Les Aiguilles et la montagne des Gravières
depuis Rémuzat

Les Aiguilles et la montagne des Gravières
depuis Rémuzat

  • Altitude départ : 480
  • Altitude sommet : 1362
  • Dénivelé : 1000
  • Distance : 18km km
  • Temps de montée : 2h15
  • Temps de descente : 3h30
  • Orientation : Toutes
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Itinéraire n°13 de la Drôme provençale par Edisud

Sur la place de Rémuzat, suivre les panneaux et le balisage 89 et jaune et les panneaux "Aiguilles"
On monte au col de l'Enclus, puis vers la falaise et direct dans la falaise (câbles)
Suivre la crête jusqu'au pas de la Pousterle où on descend sur la bergerie de Staton.Poursuivre à droite longuement sur piste, puis de jolis sentiers pour terminer (89, jaune, "Rémuzat")

Précisions début rando:
Sur la place de Rémuzat prendre la ruelle qui passe devant le gîte d'étape, continuer, prendre la route qui monte et se transforme en piste. La suivre et avant de descendre au bout vers un lotissement prendre un chemin qui monte à droite. Puis bien guetter à gauche le départ du petit sentier balisé....puis c'est balisé....

On peut à la descente accrocher le petit sommet de Montrond. A la descente, à la bifurc Monrond Rémuzat suivre Montrond. Au carrefour suivant prendre à droite puis rapidement le petit sentier balisé à gauche jusqu'au sommet. Ca rajoute 250m de dén. A la descente on peut zapper la piste par un petit bout de sentier (cairn) qui rejoint plus rapidement le sentier de descente sur Rémuzat.

Commentaires difficultés

Le R2 du passage dans les rochers peut être ramené à R1 car équipé d'un cable
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Rémuzat atteint par Serres ou par Nyons


Situation




Sortie du 31-03-2015

dpart....

1ère séance de camping de l'année parfaitement réussie, je suis enchantée!! En bonus, une bonne cure de sommeil dans le confort douillet de ma petite 207...couchée à l'heure d'été et réveillée à l'heure d'hiver!! une heure de plus par nuit!! Va falloir mettre un réveil pour le boulot demain!!!

Je démarre sous un ciel bien bleu et dans une grande douceur. Le vent que j'entends mugir au dessus est peu gênant en début de montée. Comme ces 2 derniers jours les hépatiques et crocus fleurissent les bords de sentier, et les chenilles processionnaires sont omniprésentes en longues files. Il faut regarder où on met les pieds...

J'arrive au passage où le ruisseau a élu domicile sur le sentier..c'est toujours un peu galère pour passer et ça prend du temps. La roche du sentier lissée et hyper glissante est aussi traître que du verglas. Je monte précautionneusement en essayant de ne pas remplir mes tiges basses d'eau glaciale....
....et avant de m'être rendue compte que je glisse je suis à plat ventre dans le ruisseau et dévale en 1s ce que j'ai mis du temps à monter....Aïe, aïe, aïe...bobo!!! d'abord l'impression d'avoir mal partout et d'être cassée, il s'avère que c'est surtout la cuisse gauche qui a bien trinqué. Le trou au genou, je ne le verrai qu'au pique-nique...à la couleur du pantalon qui a épongé le sang!!!

Que faire??? redescendre??? je tente la marche...ça fonctionne quoique douloureusement... Bon, je tente de continuer! Et il faut remonter tout le ruisseau!!! Pffff...

Sous la falaise il reste encore quelques névés...que je franchis prudemment (une gamelle ça suffira pour aujourd'hui!). La partie câblée est heureusement déneigée. Je maintiens fermement le câble n'ayant aucune confiance dans ma jambe douloureuse.

Mais voilà que le vent se fait sentir. Au dernier tronçon de câble, je me demande même si c'est franchissable...je m'attends au pire au dessus... Vu que c'est ça ou tout redescendre..câbles névés, ruisseau-toboggan..je décide de forcer le passage...pffffou, terrible! Impossible de gérer le sommet, je passe au ras du sol et descends tout de suite sous le niveau du vent ingérable. Heureusement le sentier qui descend sous le sommet est rapidement hors du vent de folie, et la marche redevient gérable.

Parcours de crête un peu venté(!), mais ça se fait! C'est fort heureusement assez souvent à l'abri relatif des buissons de buis.
J'ai voulu manger au col avant la descente, mais j'ai renoncé et ai mangé un peu plus bas, où les rafales étaient moins sensibles.

Puis je reprends la descente qui emprunte le très joli sentier Emile.
Au carrefour de Montrond, allez je remonte pour accrocher ce petit sommet! J'ai mal à une jambe mais à part ça tout va bien, j'ai encore l'énergie pour regrimper!
Ensuite, eh bien il faut finir la descente, et là ça sera beaucoup plus douloureux...A l'arrivée à Rémuzat, je boite carrément, la conduite va être dure...

Pour le moment malgré l'heure déjà très avancée, et toute la route du retour à faire, je profite encore de la douceur de la Drôme provençale sur la place de Rémuzat. Tartinage d'Arnica sur la cuisse et dégustation de la thermos de thé que j'ai eu la bonne idée de préparer ce matin... Il faudra que je me face un peu violence pour m'arracher et prendre la route!

Photos de la sortie


  • Horaire : 2h15
  • Dénivelé : 1000 m
  • Participants : Encore et toujours personne...3 jours sans voir personne, c'est pas le papotage qui m' retardé!!

Autres sorties

Date Titre Auteur
05-05-2014

Connexion wifi devant la porte du gardien du camping qui m’a gentime...

8 Véronique
25-05-2012

Le ciel s'est dégagé pendant la nuit et il refait beau et très chau...

16 Véronique
01-05-2009

Ce matin seulement 3° au camping de Rémuzat..un peu frais pour le p'...

6 Véronique

Identification

( ) bivouak.net

Social Media