Col de Côte Belle depuis Valsenestre

Col de Côte Belle depuis Valsenestre

  • Altitude départ : 1295
  • Altitude sommet : 2290
  • Dénivelé : 995
  • Distance : 12 km
  • Temps de montée : 3h00
  • Temps de descente : 2h15
  • Orientation : Toutes
  • Balisage : GR
  • Itinéraire :
    • possible avec des enfants
    • en boucle

Itinéraire

Du parking de Valsenestre, prendre la large piste qui dessert le long vallon du Béranger pour rejoindre le GR54. Au carrefour prendre à droite le GR et par une montée en lacets atteindre les orgues de Valsenestre puis plus loin le col de Cote Belle.
Retour par le même trajet.

Précautions

Aucune sauf au départ du GR quelques passages en devers faciles.


Commentaires difficultés

Aucune
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Accès par la route La Mure - Bourg d'Oisans, à Entraigues prendre direction Valjouffrey, puis Valsenestre


Situation




Sortie du 09-08-2011

Déjà hier soir je n'étais pas bien fixé sur ma destination, mais l'état des webcams ce matin a encore plus semé le doute...
Ce sera donc direction le sud pour une rando de second plan qui ne nécessite pas un temps de carte postale ! En arrivant à la Mure je vois les nuages qui masquent l'Obiou et les falaises du Vercors. En plus il y a un vent à kitesurfer à Laffrey !! Ca me rappelle mon Jocou glacé d'il y a quelques semaines mais l'intérieur des Ecrins est préservé du vent et le ciel est bleu avec juste un ou deux nuages qui bourgeonnent sur les sommets.
La route de Valsenestre semble mener au bout du monde, elle n'est déjà pas bien large mais surtout on se demande où elle va.
Au parking il y a un peu plus de monde que ce que je pensais.
Un peu pressé, je suis les personnes de devant que je dépasse rapidement. Je me retrouve seul devant dans un sous bois ombragé lorsque je me rends compte que.......... j'ai pris le sentier de comboursière !! C'est pas grave, je comptais faire la boucle mais dans l'autre sens... Je crains de trouver des moutons en arrivant vers la cabane mais c'est un chamois que je dérange en pleine sieste et qui s'en va mollement alors que je suis planqué derrière un fourré d'épilobes, l'oreille aux aguets.
Après la bifurcation pour côte dure, le sentier jusque là bien tracé et même rotofilé sur les bords (c'est pour ça que j'ai cru à un GR !) se transforme en trace ténue au milieu des herbes. Côte Dure offre un joli belvédère sur le fond de la vallée. Il y a ensuite une traversée dans une végétation dense qui laisse pourtant transparaître que le pente est fuyante là dessous !
La trace traverse ensuite de jolies pelouses lorsqu'un chuintement de naseau m'indique que je ne suis pas seul. En effet il y a un chamois qui regagne la crête au dessus. Je regagne ensuite sans encombre le fond de la combe des Echarennes où, conformément à la carte, la trace s'estompe ou se divisent en multiple sentes. Il s'agit donc de traverser les ravines (j'ai choisi en bas car une trace m'y a mené) puis de remonter les pentes herbeuses d'en face pour regagner le GR de côte Belle. Après avoir fait fuir une marmotte et deux chamois, la trace est rejointe et vite grimpée jusqu'au col. Là les traces de moutons m'inquiète, ils ne doivent pas être loin et un potentiel patou aussi... Ne voyant rien côté sud, je poursuis vers le hérisson 2388. Petit détour sympathique d'autant plus qu'il y a des edelweiss. Au passage je remarque qu'il y a 3 chamois au col que je viens de quitter !! (et un troupeau de moutons derrière) En redescendant sur le col je les garde à l'oeil. Ils sont affairés à lécher le sel, mais ce serait prétentieux que de croire qu'ils ne m'ont pas vu. Au passage je remarque une personne qui monte depuis valjouffrey. Arrivé au col les bestiaux sont tendus, ils guettent et finissent par passer versant sud de la petite bosse. C'est suffisant pour moi pour m'approcher sans être vu et les prendre à revers sachant que la personne montante les empêchera de déguerpir par là. Mais malheureusement je me repère mal et m'approche trop sans m'en apercevoir. Surpris ils se dispersent, deux sont juste en contrebas mais... 3 personnes montent également côté nord ! L'un des chamois se retrouvant dans une position inconfortable entre moi à l'amont et les 3 personnes sur le chemin préferera traverser à toute vitesse devant eux pour s'enfuir vers les picots rocheux protecteurs. L'interlude "chasse au chamois" étant terminé, je me pose un peu avant de redescendre. Les différentes personnes arrivent au col en même temps, inconscients de la scène qui vient de se dérouler.
La descente par le GR est sympa sur le haut quand on recoupe plusieurs fois ces échardes hérissées, le bas par contre est moins amusant. A noter que le sentier n'est plus celui de la carte IGN : il ne descend plus dans la combe des écharennes mais contourne par le nord "l'écorchat". Le retour est identique ensuite, à noter un emplacement de "camping" temporaire à quelques minutes de valsenestre (avec les règles habituelles du parc : 1 nuit maxi entre 19h et 9h). Petite visite de valsenestre avant de rentrer.
Au final une ballade sympathique, la boucle est un vrai plus car l'aller retour par le GR doit être fastidieux.


  • Horaire : 3h00
  • Dénivelé : 1145 m
  • Participants : 6 chamois, une marmotte, un troupeau de mouton, quelques personnes sur le GR

Autres sorties

Date Titre Auteur
08-07-2008

Cette randonnée se fait sur l'itinéraire du Tour de l'Oisans et perm...

Bernard Roque

Identification

( ) bivouak.net

Social Media