Rocher Blanc par les Sept Laux

Rocher Blanc par les Sept Laux

  • Altitude départ : 1087
  • Altitude sommet : 2928
  • Dénivelé : 1841
  • Temps de montée : 3 + 3 heures
  • Temps de descente : 4 heures
  • Orientation : Toutes
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Monter au refuge des Sept Laux (2135 m) par le chemin classique (1000 m , 3 heures)
Du refuge, passer les 2 barrages du lac Cottepens, prendre la direction du col des sept Laux; passer la passerelle qui sépare le lac de la Motte du Cottepens; peu après, quitter ce chemin pour prendre sur la gauche une sente qui rejoint le lac Blanc (2256 m) que l'on contourne par la gauche.
Il n'y a plus qu'à remonter le vallon: pierriers puis névés et "glacier" de l'Amiante qui n'atteind plus le col depuis bien des années. Les dernières dizaines de mètres se font dans un pierrier instable nécessitant beaucoup de prudence (2 heures - 2 heures 30). Au col la vue récompense les efforts fournis pour franchir cette dernière partie austère.
Du col, redescendre 20 ou 30 mètres versant eau d'Olle, pour contourner l'arête par un névé peu pentu et atteindre le sommet par un ébouli qui peut être recouvert de neige en tout début de saison. (1 heure)
(On peut aussi prendre le fil de l'arête nécessitant quelques pas d'escalade facile, permettant de rejoindre direcement l'ébouli final)

Commentaires difficultés

La dernière pente accèdant au col de l'Amiante est instable et exposée au chutes de pierres.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Allevard ==> Fond de France


Situation




Sortie du 19-07-2015

Les sommets matres des lieux

Sortie du 5-6 juillet 2015, pour essayer d'échapper à la canicule...
La montée au refuge est étouffante; un quinzaine de randonneurs y passe la nuit: ambiance familiale. L'accueil est sympathique et la table sans reproche.
Je serai le seul au Rocher Blanc le lendemain. Je trouve quand même de la neige de névé bien transformée qui me permet de sortir les crampons pour le dernier ressaut sous le col de l'amiante, mais deux silhouettes m'on précédé en passant par la rocaille croulante sur la gauche du névé. De jeunes jambes que je retrouve à la descente et qui voudraient enchaîner le col d'Arguille sans crampons ni piolet ni casque... je leur déconseille.
Côte Combe Madame les 450 premiers mètres sont encore en neige presque continue ce 6 juillet; dessert et boisson fraîche au sympathique refuge de la Combe Madame, avant de replonger dans la fournaise.
Je suis ruisselant et mes pieds fument lorsque j'arrive au Fond de France mais bien content de cette première sortie de l'été.

Photos de la sortie


  • Horaire : 3 + 3 heures
  • Dénivelé : 1841 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
13-07-2009

Toujours le même plairsir sur ce grand classique où je fête mon 57...

4 MUKTINATH
14-06-2009

Très belle rando. Super panorama au sommet. A conseiller....

alexlio

Identification

( ) bivouak.net

Social Media