Pré Charvin par le col d'Arpingon et la
face Sud en traversée

Pré Charvin par le col d'Arpingon et la
face Sud en traversée

  • Altitude départ : 1150
  • Altitude sommet : 2328
  • Dénivelé : 1200
  • Temps de montée : 3h30
  • Temps de descente : 15mn de vol
  • Orientation : Est
  • Balisage : Jaune pour le col d'Arpingon
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire accès

Du parking, prendre le chemin(panneau) il est parfaitement entretenu, mais raide de chez raide, on est tout de suite dans les tours. On croise plusieurs fois des pistes avant d'arriver à une prairie que surplombe une croix, celle d'Arpingon. Il faut suivre un beau chemin sous la croix et la dépasser. On entre alors dans le vallon supérieur d'Arpingon délimité par la cabane éponyme. Au dessus c'est superbe, prendre plutôt à gauche pour contourner une petite arête secondaire et retrouver le chemin ponctué de jaune. Il monte dans un superbe vallon avec lacs et pierriers. L'un d'eux est très particulier, car les galets sont sertis les uns aux autres comme sur une route pavée, c'est unique dans les alpes !!!!

Sous le col près d'un lac, quitter le sentier et tirer à droite sous la Tête de la Pérrière. Un chemin passe sous l'arête est, prendre encore à droite (légèrement descendant) et trouver un sentier qui monte directement au sommet du pré Chardin, il est très raide mais bien tracé. Du sommet redescendre vers le Sud-Est et passer par un bout de sentier suspendu pour contourner une pointe. On arrive à des pentes débonnaires : C'est là qu'on décolle.

Itinéraire vol

. Décollage : Est exclusivement, mais c'est pile dans l'axe d'un thermique toujours présent avec le soleil et sans doute monstrueux par air instable. attention, il est en contre-bas du sommet, coté est. D'autres décollages au col d'Arpingon (j'ai pas testé). Vol : thermiques à tous les étages, c'est normal c'est plein Est Attéros : immenses de l'autre coté de l'Arc par delà les lignes électriques qui suivent de prêt les voies de communications. Éviter les champs qui jouxtent le grand jet d'eau : c'est farci de lignes.

Commentaires difficultés

Attention, ce vol nécessite une manip de voiture, à moins d'avoir un non volant parmi vous. Fort vent de vallée l'après-midi
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Maurienne > Saint Remy de maurienne > parking des Varats


Parcours


  • Nb points : 5
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 7.004
  • Dénivelé - : 1300
  • Dénivelé + : 0
  • Taille fichier : 3 kB
  • Description : La trace passe par la Tête de la Pérrière avant de redescendre pour aller chercher le sentier de face sud du Pré Charvin
  • Téléchargement


Sortie du 10-10-2008

Mollets de coq

Nous voilà partis bille en tête sur ce chemin qui démarre fort ! Comme je ne suis pas chaud, un douleur me surprend au genoux. Me voici à lambiner avec une patte raide, raide comme ce sentier qui ne lâche rien..... finalement tout se met en place et la montée passe comme une lettre à la poste. Le vallon est splendide, c'est la première fois que je viens trainer ici, comme quoi, ça fait des années que je musarde en montagne mais il reste toujours des bijoux à découvrir.

A la cabane d'Arpingon, c'est calme, paix et sérénité, rien ne bouge, l'air est limpide, l'eau cristalline. Nous pouvons poursuivre heureux d'évoluer dans ce cadre. Si le paradis n'est pas sur terre, des petits bouts existent ici et là, c'est sur !

Au col, une légère brise nous accueille venant du nord, c'est pas le pied pour décoller. Peu importe, il y a moultes possibilités. Nous passons par la Tête de la Pérrière avant de redescendre pour atteindre par le sud le sommet de pré Charvin. Punaise le sommet est drôlement aérien, c'est certes un beau dôme herbu, mais beaucoup trop petit pour étaler la voile et décoller sereinement. Cependant de là-haut, je repère une belle pente exposée aux doux rayons du soleil d'octobre. C'est 50 mètres sous le sommet. La brise y est parfaite: Un beau thermique d'automne.

J'étale sur un replat parfait et pendant que je démêle les suspentes avec difficulté aujourd'hui, Loïc se poste en contrebas. Décollage facile et directement dans le thermique. Il est midi ça monte bien, je passe sans problème par dessus le sommet. L'ascendance est vaste et tonique, il vaut mieux la centrer sous peine de se faire éjecter manu-militari. Loïc Attaque la descente pendant que j'enroule tranquillement. Les conditions sont parfaites, les couleurs magnifiques, l'air embaume des senteurs de l'automne, quelques feuilles mortes volent autour de moi, il faut dire que la forêt brule sous le soleil depuis la première heure.

Je m'attarde sur un autre thermique plus bas, juste sur la croix d'Arpingon (sans doute un décollage) avant de disparaître dans les brumes de la vallée, elle est large et accueillante à cet endroit. Autoroute, voies ferrées et lignes électriques se frayent facilement un chemin parmi les prairies nombreuses et immenses.

Atterrissage non loin du train et d'une vanne de gaz. Loïc arrive a peine 15 minutes après avoir fini de ranger le matos !!!! il n'a pas trainé le gamin !

Ps : Merci à Philippe et à Sept-Laux pour le www.bivouak.net/topos/course.php?id_course=3326&id_sport=2 !

Photos de la sortie


  • Horaire : 3h30
  • Dénivelé : 1200 m
  • Temps de vol : 45 m
  • Plafond max : 2400 m
  • Participants :
    Loïc GAUDRY

Identification

( ) bivouak.net

Social Media