Echine de Praouat par la vallée du Ferrand


Echine de Praouat par la vallée du Ferrand

  • Altitude départ : 1617
  • Altitude sommet : 2443
  • Dénivelé : 900
  • Distance : ** km
  • Temps de montée : 3 h
  • Temps de descente : 3 h
  • Orientation : Sud
  • Balisage : Jaune et marques de peinture blanche et verte jusqu'au Fond du Ferrand. A vue ensuite.
  • Itinéraire :
    • possible avec des enfants
    • en boucle

Itinéraire

Suivre les indications de mon topo n° 4034 jusqu'au Fond du Ferrand.

Une fois au Fond du Ferrand, à l'alt. 2440, gagner vers l'Est la crête herbeuse toute proche et joindre le point 2443. Descendre Sud-Sud-Ouest à vue pour joindre le col sans nom coté 2369, remonter dans la même direction la bosse toujours herbeuse du Serre du Chargeoir coté 2411. La crête est plutôt un large plateau herbeux, du moins pour le moment. A partir d'ici, la pente descend doucement pour joindre le Rognon (2355), continuer sur cette crête qui se resserre un peu, on arrive au Béroux (2195). L'arête devient plus effilée, la pente versant Ferrand est raide, versant Valette moins pentu. Prolonger jusqu'à l'extrémité et rejoindre une vieille croix. Descendre le versant Ouest, raide, en pente herbeuse, et tirer à droite pour gagner à vue le Pontanet.

Précautions

Une fois arrivé à la croix, descendre ce versant Ouest impérativement par temps sec.


Commentaires difficultés

R2 jusqu'au Fond du Ferrand, R2 pour l'échine de Praouat jusqu'au Béroux coté 2195, R3 pour la descente versant Ouest sur le Pontanet.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Suivre les indications de mon topo n°4034 : Crête des Sauvages par la vallée du Ferrand


Situation




Sortie du 13-10-2009

Point(2443).

Lors de ma dernière sortie dans ce secteur, j'avais remarqué cette échine, je décide donc d'y revenir.

Manu étant pris pour des raisons personnelles, c'est seul que je reviens pour cette sortie.

2° degrés à Bourg d'Oisans, là haut c'est plus haut il doit cailler. Ben non 4° degrés au hameau le Perron, mais un vent de Nord assez violent me gifle d'entrée. L'avantage, c'est qu'il n'y a aucun nuage, c'est donc avec le vent de Nord en pleine poire que je remonte jusqu'au Fond du Ferrand. Une fois à l'aplomb du point(2443), je remonte la pente très douce jusqu'au dôme. Joli vue sur le Mont-Blanc, la Meije, les aiguilles d'Arves, à non la tête de Chat ne laisse apparaître que ses oreilles, à l'Ouest c'est le pic Bayle et ses glaciers au pied duquel se blottit le lac des Quirlies pas visible d'ici. Je descends au col sans nom, avec en ligne de mire la roche de la Muzelle, remonte 2411 et me pose face à la Meije, je contemple ses glaciers. Très venté, il faut que je cherche un abri pour casser la croute, je prolonge sur cette échine et trouve sur la crête un gros rocher qui me permet de m'abriter, en plus c'est le seul existant ici, comment est il venu. Plus bas, dans la vallée du Ferrand, je domine la bifurcation vers le Clos Chevaleret. Je poursuit jusqu'au Béroux, à partir d'ici, c'est une arête effilée jusqu'à la croix vers 2000m. Je descends son versant Ouest, un ancien chemin consolidé, accompagné de marques de peinture vertes, mais à moitié emporté s'en va vers le Nord. Je le suis un instant, il traverse une zone herbeuse et je perds la trace, je suis au dessus de la bifurcation dominée toute à l'heure. Je remonte, et descends la pente raide même très raide par endroit, puis je fini par dominer le Pontanet que je gagne à vue.

Belle journée ensoleillée, mais très ventée, belle vue sur de beaux sommets environnants. Finalement j'aurais pu enchainer ces sorties, à savoir le lac des Quirlies rejoindre la crête des Sauvages, et continuer par l'échine de Praouat.

En tout cas c'est un beau secteur, croisé personne dans cette immensité, juste deux vautours fauves qui décolleront de l'échine.

Photos de la sortie


  • Horaire : 3 h
  • Dénivelé : 900 m

Identification

( ) bivouak.net

Social Media