Chemin des abeilles , un balcon sur Charteuse
et Bauges

Chemin des abeilles , un balcon sur Charteuse
et Bauges

  • Altitude départ : 1620
  • Altitude sommet : 1520
  • Dénivelé : 200
  • Distance : 7.4 km km
  • Temps de montée : 1 h
  • Temps de descente : 1 h
  • Orientation : Nord
  • Itinéraire :
    • possible avec des enfants
    • en boucle

Itinéraire

"Quittons les Adrets et prenons de l’altitude pour découvrir par le haut nos balcons de Belledonne et leurs paysages aériens.
Le départ se fait au bout du parking de Pipay. Le chemin à suivre est une piste forestière serpentant à flanc de coteau.

Tout le charme du parcours réside dans l’ambiance fraiche et humide des
lieux et les points de vue nombreux sur les crêtes de Chartreuse, la trouée de Chambéry et les Bauges.

Dès les premiers pas on pénètre en sous-bois. Fougères aigles, bosquets d’épilobes roses, de sénéçons orangés, de millepertuis jaunes, de prénanthes pourpres, de germandrées jaunâtres, toute une végétation dense et de haute taille vous entoure de part et d’autre du chemin (à vous de les découvrir).

En cheminant le long des talus ruisselants on croise deux cascades se rejoignant au milieu des mousses. Plus loin, torrents et ruisselets dévalent la pente, l’un d’eux plus fourni lors des saisons pluvieuses est à passer à gué.
A chaque trouée, devant vos yeux, les falaises de la Dent de Crolles et de Chamechaude à l’Ouest s’imposent.
La piste serpente longuement en épousant plis et replis du relief.

A mi-parcours, on coupe le circuit de « Le tour du Merdaret » annoncé par un balisage sur poteau. Plus loin une ligne à haute tension est signalée et protégée.

En dernière partie de parcours, une avancée dans le talus permet une vue plongeante sur les molles collines morainiques de Theys et Hurtières et leurs habitations dispersées égayant le paysage montagnard.
A plusieurs reprises, les éboulis dans le talus d’amont permettent d’identifier dans les affleurements les roches caractéristiques de ce versant de Belledonne, les schistes « satinés » malmenés lors de la formation des Alpes.
Le trajet se termine sous un tunnel de noisetiers avant d’atteindre sur la droite du chemin un groupe de 20 ruches dont les abeilles s’activent.

Le retour se fait agréablement dans le fraicheur du même chemin où l’on découvre de nouveaux aspects de flore, roches et paysages ignorés à l’aller."

Agnès F.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Grenoble -> Les Adrets -> Direction Prapoutel (Les 7 Laux) puis Pipay


Situation




Identification

( ) bivouak.net

Social Media