte, qu'il existe une trace en rive gauche de l'Echarenne, la bergère rencontré au départ m'avait bien informé. Je suis sensé descendre par là, pour passé sur l'autre versant, d'accord pour l'hiver mais pas en été, la pente est raide et garnie de rhododendron et génipérus, je repère la brèche et le cheminement pour la gagné, après quelques photos, je décide de monté au col de la Vaurze. Je continue sur ma lancé, puis je me souviens avoir lu sur un bouquin d'été cette fois que le pic des Scies de St Anne est accessible depuis le col. Au col, je regarde à main droite cette arête, elle doit me monté au sommet, je décide donc à ce moment de chercher un accès par l'Est, j'atteins par là le sommet. Au sommet, en regardant l'arête Nord vers le col, je vois cette arête et ce mamelon, une fois sur le mamelon j'entame maintenant la descente de la combe qui se termine longuement en une ravine étroite mais stable, je rejoins le névé persistant. Arrivé au col, je regarde en contre bas, un jeune couple est entrain de gravir les 100 derniers mètres. Ils portent sur leurs dos de gros sacs, elle, le devance, lui, peine, elle arrive au col peu essoufflée, quelques minutes après c'est à son tour. Je leurs parlent du pays, ils sont de l'Ile de France région Parisienne, je les prends en photos avec leur appareil, ils doivent descendre au refuge des Souffles pour leurs deuxième nuit, ils font une portion du Gr.54 sur 4 jours. Moi je dévale de mon coté et m'arrête sur le replat pour cassé la croute, il est 13h55. Je me fais dépasser par un jeune couple qui se rafraichissez dans un ruisseau, fini mon repas je plie bagages. J'arrive à rattraper le jeune couple arrêter au bord du chemin, elle, me demande si j'ai pas de la cordelette dans mon sac. Elle me montre sa chaussure, la semelle est décollée jusqu'au talon, je lui passe un lacet sorti de mon sac, 1,10m fera certainement l'affaire. Je lui demande si elle veut le deuxième, elle me certifie qu'un suffit, il me promettent de me rendre mon lacet une fois au parking. Je l'ai laisse et continue ma descente, 15h20 je suis au parking, 16h personne, je reprend la route.

belle journée, le temps est resté stable ma foi, belle ascension.
Croisé en tout 7 personnes dont 3 couples, et un solitaire le matin, aucune personne pour le sommet. Mais la brèche de l'Homme Mort m'attend, désireux de la faire en boucle plutôt, monté par l'Echarenne et descente par la combe Méanne, j'ai repérer l'arrivée sur la D.117 au point 1094, et le départ en suivant la trace qui s'engage sous les aulnes verts et qui se dirige sur la rive gauche de l'Echarenne. Mais, de la D.117 j'ai du mal à voir le cheminement dans la combe Méanne, en forêt au départ, je devine bien le haut, raide montée hors sentier bien sûre, il faudra revenir avec un temps stable.


Photos de la sortie


  • Horaire : 4h10
  • Dénivelé : 1500 m
  • Participants : en solitaire

Identification

( ) bivouak.net

Social Media