Grand Serre par la croix de Gouret depuis
Villard St Christophe

Grand Serre par la croix de Gouret depuis
Villard St Christophe

  • Altitude départ : 1130
  • Altitude sommet : 2141
  • Dénivelé : 1000
  • Temps de montée : 2h30
  • Temps de descente : 15 mn de vol
  • Orientation : Sud-Ouest
  • Balisage : Panneaux jaunes et marques jaunes
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire accès

Depuis la route goudronnée à 1140 m part à droite une piste qui va rejoindre le ruisseau du Merdaret (très joli et très frais malgré son nom). on pénètre par un sentier dans une belle forêt de feuillus d’abord, de conifères sombres et odorants ensuite. Le chemin monte tranquillement en lacets, coupe une piste à l'altitude 1330m (que l'on ne suivra pas). Les lacets recommencent jusqu'à sortir de la forêt sous la croix de Gouret, atteindre cette croix par la gauche. Si le vent de Sud est déjà fort sur la croupe, c'est un décollage de secours.

On rejoint alors une large piste qui vous fera passer au dessus à Cote Rotte (autre décollage sud) avant de partir dans une longue traversée vers le nord. On passe devant la cabane des Cloutons, une bergerie très active avec des chiens de berger et des Patous. Suivre encore la piste pour atteindre le col du Parché et prendre à gauche un vague sentier sur une très large croupe direction nord Ouest. la pente faibli peu à peu, un disgracieux et inutile remonte pente marque l'antécime que l'on dépassera pour atteindre le sommet juste avant la ravine au nord du sommet.

Variante sommitale : Il est aussi possible de couper directement dans les pentes douces au dessus de la bergerie.

Itinéraire vol

Déco : Facile vers le sud, il faut traverser le plateau sommital pour trouver une pente douce, très douce! Vaut mieux du vent de face. Vers l'ouest la pente est parfaite. Vol :RAS Attéro : de vastes champs à l'ouestde Villard Saint Christophe, ou mieux au nord du village.

Précautions

Itinéraire original par le Sud, et entièrement différent du départ de [url=http://www.bivouak.net/topos/course-id_course-2832-id_sport-16.html]Cholonge[/url], de la [url=http://www.bivouak.net/topos/course-id_course-2420-id_sport-2.html]traversée[/url] ou de [url=http://www.bivouak.net/topos/course-id_course-1124-id_sport-2.html]l’arête est[/url]. Il est possible de bifurquer au col du Parché pour rejoindre le [url=http://www.bivouak.net/topos/course-id_course-2808-id_sport-16.html]Pérollier[/url]


Commentaires difficultés

Une petite [url=http://vimeo.com/51424759]Vidéo[/url] de ce vol depuis le Grand Serre.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Grenoble > Vizille > montée de Laffrey > La Croix des Théneaux > Villard Saint Christophe > petite route goudronnée vers le nord-est en cul de sac vers les Gondrands > arret sous les arbres à 1130 m


Parcours


  • Nb points : 748
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 17.283
  • Dénivelé - : 1349
  • Dénivelé + : 1273
  • Taille fichier : 32 kB
  • Téléchargement


Sortie du 15-06-2013

La Mure au loin dans la brume matinale

La montagne aux alouettes

Ce matin, il ne s'agit pas de monter trop haut, il parait qu'il y a du vent au dessus de 2000m. Je change d'objectif au dernier moment, pas envie de faire des kilomètres pour un vol aléatoire. Météo.parapente annonce une poche de sérénité au sud de Grenoble, allons voir.

Les lacs de Laffrey offrent au regard une surface lisse comme un miroir tandis que La Mure a du mal à s'extirper des brumes matinales. C'est étrangement calme et cette tranquillité n'est pas pour me déplaire. La marche débute en sous bois, le silence enveloppe mes pas, rien ne bouge. Plus haut un chevreuil éructe tout près de moi, peut être pour me signifier que seule ma présence ici n'est pas naturelle, comme si tous les éléments qui nous entourent étaient siens, il me laisse passer certes mais c'est juste une tolérance. J'en prends bonne note et poursuis la promenade. La sortie de la forêt est toujours un moment agréable, le ciel est pur, l'horizon lointain se découpe avec acuité. Les lacs sombres sont toujours immobiles, le chant des alouettes commence à se faire entendre.

Au fur et à mesure de l'ascension, la mélodie apparait de plus en plus entêtante, pourtant j'ai beau écarquiller les yeux, impossible de localiser les oiseaux dans l'azur. Les gazouillis perdureront jusqu'au sommet. Ce n'est pas le vent qui va disperser les notes aujourd'hui, il n'y en a pas, toute au plus une petite brise descendante pas méchante. Les premiers nuages très haut dérivent rapidement, ils viennent de l'ouest. Compte tenu de la proximité du sommet, le vent fort n'est pas a craindre, il doit être confiné dans les hautes couches. Ici règne une douceur incommensurable, la température est idéale, la lumière quasiment céleste, et le gazon encore ras tient plus du jardin d’éden que de la steppe immense et glacée.

Il est encore tôt, Grenoble au loin sort de sa léthargie dans une brume tenace au sol. Le Mont Aiguille, juste en face, brille dans la lumière du matin, bref profiter de la vie dans ces moments là est une priorité. Alors je m'installe au sommet et contemple le monde, quoi en particulier ? Tout. Ici un nuage qui s'accroche à un haut sommet, tout en bas une petite voiture qui semble miniature, elle roule vers une destination inconnue, vers son destin peut-être. A mes pieds se déroule le ravin de la face nord, Ce couloir fut une légende du temps où les topos de ski n'existaient pas. Un trésor que nous croyions notre, jusqu'à ce que Saint Shasha le démystifie d'une misérable note. Plus loin un village est blotti dans la verdure, havre de paix dans une nature triomphante.

Mais il est temps de descendre. Compte tenu des conditions idéales, deux options s'offrent à moi, décoller en Est, face à la lumière et contourner le sommet par le nord, ou alors en ouest, face à l'immense plaine matheysine d'où provient une petite brise météo délicieuse.... Va pour l'ouest avec la secrète idée d'enrouler sur la Croix de Gouret. La préparation est facile sur ce terrain parfait, sans exposition, sur une herbe douce comme du molleton.

Hors de tout souci, il suffit d'avancer vers la pente, la petite brise fait le reste. Peu à peu le sol s'écarte, l'air est calme, sans transition ce n'est plus de la marche, c'est du vol... La voile glisse doucement dans le ciel, au milieu des alouettes sans doute, leur chant s'est tu, reste seulement le sifflement léger des suspentes et l'air qui s'engouffre partout. Ce n'est pourtant pas mon premier vol, cependant je suis émerveillé comme au premier jour. Je m'en rappelle de ce vol, avec un parachute en guise de voile... Ce dont je me souviens le plus, c'est la joie presque enfantine de pouvoir voler, c'est pas compliquer j'ai rigolé durant tout le vol. Bon maintenant il n'y à plus l'effet de surprise, j'ai arrêté de rire, quoi qu'il en soit l'émerveillement reste intact, alors j´en profite. En passant sur la croix, le petit thermique est déjà là, quelques petits tours et direction les lacs dont la surface est à peine irisée par une douce brise chaude. Au loin sur l'Obiou, les nuages prennent une tournure moins engageante, ils se massent en une noire nuée annonciatrice d'un orage. Le vol se termine à coté d'un petit vieux qui fait sa promenade sur le bord de la route, je le salue en même temps que la voile se pose à ses pieds.

Voilà une parenthèse matinale qui redonne du sens à la vie, des vols aussi sereins sont rares, puissent t'ils être encore nombreux!

Photos de la sortie

Commentaires

anonynmous
17-06-2013 13:26:50

Encore un point pour Météo.parapente, hier matin, il indiquait effectivement un temps très calme à 1000m vers Voiron! et beaucoup de vent ailleurs.... A plus

anonynmous
17-06-2013 09:22:26

salut, Bien vu, météo parapente fonctionne très bien en effet... Hier finalement, c'était pas si mal, nous avons volé au grand ratz l'après midi, le sud n'est finalement jamais vraiment rentré dans les basses couches. On a volé tôt, on aurait pu voler plus tard ! a bientôt fait signe un de ces jours !


anonynmous
17-06-2013 09:19:55

Bonjour, C'est grâce à Meteo.parapente (et aussi à la chance). Je n'ai pas retenté le coup dimanche.... Bons vols


kaiser38
15-06-2013 19:42:30

Bravo Michel pour cette idée Perso nous avons buté au Charmant Som, déjà trop de sud pour que le vol soit confortable ! à bientôt



  • Horaire : 2h30
  • Dénivelé : 1000 m
  • Temps de vol : 20 m
  • Plafond max : 2150 m
  • Participants : et des chevreuils en pagaille

Autres sorties

Date Titre Auteur
16-10-2012

Sortie d'après midi pour profiter du dernier créneau avant...? Toujo...

>tof
08-05-2012

La montagne change ... Au vu de la météo, un itinéraire proche de l...

7-laux
01-05-2012

Du vent tempétueux de ces derniers jours, il ne reste plus rien, si l...

16 Michel Pila
08-07-2010

Las de me crever la paillasse à remonter l'infernal coteau au dessus...

7 Michel Pila

Identification

( ) bivouak.net

Social Media