Col de Morétan versant ouest.

Col de Morétan versant ouest.

  • Altitude départ : 1080
  • Altitude sommet : 2503
  • Dénivelé : 1400
  • Temps de montée : 4h45
  • Orientation : Nord-Ouest
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

De Gleyzin, la Bourgeat Noire (Parking), suivre le large chemin du refuge de l'Oule dans des zones plus ou moins boisées, on rejoint ainsi la base du couloir W du Pertuis vers 1550m. De là, une traversée délicate dans des pentes W soutenues conduit à un replat sous le refuge vers 1700m. Une dernière pente en S3 mène au refuge de l'Oule (1836m). Toute cette partie est très avalancheuse, surveiller les conditions.

Du refuge, on contourne de grandes barres rocheuses par la droite par des pentes N en S3. Puis par une grande traversée ascendante au-dessus des barres (exposé), on rejoint un vaste replat vers 2150m. Au replat on distingue facilement la combe finale SW du Col de Morétan, que l'on remonte au plus facile, jusqu'au col.

Descente :
- idem
- ou mieux directement à partir de 2300m par des pentes W-NW très soutenues en S3 sur 400m (S4 dans les 50 à 100m supérieurs) sur le refuge de l'Oule. De là, on rejoint l'itinéraire de montée.
A lire
  • Toponeige Belledonne par V. Shahshahani. Référence : Topo C32 page 158. proposé par Luc

Précautions

Au dessus du refuge, on est au dessus de barres jusqu'à 2150m 1 passage assez avalancheux en dessous


Commentaires difficultés


0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

De Grenoble, direction Chambery puis tourner vers Allevard, puis dir. Fond de France. A Pinsot, tourner à gauche vers Gleyzin


Situation




Sortie du 20-02-2009

Lacs Mortan

Je n'ai jamais mis les pieds au Gleysin, que ça soit en été ou en hiver, ces contrées ou vivent encore les traçosaures m'ont toujours parues reculées et peu hospitalières.

Je profite donc d'un RTT-Congé de février pour aller découvrir le secteur sans contrainte d'horaire, le but étant le col de la porte d'église ou éventuellement si les jambes le permettent le col de comberousse qui doit permettre de jetter un coup d'oeil sur la Savoie.

La route du Gleysin est "souvent verglacée" (c'est le topo qui le dit). Celà dit je prends maintenant ce type de route avec une certaine philosophie assez proche de celle du ski : si ça glisse je laisse glisser. Enfin le matin la question était surtout de savoir si ça monterait... la réponse est oui, plutôt bien et sans équipements.

Au départ une dizaine de voitures (il doit être 9h00) mais je ne trouve pas la twingo jaune de Loïc (faudra m'expliquer la ruse).
Comme je ne connais pas le coin je fais le mouton de base et je suis les traces. Grand faux plat dans la forêt, quelques traversées de ruisseaux histoire de s'amuser, puis on arrive à un secteur de vernes qui grimpe raide sur un cône d'avalanche (laquelle est descendue il y a déjà longtemps). Traversée ensuite pour rejoindre un replat d'ou on aperçoit le refuge. Montée par la pente à droite, je me demande d'ailleurs si l'itinéraire normal n'est pas la gorge à gauche...

Le refuge (visité à la descente) est sympathique, il y avait encore l'odeur du feu en passant le matin. C'est spacieux, bien équipé, rien à dire !

Ensuite deux possibilités, soit prendre le tracé comme sur l'IGN qui monte à droit du cirque derrière le refuge, soit prendre à gauche la grande pente. Comme je suis dans le moutonnage et qu'il y a un peu de monde j'hésite mais je file à gauche ou ça a l'air mieux tracé.

Dans la dernière traversée avant le replat 2150, le téléphone sonne, j'ai pas envie de m'attarder dans la pente donc je laisse sonner et j'écoute sur le replat. C'est Loïc qui me parle chinois (j'écoute 2 fois !). "je suis au charmet, je descends par le couloir nord, je remonte au col des 3 fontaines et je descends par le pertuis, tu peux monter vers le col de morétan et on se rejoind au lac".
Bon... là, vu que je sais à peine ou je suis, la sortie de la carte s'impose !!! Je retiens juste qu'il faut que j'aille vers le col de morétan pour redescendre sur le lac du même nom. Seulement je vois bien que ça rajoute un peu (trop) de dénivelée. J'essaie de rappeler mais boîte vocale. Conclusion (je zappe totalement le pertuis bidule), je me dis que je vais aller au col, descendre un peu côté nord et que Loïc me rejoindra à mi-pente. C'est tracé en direction de comberousse j'étais parti pour y aller...

Bifurcation pour le col de Morétan. Bon là c'est gentil mais c'est plus tracé. Enfin il reste de temps à autre une vieille trace qui vaut plus rien. Et puis je me dis zut, c'est au soleil la neige va être croûtée (si je visais le col de la porte d'église c'était pas pour des prunes).

Ca chauffe fort dans la combe. Au passage je sens la neige comme un peu variable et croûtée et je commence à maudire le Loïc ! (Comberousse me tentait tellement...).

J'arrive enfin au col. Personne ne m'a suivi, les quelques groupes se sont éclatés sur les autres parcours. Faut dire, quelle idée d'aller au col de morétan !!

Je scrute en direction de ce que je pense être le col des 3 fontaines (enfin les pentes dessous) mais je ne vois pas de traces de descente. Je fais une petite pause, je dépeaute et je bascule en versant nord pour voir (et pour tâter de la bonne neige avant de redescendre côté sud...). Je m'arrête vers 2300 quand la pente commence à plonger et je me dis que les lacs c'est encore vraiment loin !!! Connaissant mes capacités je m'arête là. Beau paysage, je vois un col tracé et puis je resonge à l'histoire du pertuis... je ressors la carte et je me rends compte que j'avais aucune chance de croiser l'animal au col de morétan !!!
Remontée (après le traçage du versant sud, celui du versant nord) et descente par l'itinéraire de montée.

Comme je ne connais pas bien le secteur je reste prudent et je n'exploite pas au maximum ses capacités. La descente du col jusqu'au replat est finalement très bonne et mes craintes de la montée sont vite envolées. En dessous du replat jusqu'au refuge très bon aussi. Je me retrouve à descendre le cône d'avalanche et j'ai peur de me faire secouer mais ça se skie très bien, forêt agréable (mais j'ai plus de jambes). La neige devient un peu humide vers le parking.

Résumé : 20 à 30cm de poudreuse très agréable tout le long. La découverte d'un coin avec beaucoup de possibilités : ma meilleure sortie cette année.

Et 1600m de dénivelée mon record absolu même si j'étais vraiment naze en bas !!

Photos par là : http://montagne.a.vaches.free.fr/Rando/Belledonne/gleyzin/gleyzin.html

Photos de la sortie


  • Horaire : 4h45
  • Dénivelé : 1400 m
  • Altitude chaussage : 1080 m
  • Altitude déchaussage : 1080 m
  • Risque avalanche : 3/5
  • Participants : Loïc quelque part dans les parages....!

Autres sorties

Date Titre Auteur
28-01-2007

ENORME !!!!!!!! La descente du col jusqu'au refuge : on a cherché ou...

papaseb
06-01-2007

Belle collective avec Michel l'expérimenté, Seb le rando_pisteur de...

1 Loïc GAUDRY
27-12-2005

c'était trop bien hier, alors nous y sommes retournés, cette fois ci...

Anny
16-01-2005

Montée fraîche sur neige gelée jusqu'au soleil où c'est un vrai r...

1 sylv'
19-01-2003

Belle sortie. Montée quasiment tout à skis mais portage à la desc...

DavidL

Identification

( ) bivouak.net

Social Media