Piquet de Nantes par le versant Sud-Est,
depuis Valette

Piquet de Nantes par le versant Sud-Est,
depuis Valette

  • Altitude départ : 950
  • Altitude sommet : 2214
  • Dénivelé : 1300
  • Temps de montée : 3h15
  • Temps de descente : 15 mn de vol
  • Orientation : Sud-Est
  • Balisage : Jaune et bien fait
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire accès

Laisser la voiture au parking en épi devant la mairie de Valette. Le chemin démarre en face de ce parking (dans la direction opposée à la carte. Au bout de 20 mètres il tourne pour s'aligner plein sud sur 200m avant de partir à droite pour un bon moment vers le nord. Le balisage jaune est bien fait.

On arrive ainsi à l'entrée du Poyet (1300m), face à une petite chapelle toute mignonnette. Suivre la route goudronnée sur 400m à gauche vers le sud. Juste après une grande combe où devrait démarrer le chemin de la carte (en fait il est 50 m plus loin), on attaque la montagne par une série de lacets impressionnante, mais la variété de sous-bois et de prairies enlève toute monotonie au geste.

Passer à 1590m à la cabane ONF, suivre le sentier toujours très bien tracé et entretenu. Jusqu'à la crête à 2000m tout rond : La Fontaine de Bigasset. Résistez à l'envie de déplier l'aile, au sommet c'est encore mieux. Suivre l'arête hélas moins bien tracée que le reste du parcours, mais il ne reste que 214 m de dénivelé. On abouti ainsi au sommet par un court replat jusqu'à la croix.

Itinéraire vol

Déco : en Sud sur l'antécime sud attention une plantation anti érosion a été placée sur le décollage sud-est : c'est barré par des poteaux. Heureusement, il reste de la place, attention aux thermiques du matin vite puissants. En Ouest facile, idem en nord (mais attention on est sous le vent du [url=http://www.bivouak.net/topos/course-id_course-2208-id_sport-16.html]Tabor[/url]) Vol RAS Attéro : un grand [url=http://www.geoportail.fr/visu2D.do?cg=djoxLjEqYzptZXRyb3BvbGUqY3Y6MS4wKnZ2OjEuMSp4eTo1Ljg1MjQyMTIwMDYxNzY5OHw0NC45MzM0NTg2ODk0MTM4OCpzOjUqcHY6MS4wKnA6ZGVjb3V2ZXJ0ZSpsOlBob3RvfDF8MTAwfDA%3D]champ allongé[/url] 600m au sud de Valette et dans l'axe de la vallée. ATTENTION une ligne électrique coupe le haut du champ en diagonale, rendant l'approche délicate.... Attention aux brises thermiques (le champ est à flanc de coteau, et exposé au vent de vallée, fort l'après-midi).

Précautions

Atterro dans une vallée sujette aux brises thermiques et sans trop de terrains plats à proximité du parking.


Commentaires difficultés

Balade pour les adorateurs du soleil levant... et le soleil le leur rendra bien. Deux autres façons plus simples d'aborder le Piquet de Nantes pour les lèves tard (car exposées Ouest): - Marche plus courte depuis [url=http://www.bivouak.net/topos/course-id_course-2856-id_sport-16.html]Saint Honoré[/url] - Ou depuis [url=http://www.bivouak.net/topos/course-id_course-3772-id_sport-16.html]le Col de Malissol[/url]
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Grenoble > Direction La Mure > au rond point avant le supermarché de La Mure à droite > Nantes en Rattier > Col de malissol > Mairie de Valette.


Hébergement(s) associé

Parcours


  • Nb points : 5
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 7.56
  • Dénivelé - : 1300
  • Dénivelé + : 0
  • Taille fichier : 13 kB
  • Description : Chemin très bien tracé et balisé de jaune.
  • Téléchargement


Sortie du 24-09-2009

Amnagement anti-parapentiste

Le Piquet de Nantes par le coté Est , je ne connaissais pas. Si l'on excepte le départ, le chemin est carrément évident tout du long, et surtout super entretenu et bien roulant, ça monte tout seul ! Peu après le départ je procède à un sauvetage, un petit rouge-queue s'est accroché une aile dans une ronce, bizarrement il lui est impossible de s'échapper, à la merci du premier matou venu. Après l'avoir attrapé délicatement et détaché de son piège, il s'envole prestement sans remerciement. Si l'on s'en réfère à la littérature romantique,ce geste devrait me garantir d'une sortie sous la haute protection d'un saint quelconque. La montée se fait donc insouciante.

A la fontaine de Bigasset, une belle brise de pente vient me caresser le dos, elle vient de l'Est bien entendu. Comme il est encore tôt et que la mer de nuage finit de se fragmenter, direction sans plus attendre vers le sommet. Le dernier raidillon est un peu dur à avaler mais bon, il n'est pas très long. Le sommet est vaste, mais pourquoi ont ils planté tous ces poteaux dans le haut de la face sud-Est ? C'est pas gentil pour le parapentiste. Mais enfin il reste de la place.

A coté de la croix devisent trois chasseurs, ils doivent se raconter leurs exploits passés car ils ne font guère attention à moi et à mon remue ménage. Pour une raison fallacieuse (décoller au plus haut), je commence à étaler la voile au sommet. Il est totalement plat ce qui permet une préparation tranquille, la voile ainsi dépliée restant immobile. Seulement ce n'est pas exactement au vent, aussi suis-je un peu dubitatif sur la pertinence de l'emplacement.... Ce qui devait arriver arriva, la voile se gonfle bien, mais ne me prend pas en charge. Du coup, je fais trois pas dans la pente avant d'abandonner la course, pas envie de faire un roulé-boulé dans les cailloux.

Étrangement mon échec semble subitement intéresser les trois chasseurs, l'odeur de la viande fraiche sans doute. Ils viennent m'observer, goguenards. Comme le ridicule ne tue pas, je prends la voile sous le bras et pars en direction du sommet sud, nettement mieux orienté au thermique de 11h. Après une petite séance de gonflage face à la voile un peu laborieuse, j'installe grossièrement le parapente et décolle avec maestria, toujours face voile. Je n'ai pas fini de me retourner que le puissant thermique me propulse dans l'espace Ouf !!!! Je passe plusieurs fois devant les chasseurs mais ne leur suscite plus du tout le moindre intérêt. Ah si j'avais des plumes, je suis sur qu'ils entreraient dans une phase autrement plus active. Je les laisse à leur passion et pique droit vers l'attéro.

La suite du vol est calme, une drôle de brume traine encore dans la vallée. La voile s'y enfonce mollement. Un autre attéro se montre bien plus confortable que celui www.geoportail.fr/visu2D.do?cg=djoxLjEqYzptZXRyb3BvbGUqY3Y6MS4wKnZ2OjEuMSp4eTo1Ljg2Mzk5NjcxMTk1MDEzNTV8NDQuOTQ0MzE5MzIwNjgzMDIqczo0KnB2OjEuMCpwOmRlY291dmVydGUqbDpQaG90b3wxfDEwMHww sur Géoportail. En s'approchant, force est de constater la présence d'une ligne électrique... Dans ce genre d'attéro sauvage, il vaut mieux voir la ligne à l'avance plutôt qu'au dernier moment dans l'ultime virage avant le posé !

Et voilà. En tout cas, ce sommet doit thermiquer toute l'année à la façon de se faire catapulter au décollage, aujourd'hui malgré les conditions stables et anticycloniques (aux premières heures de la journée).

Photos de la sortie


  • Horaire : 3h15
  • Dénivelé : 1300 m
  • Temps de vol : 20 m
  • Plafond max : 2300 m

© 2017 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net

Social Media