Dent de Crolles par le Manival

Dent de Crolles par le Manival

  • Altitude départ : 500
  • Altitude sommet : 2062
  • Dénivelé : 1600
  • Temps de montée : 3h45
  • Temps de descente : 3h15
  • Orientation : Ouest
  • Balisage : jaune ou rouge et jaune
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Sentier très bien tracé tout du long. Dans le Manival, il y a plusieurs chemins possibles, mais tous finissent par vous mener à la cabane Forestière où il faut alors prendre à droite et attaquer par des lacets cools la montée au col du Baure. La portion col du Baure - col du coq est un peu plus raide. Il y a juste avant d'arriver au col du coq une petite redescente d'environ 50 m de dénivelé. C'est pour cela qu'on arrive au final à 1600 m de dénivelé.

Précautions

RAS


Commentaires difficultés

Aucune
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

parking de la Fontaine Bonnet sur la route du plateau des petites roches, au-dessus de St Nazaire-les-eymes


Situation




Sortie du 09-11-2008

Longue mais jolie balade sur un sentier bien tracé. Petite redescente (50 m de dénivelé) à la montée avant d'arrivée au col du coq.

Commentaires

anonynmous
01-12-2008 10:17:17

Ben, ils ont pas filmé le passage du cable :P A skis c'est mieux, il n'y a plus de rocher, plus de câble ! C'est top ! :P :P :P

Papangue
30-11-2008 23:13:56

K-lys
il me semble que les câbles ont été refait dernièrement...
Les cables aident-ils dans ce cas ? http://www.zapiks.fr/Dent-de-Crolles-en-VTT.html


Olivier C.
16-11-2008 23:13:02

Cette photo illustre bien mon idée de cotation à 2 entrées: un itinéraire apparemment peu difficile mais expo et gazeux. Par contre, la présence de câbles sécurise ce passage et nuancera la cotation. Un autre exemple d'équipement:


Jean-Michel Pouy
16-11-2008 20:18:01

Pour revenir sur les passages clés de certaines randos, Goupil donne ici un bon exemple en joignant à l'itinéraire décrit ce genre de photo (même si la visi est relativement faible dans ce cas précis), cela donne quand même une idée :


K-lys
15-11-2008 19:51:25

Va falloir monter avec une chambre ou des obkos à décentrement!


Jean-Michel Pouy
15-11-2008 12:30:17

C'est le problème (?) si l'on peut dire des grands angles... soit on "banalise" le relief (on arrive à rendre débonnaires des pentes de 40° voire +) soit on accentue les fuyantes suivant l'angle de prise de vue. L'avantage c'est que l'on a une vue d'ensemble. Mais bon, à chacun ses préférences...


Rafaël Rodon
15-11-2008 08:46:50

K-lys
do
C'est joli mais ça à l'air beaucoup plus vertigineux qu'en vrai ! (surtout pour le pas de l'oeille !!).
Je vote comme Do! La photo du PO a tendance à le rendre plus effrayant que nature...
+1 mais c'est vrait q'une photo est parfoit parlente. celle de luc montre bien le crux du PO http://www.bivouak.net/album_photos/photos.php?id=1905&id_sport=2


K-lys
14-11-2008 21:45:26

do
C'est joli mais ça à l'air beaucoup plus vertigineux qu'en vrai ! (surtout pour le pas de l'oeille !!).
Je vote comme Do! La photo du PO a tendance à le rendre plus effrayant que nature...


Papangue
14-11-2008 18:00:03

là, tu fais du mauvais esprit :evil: tu ne serais pas un peu cossart par hasard ? :wink:


montagne-a-vaches
14-11-2008 13:09:59

Ah ? Dans ce cas je devrais dire à mon appareil d'aller se promener et de me ramener de jolies photos pendant que je fais la grasse matinée... :D


Jean-Michel Pouy
14-11-2008 12:58:30

do
dur aussi de donner l'échelle parfois. Enfin certains arriveront à me prouver le contraire mais s'il faut faire venir un photographe pour rentrer un topo...
Sur ce genre d'itinéraire tu trouves toujours un "pelerin" pour donner l'echelle... meuh non... pas de photographe, un appareil photo suffit :wink: et puis comme on dit : "un dessin (ou une photo) est souvent bien plus parlant qu'un long discours"...


anonynmous
14-11-2008 09:07:06

C'est joli mais ça à l'air beaucoup plus vertigineux qu'en vrai ! (surtout pour le pas de l'oeille !!). En général les passages un peu raides rendent assez mal en photo car on est bien souvent obligé de les prendre de face et donc on y voit rien... dur aussi de donner l'échelle parfois. Enfin certains arriveront à me prouver le contraire mais s'il faut faire venir un photographe pour rentrer un topo...


Jean-Michel Pouy
14-11-2008 08:53:32

Je pense personnellement que lors de la description de la rando il peut être intéressant d'y associer une ou deux photos reflétant l'ambiance ou montrant un passage clé de l'itinéraire pour donner une éventuelle idée des difficultés que l'on peut rencontrer sur le parcours : http://jm.pouy.club.fr/Pix2Share/DdC-08.jpg (PdO) http://jm.pouy.club.fr/Pix2Share/DdC-01.jpg (TdG)


anonynmous
13-11-2008 09:22:01

Pour la dent de Crolles justement on est en-dessous de l'arcalod. Pour moi le TDG et le PO sont R2, pour deux raisons :1) les passages "grimpouille" sont courts et 2) ils sont équipés. C'est justement une rando où j'ai emmené ma fille quand elle avait moins de 6-7 ans, sans corde, je ne l'aurais pas fait dans un R3. C'est également une balade que j'ai souvent fait seule , avant le boulôt, en baskets et sans sac (même si ça choque certains) : je ne choisis pas des R3 dans ces conditions. Avec de la neige, il y a tout de même un danger spécifique, qui semble ignoré des randonneurs quand on monte par le trou du glas au printemps, avec des restes de neige: c'est plein de crevasses. Encorder les enfants qui gambadent n'est pas du tout stupide.


Olivier C.
12-11-2008 16:28:05

K-lys
mais le problème reste toujours le même quand il n'y a un unique assage compliqué ; il devient facteur dimmensionnant de toute la cotation. Pour exemple, je peux tout à fait faire une rando en R2 avec quelques mètres qui se rattacheraient à du R3... alors que je me lancerais pas forcément dans du R3 sur toute sa longueur
Justement, une cotation spécifique pour l'engagement devrait prendre en compte la longueur des passages expo. On ne peut bien sûr pas coter 4 une rando parce qu'elle comporte une simple cheminée de 3m expo mais là, c'est le topo qui doit la mentionner. Je ne suis jamais allé à la dent de Crolles mais par ex. pour l'Arcalod dont on avait parlé récemment, ce pourrait être: R3/2 sur une échelle de 0 à 4 pour l'expo.


K-lys
12-11-2008 11:47:20

Olivier C.
Et surtout, la cotation me semble indissociable du côté expo de la rando car c'est souvent cet aspect qui en fait la difficulté apparente. Je réitère donc ma demande d'une cotation à double entrée: difficulté technique et exposition. :)
Je suis assez d'accord... et j'irai même jusqu'à proposer des + et des - pour accentuer ou tempérer les difficultés... (typiquement, pour la dent de Crolles, on a l'impresssion que ce serait du R2+ ou du R3-!) mais le problème reste toujours le même quand il n'y a un unique assage compliqué ; il devient facteur dimmensionnant de toute la cotation. Pour exemple, je peux tout à fait faire une rando en R2 avec quelques mètres qui se rattacheraient à du R3... alors que je me lancerais pas forcément dans du R3 sur toute sa longueur (oui, je sais, je ne suis pas téméraire...)


Olivier C.
12-11-2008 10:57:22

K-lys
En tout cas, je suis heureux d'apprendre que je suis le Mr jourdain du R3!
C'est tout le problème des cotations en rando, à mon avis beaucoup + subjectives qu'en alpi. Dans certains passages délicats, certains passent à l'aise, d'autres pas, la cotation sera alors forcément différente d'un individu à l'autre. C'est pour cela que j'avais déjà proposé de faire une sorte de synthèse des propositions de cotations et d'en dégager une. Et surtout, la cotation me semble indissociable du côté expo de la rando car c'est souvent cet aspect qui en fait la difficulté apparente. Je réitère donc ma demande d'une cotation à double entrée: difficulté technique et exposition. :)


montagne-a-vaches
12-11-2008 08:20:45


Citation:Aujourd'hui le passage me semble tellement plus patiné et glissant que j'hésiterai vraiment sans le câble, itou ! j'avais essayé de me passer du câble à la montée (je suis joueur) et je crois que j'étais passé avec la grâce d'un morse qui se rétablit sur la banquise... Rien de tout ça du côté du "TDG" ou il me semble que le câble n'est pas indispensable (mais la passerelle oui).


GLaG
11-11-2008 23:07:41

K-lys
mais il me semble que les câbles ont été refait dernièrement...
C'est sûr que par rapport à ce que l'on trouvait il y a quelques années...Pareil à Chamechaude d'ailleurs, un super cable sous le sommet (et dans la brêche Arnaud) a remplacé des bouts de cables tout rouillées et descellés. A mes premières visites, vers 1998-2000, le mètre de câble qui sert à passer un petit mur humide dans l'accès au pas de l'Oeille (c'est d'ailleurs il me semble le seul câble ?) était en très mauvais état, mais cela passait sans. Aujourd'hui le passage me semble tellement plus patiné et glissant que j'hésiterai vraiment sans le câble, surtout à la descente. Au minimum je poserai le sac (et l'appareil photo)..Et on serait vraiment proche de l'escalade et du R4.


Philippe Mahieu
11-11-2008 22:53:09

Pour moi le TDG ou le PDO ( :lol: :wink: ) c'est du R2. Le TDG, c'est quand même pas si expo que ça! Et les passages "techniques" sont quand même courts. Par contre c'est vrai que c'est très patiné, donc dès que c'est humide, ça change tout....


K-lys
11-11-2008 22:44:14

do
Vouais t'as peut être pas tord, je me sers plus volontier du câble dans le pas de l'oeille que dans le trou du glas. c'est peut être juste une question d'exposition alors...
Je crois que c'est juste une question d'affinités/sensibilité... mais il me semble que les câbles ont été refait dernièrement...


montagne-a-vaches
11-11-2008 22:29:38


Citation:Sur le TDG, je n'avais vraiment le souvenir de quelques passages seulement et de quelques mètres un peu coton... et ce qui me semblait plus dur par le pas de l'oeille, c'était une pente raide et constante avec en plus quelques passages délcats... Vouais t'as peut être pas tord, je me sers plus volontier du câble dans le pas de l'oeille que dans le trou du glas. c'est peut être juste une question d'exposition alors... ça fait longtemps que j'y suis pas allé...


K-lys
11-11-2008 22:01:56

do
Bah pour moi c'est un tout petit R3 pour le pas de l'oeille et un R3 pour le trou du glas. Je suis assez d'accord sur ce qui a été dit pour l'exposition côté trou du glas.
C'est marrant... comme quoi, c'est très subjectif... Sur le TDG, je n'avais vraiment le souvenir de quelques passages seulement et de quelques mètres un peu coton... et ce qui me semblait plus dur par le pas de l'oeille, c'était une pente raide et constante avec en plus quelques passages délcats... En tout cas, je suis heureux d'apprendre que je suis le Mr jourdain du R3!


montagne-a-vaches
11-11-2008 21:51:04

Bah pour moi c'est un tout petit R3 pour le pas de l'oeille et un R3 pour le trou du glas. Je suis assez d'accord sur ce qui a été dit pour l'exposition côté trou du glas. Ensuite vient le souci de la prise en compte des équipements dans la cotation (éh oui, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? mais c'est un sujet qui me turlupine depuis longtemps). Je m'explique : les câbles et passerelles qui équipent nos sentiers sont plus ou moins gérés par on ne sait qui (communes ? parcs ? associations ? et je parle pas du privé qui laisse un bout de corde par ci par là). D'où un manque de fiabilité évident pour celui qui se base sur nos topo pour faire son parcours. C'est à dire que le gars qui se planifie une traversée de Chartreuse en passant par le trou du glas et qui se rend compte en y arrivant que la passerelle a fouttu le camp (la dernière fois que j'y suis passé il manquait des lattes) doit remonter au pas de l'oeille pour descendre. Là encore ça va mais je suis sûr qu'il y a des exemples ou ça change tout ! Tout ça pour dire que les cotations ne devraient pas prendre en compte les équipements trop fragiles... On va encore dire que je chipotte mais au moins ça vous occupera ! :P


Papangue
11-11-2008 20:51:49

GLaG
Une grande partie traversante au dessus de pentes raides aussi, par sol glissant l'exposition dure bien plus longtemps que par le pas de l'Oeille où les difficultés sont concentrées sur les 100-150m de dénivelé qui précèdent l'Oeille
Tout à fait d'accord. Pour avoir fait le circuit un we cet automne G vu des personnes bloquées à la descente dans les passages câblés et humides coté TdG, incapables de faire la moindre désescalade (du coup ça bouchonnait sec). Et cerise sur la gâteau, le plus risible (mais là, mea culpa) une randonneuse corpulante quasiment coincée avec son sac-boule Yves rocher dans le "couloir" ! Quant aux croisements entre le TdG et le col des Ayes, le long de ces pentes raides et pas si débonnaires que ça, là aussi il y avait des empruntés. Et ici malgré un sentier très confortable je me suis demandé où pourrait s'arrêter un quidam en cas de chute ?


Philippe Mahieu
11-11-2008 09:21:29

Concernant ce topo (et bien d'autres...), je pense que la description de l'itinéraire est bien trop succincte. Sans aller à l'excès, il faudrait quand même que les contributeurs fassent un effort... :evil:


Loïc GAUDRY
10-11-2008 19:15:17

Fait 8)


montagne-a-vaches
10-11-2008 17:59:12


Citation:Pi en plus y'a doublon de sommet.... T'es quel Luc toi ?? :P


anonynmous
10-11-2008 10:25:45

Pi en plus y'a doublon de sommet.... Tu t'en occupes Loïc? :roll:


Loïc GAUDRY
10-11-2008 08:37:16

@ K_lys : le fait de chausser des baskets en montagne n'est pas un signe ext. de sous équipement. Par contre le sac à dos (avec un minimum d'eau, alimentation et coupe-vent) devrait être l'outil indispensable du randonneur. @ Glag : je ne pense pas qu'il faille tenir compte de l'expo pour coter un topo (il est quand même important de la signaler dans les commentaires difficultés). En ce qui concerne la traversée, je la qualifierai de "à vache" car le sentier est bon et on ne rencontre aucune difficultés technique ; on ne pose pas les mains, le chemin est bien tracé ... Avec le pont du 11 nov, il faut s'occuper et trouver un sujet de discussion.


GLaG
09-11-2008 23:29:12

Pas évident : par le trou du Glas les passages vraiments raides sont bien plus nombreux (mais intégralement cablés), il y a necessité de franchement mettre les mains plus fréquemment que par l'Oeille. Une grande partie traversante au dessus de pentes raides aussi, par sol glissant l'exposition dure bien plus longtemps que par le pas de l'Oeille où les difficultés sont concentrées sur les 100-150m de dénivelé qui précèdent l'Oeille. Enfin bref, un débat qui pourrait durer des heures..et déjà je n'arrive pas à me décider avec moi-même pour un R2 ou un R3 :D


K-lys
09-11-2008 23:24:34

d'ailleurs, c'est marrant parce qu'on la trouve sur d'autres topos : - 1331 en R1 par le col des Ayes, sans donner la suite - 938 en R2 par le trous du Glas - 625 en R2 par le pas de l'Oeille Il y a peut-être de l'harmonisation à faire... mais il me semble quand même que c'est un poil plus complexe par le pas de l'oeille que par le trou du Glas...


K-lys
09-11-2008 23:18:19

Pareil... le pas de l'oeille à la descente n'est pas franchement agréable... et par temps humide, c'est l'horreur... Même s'il n'y a rien de terrible quand c'est sec, ce n'est pas forcément super interessant (faire toujours attention à ses pieds nuit à la qualité du spectacle des yeux)... Quand on voit d'ailleurs le nombre de gens "sous-équipés (pas de sac à dos, pas d'eau pas de bouffe et une belle paire de Nastase aux pieds), on se demande comment il n'y a pas plus d'accidents...


GLaG
09-11-2008 21:30:33

Pareil...j'ai toujours pensé que c'était assez largement sous-côté "grâce" à la fréquentation...Le même type de difficulté sur un sommet plus anonyme serait entre R2 et R3 à mon avis (passages cablés -ou pire non cablé dans le pas de l'Oeille), pierres très glissantes, itinéraire mal marqué entre la sortie du GR sur le plateau et le sommet pour l'itinéraire du trou du Glas, ... Rien d'affreux mais le fait qu'il y ait foule est trompeur, et on croise parfois des gens franchement pas à l'aise dans la descente (y compris moi parfois juste après la pluie ou avec un peu de givre au printemps/à l'automne).


Greg_
09-11-2008 18:36:02

Certes la Dent de Crolles est très fréquentée mais elle est un poil plus dur que du R1. Je n'y emmènerais pas mes gosses. En tous cas, c'est une rando d'une belle ampleur en partant ainsi de Saint-Nazaire !



  • Horaire : 3h45
  • Dénivelé : 1600 m
  • Participants : Marc

Identification

( ) bivouak.net

Social Media