Grand Perron des Encombres par le vallon
des Encombres (St Martin de Belleville)

Grand Perron des Encombres par le vallon
des Encombres (St Martin de Belleville)

  • Altitude départ : 1859
  • Altitude sommet : 2825
  • Dénivelé : 966
  • Distance : 5,5 km km
  • Temps de montée : 3h30
  • Temps de descente : 2h30
  • Orientation : Toutes
  • Balisage : Aucun. Une pancarte au Petit col des Encombres.
  • Itinéraire :
    • possible avec des enfants
    • en boucle

Itinéraire

La route d'accès en voiture dans le vallon des Encombres est longue (8km depuis le Chatelard) non revêtue mais en bon état ; elle permet de visiter un vallon d'alpages dont la rive gauche est très pentue et sauvage (chamois et bouquetins sur les crêtes et dans les vallons adjacents) ; et si on veut rallonger la rando, il suffit d'arrêter sa voiture avant Caseblanche !
Caseblanche est la dernière cabane d'alpage à gauche de la route avant la gorge de gypse ; on peut se garer sur le bord de la route à divers endroits.
Ne pas prendre à gauche la route qui traverse le pont (pancarte "Caseblanche") mais tout droit. Le large chemin (encore plus ou moins carrossable) s'engage dans la gorge puis monte en lacets dans les vernes avant de déboucher dans les vastes prairies. Ce chemin suit peu ou prou la ligne haute tension qui passe au Perronnet, entre les deux cols des Encombres. Quitter ce chemin principal à une bifurcation où il a dû y avoir une barrière car il subsiste 2 grosses pierres, une de chaque côté du chemin de gauche. Suivre tout droit un départ de chemin large qui se perd rapidement dans l'herbe, poursuivre en essayant de suivre une sorte de croupe en direction du Petit col des Encombres, bien visible à droite du cirque d'alpages, au pied du Grand Perron et à sa gauche.
Eviter ainsi au mieux les tourbières qui sont nombreuses. Il n'y a aucun balisage.
Au Petit col des Encombres (pancarte), prendre à droite le sentier du Grand Perron, bien tracé (on rejoint l'itinéraire qui vient de la Maurienne) mais non balisé sauf avec quelques rares cairns. Admirer au passage les formations de gypse avec de grands trous qu'on côtoie. Le sentier contourne ensuite opportunément les quelques ressauts rocheux de la face en faisant de grandes boucles d'un replat à l'autre. On arrive ainsi à une sorte de col sur la crête Sud du Perron. La suite est évidente : le sentier remonte plutôt sur la gauche la grande pente terminale, qui se redresse peu à peu pour aboutir à une sorte de couloir de pierrailles un peu plus raide (câble) qui débouche à la table d'orientation et aux croix du sommet. Vue panoramique 360°.
Descente par le même chemin.

Précautions

Ne pas faire trop de bruit, vous êtes chez les bouquetins, et ils font la sieste dans leur jardin d'agrément. D'ailleurs vous êtes dûment prévenus : il y a une pancarte d'information sur la faune à mi hauteur de la face (et une autre sur la flore un peu après le col des Encombres).


Commentaires difficultés

Aucune hormis le couloir final de terre et pierraille, qui est équipé d'un câble.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Moutiers > Saint Martin de Belleville > le Chatelard > route d'alpage des Encombres >Gittamelon > Caseblanche (parking au bout de la route d'alpage)


Situation




Sortie du 19-10-2008

Grand Perron des Encombres

Beau temps, presque personne, quelques 4x4 de chasseurs assez discrets dans le vallon des Encombres. La ligne électrique vous bourdonne un peu dans les oreilles, mais ça ne dure pas longtemps, elle part plutôt à gauche et vous plutôt à droite, et on l'oublie vite car il y a des choses intéressantes à regarder à droite (face Nord du Perron, formations de gypse), et puis plus on monte plus on l'oublie, tant le panorama devient vite époustouflant.
Les bouquetins étaient au rendez-vous, une douzaine, tranquillement en train de faire la sieste, un peu en dessous du col, au milieu du chemin. Quand je vous dis qu'on est chez eux ...
Un accompagnateur à la retraite rencontré en bas en train d'observer à la longue vue les animaux sur les pentes des vallons m'a dit que beaucoup de chamois et maintenant de bouquetins devenaient aveugles par suite d'un virus. Il y a donc danger pour eux si on les dérange car en s'enfuyant ils risquent de se blesser ou de sauter des barres rocheuses. Donc soyons le plus discrets possible.

Photos de la sortie


  • Horaire : 3h00
  • Dénivelé : 966 m
  • Participants : solo

Identification

( ) bivouak.net

Social Media